Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°304981

Chômage partiel: Bernard Thibault (CGT) estime qu'il faut "repenser la manière de produire"

"Nous sommes dans une période qui milite pour repenser la manière de produire", déclare Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT, à l'occasion d'une conférence de presse, vendredi 13 février 2009. "Aujourd'hui, les impératifs de production sont d'abord guidés par la rentabilité financière. Or, c'est un diktat qui mène à une impasse au niveau économique globale et qui, humainement, est particulièrement destructeur", affirme-t-il

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 92 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Chômage partiel: "on est en train de créer sans le dire une 'cassa integrazione' à la française" (Xavier Lacoste, Altedia)

Le gouvernement, en assouplissant les conditions de recours au chômage partiel, "est en train de créer sans le dire une sorte de 'cassa integrazione' ('caisse d'intégration') à la française", estime Xavier Lacoste, directeur général du groupe de conseil en ressources humaines Altedia, jeudi 12 février 2009. Il s'agit, explique-t-il, d'une "sorte de portage qui maintient le contrat de travail [en période de faible activité] et permet d'attendre" la reprise économique, sur le modèle italien.

Lire la suiteLire la suite
"Sommet social": la CGT doute de "l'émergence de réponses appropriées" à la réunion du 18 février 2009

"On a redit clairement au gouvernement qu'il ne fallait pas sortir de la réunion du 18 février prochain avec un seul calendrier, il y a des mesures à prendre de suite notamment sur la pouvoir d'achat", indique Maurad Rabhi, secrétaire confédéral de la CGT, mercredi 11 février 2009, au sortir de la réunion bilatérale au ministère du Travail avec les ministres chargés de préparer la réunion tripartite du 18 février à l'Élysée. "Nous ne sortons pas très confiants quant à l'émergence de réponses appropriées le 18", ajoute Maryse Dumas, secrétaire confédérale de la CGT.

Lire la suiteLire la suite
Nicolas Sarkozy recevra les partenaires sociaux le 18 février 2009 pour discuter de mesures sur l'emploi et le pouvoir d'achat

"Je vais proposer à toutes les organisations syndicales et patronales de les recevoir le 18 février prochain", annonce Nicolas Sarkozy, jeudi 5 février 2009, à l'occasion d'un émission télévisée consacrée à la crise économique et à ses conséquences. "Tout doit être mis en oeuvre pour garder de la croissance et ainsi conserver nos emplois", explique le président de la République. "J'ai fait le pari de la relance par l'investissement car il faut donner du travail au entreprises qui, elles-mêmes, créent de l'emploi", ajoute Nicolas Sarkozy, défendant ainsi le "plan de relance" du gouvernement. Au delà de cette politique d'investissement, le chef de l'État propose des pistes de discussions en matière d'emploi et de pouvoir d'achat pour les partenaires sociaux afin de faire face à la crise.

Lire la suiteLire la suite
PSA: le site de Sochaux supprime le travail de nuit et annonce le non renouvellement des missions intérimaires

La direction du site PSA Peugeot Citroën de Sochaux (Doubs) a annoncé, vendredi 9 janvier 2009, lors d'un comité d'établissement extraordinaire, la suppression du travail de nuit à compter du 1er février prochain, ainsi que le non renouvellement des 800 missions intérimaires et CDD en cours sur le site. Les 1 200 personnes travaillant actuellement de nuit seront affectées aux équipes de jour. La perte de rémunération liée à ce changement de rythme "sera étalée sur 33 mois", indique la direction. Le site de Sochaux emploie 12 000 personnes, dont 8 000 travaillent à la fabrication et à ses services annexes.

Lire la suiteLire la suite