Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°305480

Rémunération des dirigeants: Jean-Martin Folz (Afep) auditionné à l'Assemblée nationale

"Les principes mis en place en France font de notre pays le plus précis et le plus rigoureux en matière de rémunération des dirigeants", assure Jean-Martin Folz, président de l'Afep (Association française des entreprises privées), mercredi 11 février 2009, à l'ouverture de son audition par la Commission des Lois de l'Assemblée nationale.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 94 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
"Il n'est pas normal que l'Etat décide des rémunérations des chefs d'entreprise" (Laurence Parisot)

"Il n'est pas normal, et pas souhaitable, que l'État décide des rémunérations des chefs d'entreprise et des cadres dirigeants des entreprises", déclare Laurence Parisot, présidente du Medef, à l'occasion de l'Assemblée générale du mouvement patronale, jeudi 5 février 2009. Elle réagissait à la proposition du président américain Barack Obama de plafonner à 500 000 dollars (389 000 euros environ) la rémunération annuelle des chefs d'entreprise dont la société a bénéficié d'une aide publique.

Lire la suiteLire la suite
Rémunérations des dirigeants: Nicolas Sarkozy menace de légiférer si les recommandations Afep/Medef ne sont pas appliquées d'ici la fin du premier trimestre 2009

Soit les recommandations Afep/Medef sur les rémunérations des dirigeants mandataires sociaux des sociétés cotées sont appliquées volontairement "à la fin du premier trimestre" 2009, et "dans ce cas là c'est parfait", soit elles ne le sont pas et "le gouvernement préparera une loi rendant ces recommandations juridiquement contraignantes". C'est ce qu'a déclaré Nicolas Sarkozy, hier, jeudi 15 janvier 2009, à Vesoul (Haute-Saône), à l'occasion de ses voeux aux "forces économiques". Pour le président de la République, qui rappelle que ces recommandations sur la maîtrise des rémunérations et des stock options ont été adoptées à sa demande, "l'adhésion des entreprises à ces nouvelles règles doit être effective en ce début d'année". "Il faut mettre un terme à des pratiques qui à raison ont suscité l'indignation des Français".

Lire la suiteLire la suite
Rémunérations des dirigeants: l'AMF souhaite plus de transparence

"La lisibilité et l'accessibilité de l'information sur les rémunérations des dirigeants" de sociétés "exigeraient une remise à plat des textes et une simplification du dispositif existant afin d'assurer une application plus homogène du principe de transparence en ce domaine". Cette recommandation sur la transparence des différents éléments de rémunérations des dirigeants figure dans le rapport 2008 de l'AMF (Autorité des marchés financiers) sur le gouvernement d'entreprise et les procédures de contrôle interne des sociétés faisant appel public à l'épargne. Le rapport, élaboré à partir de l'analyse des informations publiées par un échantillon de 100 sociétés, a été publié le 27 novembre 2008.

Lire la suiteLire la suite
Rémunérations des dirigeants: le Medef et l'Afep recommandent la fin des "parachutes dorés"

"Mettre définitivement un terme aux indemnités de départ abusives ('parachutes dorés')", interdire le cumul entre contrat de travail et mandat social, renforcer l'encadrement des régimes de retraite supplémentaires ou encore "fixer des règles complémentaires" pour l'attribution d'actions de performance ou de stock-options: tels sont les grands principes de réforme de la rémunération des dirigeants proposés par le Medef et l'Afep (Association française des entreprises privées, qui réunit la plupart des entreprises du CAC 40), lundi 6 octobre 2008.

Lire la suiteLire la suite
Encadrement des rémunérations des dirigeants: les organisations patronales rendent publiques leurs propositions lundi 6 octobre 2008, sous la pression de l'Élysée

"Mieux encadrer les modes de rémunération des dirigeants de manière à éviter à l'avenir de nouveaux abus, encore plus inexcusables dans le contexte actuel" de crise financière internationale. Tel est l'objectif que rappelle Nicolas Sarkozy en conclusion de la "réunion de travail sur la rémunération des dirigeants mandataires sociaux des sociétés cotées du CAC 40 et du SBF 250", que le président de la République a tenue avec les ministres en charge de l'Emploi (Christine Lagarde) et du Travail (Xavier Bertrand), vendredi 3 octobre 2008. Les discussions ont également porté sur les "parachutes dorés", souligne un communiqué de l'Élysée diffusé en fin de journée de vendredi.

Lire la suiteLire la suite
Projet de loi "revenus du travail": la régulation des rémunérations des dirigeants d'entreprise en débat à l'Assemblée nationale

Des propositions doivent être faites prochainement par le Medef sur la régulation des rémunérations des dirigeants d'entreprise. "Soit elles conviennent et chacun les assumera. Soit elles ne conviennent pas et il sera de notre responsabilité politique d'agir. Et [...] vous n'attendrez même pas cinq semaines pour connaître les propositions qui seront faites et ce que nous déciderons". C'est la réponse que donne Xavier Bertrand, dans la soirée du mardi 23 septembre 2008 à l'Assemblée nationale, au cours du débat sur le projet de loi en faveur des revenus du travail, pour demander aux auteurs d'amendements sur ce thème de les retirer. Pour le ministre du Travail, "ce débat est intéressant et il doit être mené sans tarder mais ces amendements sont prématurés, car ils ne vont pas dans le sens de la responsabilisation des dirigeants patronaux".

Lire la suiteLire la suite