Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°300827

Comment se positionnent les Agences régionales de santé (ARS) dans le système de soins

L'article 26 du projet de loi "Hôpital, patients, santé et territoires" trace le cadre dans lequel se développeront les ARS qui sont la grande innovation de la réforme. En amont de l'examen de cet important article de loi par les députés, il est donc utile de préciser quelle idée se fait Jean-Marie Bertrand, secrétaire général des ministères chargés des affaires sociales et plus particulièrement de ce dossier. Le 13 février dernier, assisté de Sophie Métayer pour l'Ucanss (Union des caisses nationales de sécurité sociale), il précisait ses positions aux syndicats signataires de la convention collective nationale.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 91 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
HPST: Aucun amendement relatif au "comité de coordination" des ARS n'a été retenu par la commission des Affaires sociales

Aucun des amendements présentés à l'examen de la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale par les députés de la majorité et de l'opposition sur la création d'un "comité de coordination" des ARS n'ont été retenus par le rapporteur Jean-Marie Rolland (UMP, Yonne) lors de leur examen jeudi 5 février 2009. Les trois articles du Code de la santé publique, créant ce "comité de coordination", n'ont donc à ce stade subi aucune modification.

Lire la suiteLire la suite
"HPST": les principaux amendements sur les chapitres consacrés aux ARS adoptés en commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale

De nombreux amendements issus des rangs de la majorité, en particulier du rapporteur Jean-Marie Rolland (UMP, Yonne) et de Pierre Méhaignerie, président de la Commission, mais aussi de députés de l'opposition (SRC) été retenus lors de l'examen jeudi 5 février en commission des Affaires sociales des trois premiers chapitres du Titre IV ("organisation du système de santé") consacrés aux ARS (agences régionales de santé). Alors que s'ouvre mardi 10 février en début d'après-midi l'examen du projet de loi '"Hôpital, patients, santé, territoires", voici les principaux amendements retenus avec ou sans l'assentiment du rapporteur.

Lire la suiteLire la suite
Projet de loi HPST: Pour Claude Le Pen, une réforme réussie devra déboucher à terme sur un renforcement du rôle économique des ARS

"Pour l'instant les ARS (agences régionales de santé) n'ont pas beaucoup de compétences économiques. Il n'y a pas d'objectifs régionaux de dépenses d'assurance maladie, déclinaisons régionales de l'Ondam (objectif national de dépenses d'assurance maladie)", fait remarquer l'économiste de la santé Claude Le Pen qui intervenait hier, mercredi 4 février 2009 dans le cadre d'une journée d'étude organisée par l'institut Silver Life consacrée à l'impact des ARS sur la prise en charge de la personne âgée". Pour Claude Le Pen, "l'étape logique" qui suivra la mise en place des ARS "serait peut-être de dire qu'elles veillent à l'organisation et à la gestion du risque" et donc de leur confier "un droit de regard sur les dépenses, les remboursements les honoraires, qu'elles pourraient négocier des prix notamment dans le cadre du paiement à la performance… "

Lire la suiteLire la suite
Projet de loi "HPST": Yves Bur craint que les ARS ne soient qu'une "bureaucratie centralisée au niveau régional, sorte de Gosplan régional"

"Je crois qu'en France, le temps de la réforme s'inscrit dans la durée, non pas que l'on ait décidé de faire dans la réforme permanente, mais en réalité parce que nous sommes incapables de nous réformer", a déclaré jeudi 29 janvier 2009 Yves Bur, député UMP et rapporteur pour l'équilibre "recettes et équilibre général" du PLFSS pour 2009, au lendemain de son audition par la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale de Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Santé, et Valérie Létard, secrétaire d'État à la Solidarité, sur le projet de loi "HPST". Si l'auteur du rapport d'information sur les ARS (Agences régionales de santé), adopté le 5 février 2008, salue la prise de conscience selon laquelle "il faut réguler l'ensemble du système de santé" (et pas seulement la médecine de ville) au niveau régional, "on peut craindre qu'à travers le mode d'organisation proposé, on perde de vue l'objectif recherché".

Lire la suiteLire la suite
Confier la présidence du conseil de surveillance des ARS au préfet permettra de garantir "le respect des principes de service publique" (Roselyne Bachelot-Narquin)

"Le préfet ne sera pas là pour représenter les intérêts des services de l'État. Il présidera le conseil de surveillance des ARS (agences régionales de santé) pour être le garant du respect des principes de service public: impartialité, égalité de traitement sur l'ensemble du territoire, continuité de l'action publique et (...) articulation de l'ensemble des politiques publiques au sein de la région." C'est ce qu'a précisé Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Santé et des Sports, mercredi 28 janvier 2009, devant la commission des affaires culturelles, familiales et sociales de l'Assemblée nationale. Elle s'exprimait dans le cadre de son audition au sujet du projet de loi HPST (hôpital, patients, santé, territoires) qui va être examiné par les députés à partir du 10 février 2009. Interpellée sur cet aspect du projet de loi par le député Jean-Luc Préel (Nouveau centre, Vendée), la ministre précise qu'elle "assume complètement ce choix" que conteste également le président de la commission des affaires sociale, Pierre Méhaignerie (UMP, Ille-et-Vilaine).

Lire la suiteLire la suite