Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°295718

58 % des Français prêts à augmenter les impôts pour financer les dépenses de santé (baromètre La banque postale Prévoyance / La Tribune)

Cinquante-huit pourcent des français estiment que « l'État doit tout mettre en oeuvre pour que la sécurité sociale rembourse le plus possible les dépenses de santé des français, quitte à augmenter les impôts ». Tel est l'un des principaux enseignements du baromètre prévoyance santé réalisé par l'institut de sondage TNS Sofres, en partenariat avec la Banque postale prévoyance et publié aujourd'hui, mardi 23 juin 2009, par le quotidien « La Tribune ». Ils sont encore plus nombreux (68 %) parmi les professions libérales et les cadres, qui contribuent le plus à la sécurité sociale. Comme le souligne « La Tribune », ces résultats contredisent le choix du gouvernement de laisser filer les déficits plutôt que d'augmenter les impôts.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 78 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Déficit de la Sécurité sociale : « en période de crise, nous maintenons le cap de la maîtrise des dépenses » (Éric Woerth)

« Le doublement du déficit de la sécurité sociale entre 2008 et 2009 est le reflet de la crise : sur les 20,1 milliards d'euros, la moitié, 10 milliards, est un déficit conjoncturel, lié à la chute brutale des recettes », a déclaré le ministre du budget Éric Woerth, lors de la conférence de presse de présentation des comptes de la sécurité sociale 2008 et 2009, organisée aujourd'hui, lundi 15 juin 2009, en présence de la ministre de la santé Roselyne Bachelot et de la secrétaire d'État à la famille Nadine Morano. Éric Woerth positive toutefois sa présentation des comptes de la sécurité sociale : « en période de crise, nous maintenons le cap de la maîtrise des dépenses » et « la sécurité sociale joue pleinement son rôle d'amortisseur social ». Le déficit n'est pas non plus imputable à l'augmentation des dépenses : « en 2008, l'Ondam [Objectif national des dépense de l'assurance maladie] a progressé de 3,4 % (…). Nous sommes parvenus à améliorer la productivité du système de santé sans porter atteinte à la qualité des soins. »

Lire la suiteLire la suite
La commission des comptes confirme le doublement du déficit de la sécurité sociale en 2009

Après 10,2 milliards d'euros de déficit en 2008, les trois branches du régime général devraient afficher un déficit de 20,1 milliards d'euros en 2009. C'est la prévision de la commission des comptes de la sécurité sociale réunie ce lundi après-midi au ministère de la Santé en présence de Roselyne Bachelot. Toutes les branches seront l'an prochain en déficit. Avec le FSV (fonds de solidarité vieillesse), le trou se montera même à 22,1 milliards d'euros. On rappellera que, selon les informations recueillies par l'AEF auprès de la Cour des Comptes, la dégradation des comptes se poursuivra en 2010 avec un déficit pour les trois branches du régime général de l'ordre de 30 milliards d'euros. A ce total il faudra encore ajouter les déficits des régimes agricoles (MSA) et des indépendants et ceux des régimes complémentaires de retraite Agirc et Arrco. Le rapporteur de la Commission des comptes, qui parle pour les trois branches du régime général d'un « déficit sans précédent en 2009 », en rend principalement responsable une conjoncture économique marquée par un effondrement des recettes alors que les dépenses continuent à progresser.

Lire la suiteLire la suite