Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°289318

Partage de la valeur ajoutée : « le salarié médian se sent à la fois rattrapé et distancié » (Jean-Philippe Cotis)

« Depuis 20 ans, le partage de la valeur ajoutée apparaît stable. La rémunération du travail représente environ 67 % de la valeur ajoutée, et les profits 33% », résume Jean-Philippe Cotis, directeur général de l'Insee, suite à la remise de son rapport « Partage de la valeur ajoutée, partage des profits et écarts de rémunérations en France » au président de la République, mercredi 13 mai 2009.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 95 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Rapport Cotis : la CFE-CGC préconise de conditionner la distribution de dividendes à des mesures d'intéressement ou de partcipation

La CFE-CGC préconise «  l'interdiction de distribution de dividendes s'il n'y a pas simultanément distribution de participation aux bénéfices ou de distribution d'intéressement ». C'est ce qu'elle indique, mercredi 13 mai 2009, dans un communiqué à l'occasion de la remise du rapport « partage de la valeur ajoutée, partage des profits et écarts de rémunérations en France » par Jean-Philippe Cotis, directeur général de l'Insee, au président de la République.

Lire la suiteLire la suite
Rapport Cotis : Nicolas Sarkozy demande aux partenaires sociaux « d'ouvrir des discussions » en vue de conclusions avant le 15 juillet 2009

« Le chef de l'État écrira dans les tout prochains jours aux organisations syndicales et patronales pour leur demander d'ouvrir des discussions entre elles sur les principaux thèmes évoqués dans le rapport » de Jean-Philippe Cotis, directeur général de l'Insee, fait savoir l'Élysée, mercredi 13 mai 2009. « Le président de la République souhaite que les partenaires sociaux lui fassent part des conclusions de leurs discussions avant le 15 juillet prochain. »

Lire la suiteLire la suite
Rapport Cotis : CGT et FO contestent le « diagnostic partagé ». La CFDT demande l'ouverture de négociations. « Pas si simple » (CGPME)

Les partenaires sociaux réagissent d'une manière contrastée au rapport que Jean-Philippe Cotis, directeur général de l'Insee, doit remettre officiellement à Nicolas Sarkozy demain, mercredi 13 mai 2009. Si le Medef considère que ce rapport, intitulé : « partage de la valeur ajoutée, partage des profits et écarts de rémunérations en France », est « un bon diagnostic partagé » (L'AEF n°293499) , c'est loin d'être le cas de la CGT. FO conteste la stabilité de la part des salaires dans la valeur ajoutée, dont fait état le rapport, la CFDT demande au patronat d'ouvrir des négociations, tandis que, pour la CGPME, ce n'est « pas si simple ». Jean-Philippe Cotis avait été missionné par Nicolas Sarkozy, à l'issue du « sommet social » du 18 février 2009, pour « établir (…) un état des lieux partagé et alimenter les discussions que le président de la République demande aux partenaires sociaux d'ouvrir ».

Lire la suiteLire la suite
Le Medef propose de « fusionner la participation et l'intéressement » pour les entreprises de moins de 250 salariés (Laurence Parisot)

Le groupe de travail du Medef sur le partage de la valeur ajoutée, présidé par Marc Veyron, DRH de Champion / Carrefour Market France (L'AEF n°294110), doit « rendre ses conclusions dans les semaines qui viennent ». C'est ce qu indique Laurence Parisot, présidente du Medef, à l'occasion de son point presse mensuel, mardi 12 mai 2009. Dans ce cadre, elle évoque l'idée « pour les entreprises de moins de 250 salariés, de simplifier le système en fusionnant les dispositifs de la participation et de l'intéressement », pour mettre fin à la coexistence de deux systèmes caractérisés par « des mécaniques complexes ».

Lire la suiteLire la suite
Avantages et risques d'une démocratisation des dispositifs de rémunération indexés sur le résultat de l'entreprise (CAS)

« Faut-il accroître la part des salariés dans le partage des profits ? » s'interroge le CAS (Centre d'analyse stratégique) dans sa dernière « note de veille » (n° 133) publiée le 7 mai 2009. Le président de la République a confié à Jean-Philippe Cotis, directeur général de l'Insee, une réflexion sur l'évolution du partage de la valeur ajoutée, dont les résultats seront publiés intégralement le 13 mai, date de la remise du rapport à Nicolas Sarkozy. Cette note du CAS s'interroge sur la nécessité de rééquilibrer le partage de la valeur ajoutée et des profits au bénéfice des salariés.

Lire la suiteLire la suite
Partage de la valeur ajoutée : le « rapport Cotis » souligne « l'extrême faiblesse » de la croissance des salaires nets depuis 20 ans

« La croissance des salaires nets depuis 20 ans est extrêmement faible », souligne dans sa version non définitive, datée du 30 avril 2009, le rapport « Partage de la valeur ajoutée, partage des profits et écarts de rémunérations en France » de Jean-Philippe Cotis, directeur général de l'Insee. Cette version non définitive a été discutée, ce mercredi 6 mai 2009, au sein d'un groupe de travail comprenant notamment les partenaires sociaux. Jean-Philippe Cotis devrait remettre son rapport définitif à Nicolas Sarkozy, dans le courant de la semaine prochaine.

Lire la suiteLire la suite
à découvrir
Sur un an, les salaires reculent de plus de 2 % en euros constants en raison de l’inflation (Dares)

Ce n’est pas un hasard si le pouvoir d’achat a été au cœur des débats de la campagne présidentielle, et continue de figurer parmi les priorités des Français. Certes, selon des données publiées par la Dares le 13 mai 2022, l’indice du SMB (salaire mensuel de base) de l’ensemble des salariés a progressé de 2,3 % entre fin mars 2021 et fin mars 2022, et l’indice du SHBOE (salaire horaire de base des ouvriers et employés) de 2,5 %. Mais ces augmentations sont loin de compenser l’inflation, qui sur la même période s’élève à 4,6 %. Ainsi, "sur un an et en euros constants, le SHBOE diminue de 2,1 % et le SMB de 2,3 %".

Par catégorie professionnelle, le salaire mensuel de base recule, en euros constants :

  • de 2 % pour les employés ;
  • de 2,2 % pour les ouvriers ;
  • de 2,7 % pour les professions intermédiaires et les cadres.

Lire la suiteLire la suite

Enseignement supérieur

Aperçu de la dépêche Aperçu
Cour des comptes : la note sur les universités "dit tout haut ce que certains pensaient tout bas" (E. Roux à l’ADGS)
Lire la suite

RSE et Gouvernance

Aperçu de la dépêche Aperçu
Sodexo accompagne Paris 2024 pour assurer une "offre de restauration bas carbone" (Georgina Grenon)
Lire la suite