Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°297945

Faurecia Auchel : la direction versera des primes de 25 000 euros aux salariés qui choisissent de travailler dans l'usine d'Hénin-Beaumont

« La direction et les organisations syndicales sont arrivées, jeudi 14 mai 2009, à un protocole d'accord qui met fin aux négociations sur le projet industriel Synergie Nord », annonce un porte-parole de Faurecia. L'entreprise confirme qu'elle ne fermera pas l'usine d'Auchel (Pas-de-Calais), revenant sur le projet présenté début mars. En revanche, elle maintient son projet de transférer 329 postes vers les usines de Marles-les-Mines et d'Hénin-Beaumont. Des indemnités spéciales vont être versées aux salariés en cas de transfert, reclassement et départs volontaires. Si la direction ne souhaite pas en donner le montant, l'intersyndicale fait état de primes allant de 8 000 à 50 000 euros. La CGT et FO ont appelé officiellement hier soir à la fin du mouvement de grève à Auchel, après trois semaines de conflit. Mais, ce matin, la reprise du travail n'est pas complète, constate sur place FO.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 83 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
L'équipementier Faurecia ne fermera pas son usine d'Auchel, renonçant à la suppression de 170 emplois

L'équipementier Faurecia renonce à fermer son usine d'Auchel (Pas-de-Calais), annonce la CGT Chimie, après une réunion de médiation qui s'est tenue lundi 11 mai 2009 à la sous-préfecture de Béthune. Cette décision, que la direction ne commente pas pour le moment, a été consignée dans un relevé de conclusions transmis ce matin, mardi 12 mai 2009, aux organisations syndicales. La direction s'y engage à maintenir 90 postes avec le statut Faurecia sur le site d'Auchel et à participer à un plan de réindustrialisation permettant de sauver 80 emplois supplémentaires d'ici deux ans. Ne resteraient donc plus, sur les 179 suppressions d'emploi initialement prévues, que 9 postes menacés. Par ailleurs, le projet de transfert de 329 des 508 salariés vers les usines de Marles-les-Mines et d'Hénin-Beaumont est maintenu, alors que 206 salariés ont accepté cette proposition lors d'un référendum organisé par la direction la semaine dernière.

Lire la suiteLire la suite
Faurecia : une majorité de salariés boycotte un référendum sur le projet de restructuration du site d'Auchel

La majorité des 528 salariés de l'usine Faurecia d'Auchel (Pas-de-Calais) a refusé de participer à la consultation organisée lundi 27 avril 2009 par la direction au sujet de son projet de restructuration. L'entreprise souhaitait connaître le nombre de salariés prêts à accepter un transfert vers les usines de Marles-les-Mines et d'Hénin-Beaumont : pour compenser la fermeture du site d'Auchel, elle table en effet sur 329 reclassements.

Lire la suiteLire la suite
Faurecia-Auchel : CGT et FO acceptent une prime de 3 000 euros pour la reprise du travail. Le site est débloqué

La direction et les syndicats CGT et FO s'accordent sur une prime de 3 000 euros pour le déblocage de l'usine Faurecia d'Auchel (Pas-de-Calais) et la reprise du travail mardi 24 mars 2009, annonce Faurecia. La prime se répartit entre 1 000 euros d'avance sur l'intéressement et 2 000 euros d'indemnité au titre du préjudice pour la fermeture du site.

Lire la suiteLire la suite
Faurecia-Auchel propose une prime de 800 euros pour la reprise du travail. Le site d'Auchel toujours bloqué

Une prime de 800 euros proposée par la direction pour la reprise du travail dans l'usine Faurecia d'Auchel (Pas-de-Calais) ne suffit pas aux salariés grévistes, qui continuent de bloquer le site, selon les syndicats CGT et FO. Depuis le 6 mars 2009, le lendemain de l'annonce du projet de fermeture du site, la production de l'usine est arrêtée. La médiation tentée avec la DDTEFP entre la direction et les syndicats CGT et FO jeudi 19 et vendredi 20 mars 2009 a échoué.

Lire la suiteLire la suite
Faurecia: la fermeture du site d'Auchel (Pas-de-Calais) s'accompagnera d'un projet industriel de reclassement

La direction du sous-traitant automobile Faurecia Intérieur Industriel a confirmé la fermeture du site d'Auchel (Pas-de-Calais) d'ici août 2010, à l'occasion d'une réunion du comité d'établissement, jeudi 5 mars 2009. Elle entend donc mettre en place un projet industriel, dit "Synergie Nord", afin de reclasser 329 salariés dans ses autres usines du Pas-de-Calais (Marles-les-Mines et Hénin-Beaumont). Un "dispositif d'accompagnement de la mobilité externe" va, en outre, être mis en place pour les 179 autres salariés d'Auchel, précise la direction dans un communiqué de presse.

Lire la suiteLire la suite
Automobile: Faurecia, filiale de PSA, consulte les partenaires sociaux sur le devenir de l'usine d'Auchel (Pas-de-Calais)

La direction de Faurecia, filiale du groupe PSA, ouvre une concertation avec les partenaires sociaux sur le devenir de son usine de plasturgie d'Auchel (Pas-de-Calais). La première réunion aura lieu le 2 octobre 2008. Il s'agit, selon un communiqué de l'entreprise, "d'identifier les solutions permettant de consolider le dispositif industriel de 'Faurecia Systèmes d'Intérieur' dans le nord de la France, tout en réduisant l'impact sur l'emploi des salariés d'Auchel." La direction de Faurecia entame aussi des négociations en vue d'un accord de GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) début 2009: la première réunion aura lieu avant la fin septembre. L'usine emploie 528 salariés, pour une moyenne d'âge de 48 ans, effectif auquel il faut ajouter un volant d'intérimaires de 75 personnes en moyenne.

Lire la suiteLire la suite