Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°289348

Conseil des ministres : le directeur de cabinet de Roselyne Bachelot est nommé préfet hors cadre

Georges-François Leclerc, directeur de cabinet de Roselyne Bachelot, ministre de la santé et des sports, a été nommé, mercredi 13 mai 2009, préfet hors cadre « chargé d'une mission de service public relevant du gouvernement », indique le communiqué publié à l'issue du conseil des Ministres.Âgé de 42 ans, Georges-François Leclerc, est issu du ministère de l'Intérieur. Nommé en mai 2007 comme directeur de cabinet, il avait fait partie du cabinet de Roselyne Bachelot lorsqu'elle était ministre de l'écologie et du développement durable.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 88 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Benoît Péricard (KPMG) estime que la loi HPST permettra des « arbitrages budgétaires plus cohérents à l'intérieur du système de santé »

Benoît Péricard, responsable du secteur « santé » au cabinet d'audit KPMG, a présenté hier, mercredi 1er avril, lors des « premières rencontres financières des décideurs de la santé » organisées par la banque Dexia une analyse de la future loi HPST sous l'angle économique d'où il ressort que si la loi ne conduira pas à « moins de dépenses », elle devrait conduire « à mieux dépenser ». « La loi continue à demander aux acteurs d'être plus responsables des équilibres économiques » ; elle « va en outre permettre par le mécanisme dit de 'fongibilité' d'exercer au sein du système de santé des arbitrages plus cohérents », a-t-il expliqué.

Lire la suiteLire la suite
Agences régionales de santé: coup d'envoi de la campagne de recrutement des futurs directeurs

Le secrétariat général des ministères sociaux a chargé le cabinet Salmon & Partners de collecter les candidatures aux 26 postes de directeurs et directrices d'ARS (agences régionales de santé). Par conséquent, les premières annonces ont commencé à paraître début 2009 dans les pages saumon du "Figaro", de "l'Express", du "Monde" et de "La Gazette des communes". D'autres annonces devraient être publiées dans les prochains jours dans "Le Quotidien du Médecin" ou l'hebdomadaire "Espace social européen", apprend-on auprès de la chargée de communication du secrétariat général des ministères sociaux, en charge de piloter la mise en place des ARS.

Lire la suiteLire la suite
Projet de loi HPST et création des ARS: quatre grands témoins confrontent leurs analyses autour du débat sur l'étatisation de l'assurance maladie

Le projet de loi "Hôpital, patients, santé, territoires", adopté le 22 octobre 2008 en conseil des ministres et en débat au Parlement à partir de février/mars 2009, conduit-il, ou non, à une étatisation de l'assurance-maladie? C'est sur ce thème que l'Ajis (association des journalistes de l'information sociale) organisait mardi 16 décembre 2008 un débat avec quatre grands témoins: Gilles Johanet, ex-directeur de la Cnamts, aujourd'hui président du comité maladie de la FFSA (Fédération française des sociétés d'assurance) et directeur adjoint aux AGF; Bruno Palier, auteur d'ouvrages sur la protection sociale et chercheur du CNRS à Sciences Po; Michel Régereau, président CFDT de l'Uncam et de la Cnamts; Christian Saout, président du Ciss (collectif inter associatif sur la santé).

Lire la suiteLire la suite
Mise en place des ARS: une équipe de neuf personnes à Paris et un réseau de correspondants régionaux pour travailler sur le sujet

Le travail préparatoire à la mise en place des ARS (agences régionales de santé), confié à une équipe de neuf personnes réunies autour de Jean-Marie Bertrand, secrétaire général des ministères sociaux, peut s'appuyer depuis novembre sur des correspondants régionaux qui seront réunis désormais une fois par mois à Paris. Par ailleurs, un cabinet de recrutement, choisi sur la base d'un appel d'offres en cours de préparation, sera prochainement désigné pour faire remonter les candidatures en vue de la nomination des directeurs et directrices chargés de la préfiguration des ARS qui seront juridiquement opérationnels à compter du 1er janvier 2010.

Lire la suiteLire la suite