Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Marché carbone : « Étendre les marchés régionaux à un maximum de pays afin d'avoir un signal prix unique » (CDC-Mission Climat)

« Les modalités d'ouverture du marché européen du carbone à de nouveaux secteurs d'activités après 2012, sont encore, en partie, en discussion avec la Commission européenne. L'enjeu principal pour les entreprises est de savoir sous quelles formes elles vont recevoir les quotas (gratuitement ou pas) et comment seront traités leurs concurrents extra-européens ou hors du marché carbone ». C'est ce que déclare Anaïs Delbosc, membre de la Mission Climat de la CDC (Caisse des dépôts et consignations), lors d'un entretien à l'AEF, le mercredi 22 juillet 2009. « Certains secteurs doivent faire leur entrée sur le marché, comme l'aviation en 2012, ou l'industrie chimique et l'aluminium en 2013. Mais de manière générale, on peut dire que plus la couverture est large, mieux c'est, car le marché offre alors plus de possibilités de réduction des émissions ». Le marché européen du carbone couvre aujourd'hui plus de 11 000 entreprises européennes, dans les secteurs de la production d'électricité (les installations de combustion d'une puissance calorifique de combustion supérieure à 20 MW), les raffineries, l'industrie de l'acier, la production de verre, la production de ciment et l'industrie papetière.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement