Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

« L'innovation est un thème qui m'est vraiment cher » (Jean-Michel Blanquer, recteur de Créteil)

« L'innovation est un thème qui m'est vraiment cher, un thème central, et pas une petite précision marginale qui vient parfaire le paysage. Un grand nombre d'innovations sont menées dans l'académie de Créteil, l'une d'entre elles a beaucoup fait parler d'elle, mais je le regrette car c'est une parmi d'autres », assure le recteur de Créteil, Jean-Michel Blanquer, en ouverture d'une journée de travail sur l'innovation, mercredi 21 octobre 2009, à l'université Paris-Est Marne-la-Vallée, revenant sur la polémique qui a suivi l'expérimentation d'une « prime d'assiduité » dans trois lycées professionnels de l'académie (AEF n°286836 et n°286279). Cette initiative n'est pas « sortie de mon cerveau », mais de la réflexion conjointe d'experts et de personnels de terrain, précise-t-il, appelant les enseignants à s'emparer de l'article 34 de la loi de 2005 sur l'école.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 90 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Prime à l'assiduité : Martin Hirsch plaide pour la création d'une fonction de « défenseur des expérimentations »

« La notion d'expérimentation, qui jusque-là était interdite, est maintenant autorisée, financée, médiatisée parfois trop », déclare Martin Hirsch, haut-commissaire à la Jeunesse, devant le congrès de l'UNETP, à Paris lundi 19 octobre 2009. Revenant sur la polémique qui a suivi l'expérimentation d'une « prime à l'assiduité » dans l'académie de Créteil (AEF n°286279), Martin Hirsch estime qu'il « manque une fonction de défenseur des expérimentations ». « Il faudrait un lobby qui pousse les expérimentations », explique le haut-commissaire. « Beaucoup d'expérimentations sont orphelines. Sans faire une structure, il faut faire quelque chose, une couveuse d'expérimentations par exemple qui puisse faire du lobbying, aller devant l'Assemblée nationale pour les défendre… Tout cela est à construire. »

Lire la suiteLire la suite
Prime à l'assiduité : « Je ne peux accepter qu'on puisse récompenser des élèves simplement parce qu'ils vont à l'école » (Nicolas Sarkozy)

« Je veux dire ma grande réticence à envisager une récompense financière pour les élèves qui renonceraient à l'absentéisme », déclare Nicolas Sarkozy, président de la République, dans une interview au « Figaro », vendredi 16 octobre 2009. « Je ne peux accepter qu'on puisse récompenser des élèves simplement parce qu'ils vont à l'école. En revanche, je partage l'idée de Martin Hirsch de valoriser et de récompenser ceux qui font plus que leur devoir. Le mérite doit être encouragé, le non-respect de la règle doit être sanctionné. »

Lire la suiteLire la suite
Créteil : FSU, FCPE et UNL écrivent au président de la République pour ne plus être les « cobayes » du recteur Blanquer

« Nous ne sommes pas des cobayes ! » Tel est le message que les représentants de la communauté éducative de l'académie de Créteil (FSU, FCPE et UNL) entendent faire passer en envoyant une lettre ouverte au président de la République jeudi 15 octobre 2009, afin de dénoncer les « expérimentations les plus diverses multipliées depuis de longs mois » par le recteur Jean-Michel Blanquer. Pour eux, « ce foisonnement d'initiatives qui ont toutes en commun de n'avoir jamais été discutées au préalable avec les représentants des personnels, des parents ou des lycéens, ne semble finalement que poudre aux yeux, pour cacher la misère grandissante de notre service public ».

Lire la suiteLire la suite