Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°301502

Pénibilité: la CFE-CGC présente ses propositions sur la réparation. Pas de réunion multilatérale encore prévue

"Je vais remettre ce sujet [de la pénibilité au travail] en chantier et reprendre les discussions avec chacun [des partenaires sociaux] pour que l'on puisse avancer", annonçait Brice Hortefeux, ministre du Travail, dans un entretien accordé au "Figaro", le 20 février dernier. Organisations patronales et syndicales ont mis fin, mi-juillet 2008, à deux ans et demi de négociations interprofessionnelles sans trouver d'accord sur le sujet. "Le patronat s'obstine à limiter au maximum le dispositif de réparation, ne traite pas des départs anticipés pour pénibilité du travail et ne retient que des solutions relatives au mi-temps et à des missions de tutorat", explique la CFE-CGC dans sa newsletter, publiée jeudi 26 février 2009. La confédération de l'encadrement y détaille sa position "relative aux dispositifs de réparation de la pénibilité".

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 88 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Pénibilité: la CGT demande que "le dossier soit traité de manière tripartite"

"Pour sortir de l'impasse, la CGT a demandé que le dossier [de la pénibilité] soit traité de manière tripartite", fait savoir la confédération après une entrevue avec Xavier Bertrand, ministre du Travail, lundi 6 octobre 2008. Le ministre "ne semble pas y être opposé", indique la CGT. Dans un courrier du 30 septembre, Xavier Bertrand annonçait vouloir rencontrer "l'ensemble des partenaires sociaux pour identifier les points de blocage et les efforts que chacun est prêt à faire" dans ce dossier de la pénibilité.

Lire la suiteLire la suite
Pénibilité: Xavier Bertrand veut "faire avancer le dossier" avec les partenaires sociaux

"Je rencontrerai successivement au cours des prochaines semaines l'ensemble des partenaires sociaux pour identifier les points de blocage et les efforts que chacun est prêt à faire" pour aboutir à un dispositif de prise en compte de la pénibilité, indique Xavier Bertrand, ministre du Travail, dans un courrier adressé aux organisations patronales et syndicales mardi 30 septembre 2008.

Lire la suiteLire la suite
Pénibilité du travail: CFDT, CFE-CGC et CGT refusent "d'en rester à un constat d'échec" dans une déclaration commune

La responsabilité de l'échec de la négociation sur la pénibilité du travail, après trois ans et demi de discussions, "incombe aux délégations patronales du Medef, de la CGPME et de l'UPA", affirment la CFDT, la CFE-CGC et la CGT dans une déclaration commune publiée ce jeudi 24 juillet 2008. En conséquence, les trois organisations syndicales entendent "rencontrer le plus rapidement possible le gouvernement" pour ne pas "en rester à un constat d'échec".

Lire la suiteLire la suite
Pénibilité du travail: patronat et syndicats se renvoient la responsabilité de l'échec des négociations

En à peine deux heures, les partenaires sociaux ont mis fin, mercredi 16 juillet 2008 au soir, à trois ans et demi de négociations sur la pénibilité du travail (L'AEF n°317302). La délégation patronale, au retour d'une suspension de séance de son initiative, a annoncé la fin de la négociation, assurant que cette issue résulte des "propositions des organisations syndicales" vis-à-vis du nouveau texte qu'elle a proposé. Les syndicats dans leur ensemble rejettent la responsabilité de cet échec sur le patronat. CFDT et CFE-CGC auraient souhaité, pour leur part, lister avec le patronat les points d'accord et de désaccord émanant de ces discussions.

Lire la suiteLire la suite