Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°307083

Roselyne Bachelot promet une régionalisation rapide des besoins en formation de médecins en fonction des besoins de la population

Dans le discours qu'elle avait prévu de prononcer mercredi 11 mars en fin de matinée à l'issue de la conférence inaugurale du Médec 2009 consacrée au thème de la démographie médicale, et finalement lu par Annie Podeur, directrice de la Dhos (direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins), Roselyne Bachelot a promis que les pouvoirs publics allaient désormais « former des médecins, dans chacune des spécialités, en fonction des besoins de la population ». La ministre de la Santé a souligné que cette « réforme majeure » serait « opérationnelle très vite sur le terrain » et « très efficace ». Elle a par ailleurs réaffirmé son attachement à la liberté d'installation des médecins pour des raisons tenant, d'après elle, à l'inefficacité de mesures coercitives et a remercié Jean-Marie Rolland, rapporteur de la commission des Affaires sociales sur le projet « HPST », pour son amendement sur les contrats de solidarité. (L'AEF n°300583)

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Projet HPST: le rapporteur veut confier au directeur d'ARS le soin d'apprécier si les besoins en soins de premier recours sont satisfaits

Un amendement, rattaché à l'article 26 créant les ARS (agences régionales de santé) inclus dans le titre IV ("organisation territoriale du système de santé"), non encore examiné par les députés, a été déposé lundi 2 mars par Jean-Marie Rolland, rapporteur du projet de loi "Hôpital, patients, santé, territoires". Cet amendement prévoit que les Sros (schémas régionaux d'organisation des soins) devront déterminer "les zones dans lesquelles le niveau de l'offre de soins médicaux est particulièrement élevé" et que dans un délai de trois ans après leur adoption, le directeur général de l'ARS pourra - au vu d'une évaluation de la satisfaction des "besoins en implantations pour l'exercice des soins de premier recours" - décider de "proposer" aux médecins exerçant dans les zones trop bien dotées d'adhérer à un "contrat santé solidarité". Par ce contrat, dont le contenu avait commencé d'être négocié par les partenaires sociaux de la convention médicale, les médecins s'engageront à "contribuer à répondre aux besoins de santé de la population des zones" sous équipées en offreurs de soins de premier recours. Les médecins qui refuseront de signer le contrat proposé, ou qui ne respecteront pas les obligations qu'il comporte, devront s'acquitter d'une "contribution forfaitaire" dans les conditions définies par un décret en Conseil d'État.

Lire la suiteLire la suite
Nouvelles rémunérations des professionnels de santé: la FNI s'émeut des conditions pratiques de certaines des expérimentations en cours

La FNI (Fédération nationales des infirmiers) s'est émue jeudi 19 février dans un courrier adressé notamment au président du Cnom (Conseil national de l'Ordre des médecins) ainsi que dans un communiqué de presse diffusé le même jour, du danger que pouvait présenter pour la sécurité des patients les modalités de l'expérimentation en cours dans la maison de santé de Saint-Amand-en-Puisaye, implantée dans un canton rural à cheval sur les départements de l'Yonne et la Nièvre, "visant à déléguer le suivi et l'adaptation des doses d'anticoagulants des patients aux secrétaires médicales en fonction des résultats d'examens biologiques". La FNI, qui a analysé un document de la DSS (Direction de la sécurité sociale) daté du 13 janvier 2009 faisant le point sur l'état d'avancement des expérimentations de nouveaux modes de rémunération destinés aux professionnels de santé libéraux et à ceux exerçant en centres de santé, "s'interroge sur la pertinence des indicateurs d'efficience des prescriptions retenus par la DSS dans ce dossier, et d'un raisonnement économique d'aussi courte vue en regard des risques iatrogéniques". Elle appelle l'Ordre des médecins et l'Académie de médecine à se prononcer sur l'une des expérimentations en cours dans une maison de santé pluridisciplinaire en Bourgogne.

Lire la suiteLire la suite