Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Énergie : il ne suffit pas de « gérer » la pointe d'électricité, il faut la « réduire » (Négawatt)

Il ne suffit pas de « gérer la pointe d'électricité », un phénomène saisonnier lié à l'usage du chauffage électrique qui s'accroît chaque année, mais la « réduire », estime l'association Négawatt. La problématique de la pointe d'électricité est en effet « extraordinairement structurante du réseau électrique », explique Thierry Salomon, président de l'association, lors d'un point presse mardi 1er décembre 2009, « car c'est la puissance maximale qui va dimensionner tout le réseau » et de ce fait les investissements nécessaires pour les infrastructures, « même si ces capacités ne sont utilisées à plein que durant quelques heures par an ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Gérard Mestrallet (GDF Suez) demande que l'électricité émettant du CO2 soit soumise à la taxe carbone (« Le Figaro »)

« Il n'y a pas de raison que seuls les Français qui se chauffent au gaz soient taxés. L'électricité produite à partir de ressources émettrices de CO2 devrait logiquement être soumise à la taxe carbone », déclare le président de GDF Suez Gérard Mestrallet lundi 26 octobre 2009 dans une interview au « Figaro ». « On vit dans l'idée en France qu'il ne faut pas taxer l'électricité car elle serait uniquement d'origine nucléaire. Or, la consommation d'électricité produit 42 millions de tonnes de CO2 chaque année, selon l'Ademe [Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie], soit presque qu'autant que les émissions liées à la consommation de gaz par les particuliers et les commerces », explique-t-il.

Lire la suiteLire la suite
Électricité : une hausse des tarifs de 1,9 % pour les particuliers est prévue, à compter du 15 août

Une augmentation de « 1,9 % » des tarifs d'électricité est « prévue pour les particuliers ». « En moyenne, en tenant compte des clients professionnels (entreprises), les tarifs administrés de vente de l'électricité devraient évoluer de 2,3 % ». C'est ce qu'indiquent les ministères en charge de l'énergie et de l'industrie, mardi 4 août 2009. Ils précisent que « le gouvernement a saisi ce jour pour avis la CRE (commission de régulation de l'énergie) de projets d'arrêtés fixant les tarifs de vente de l'électricité pour une application à compter du 15 août ».

Lire la suiteLire la suite
Électricité : la sécurité d'alimentation de la France devrait être assurée jusqu'en 2013 (RTE)

Dans son dernier bilan prévisionnel, portant jusqu'en 2025, RTE (gestionnaire du réseau de transport d'électricité) prévoit que « la sécurité d'alimentation électrique de la France devrait être assurée jusqu'en 2013 », grâce au développement de nouveaux moyens de production, notamment renouvelables. C'est ce qu'indique le groupe mercredi 22 juillet 2009. RTE considère cependant que « la vigilance s'impose sur la consommation de pointe lors des vagues de froid, qui augmente rapidement ».

Lire la suiteLire la suite
Norme de 50kWh/m2/an : deux députés rendront un rapport en novembre (Opecst)

Les députés Claude Birraux (Haute-Savoie, UMP) et Christian Bataille (Nord, socialiste) devraient rendre, en novembre 2009, un rapport sur le seuil de 50 kWh/m2/an d'énergie primaire qui touchera les bâtiments neufs des secteurs public et tertiaire fin 2010, et les autres bâtiments neufs fin 2012. Ce rapport est élaboré dans le cadre de l'Opecst (Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques). Un « examen de l'étude de faisabilité », considéré comme « symbolique » par l'Opecst, aura lieu le 1er juillet 2009.

Lire la suiteLire la suite
Énergie : la consommation française devrait atteindre 167 Mtep en 2020 contre 177 Mtep en 2006 (Meeddat)

Le ministère chargé de l'Énergie prévoit que la consommation d'énergie finale française atteigne 167 Mtep en 2020 contre 177 Mtep aujourd'hui, soit une baisse de 5,6 %. C'est ce qu'il inscrit dans sa PPI (programmation pluriannuelle d'investissements de production d'énergie), mercredi 3 juin 2009. « La révolution énergétique française sera celle des économies d'énergie et du développement très fort des énergies renouvelables », prédit Jean-Louis Borloo, ministre de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du Territoire. « La question du nucléaire sera posée ultérieurement », précise-t-il. Le gouvernement « privilégie » pour le moment un « scénario de prolongement au-delà de 40 ans du parc actuel », « sous réserve de l'avis de l'ASN [Autorité de sûreté nucléaire] ». Quant à la mise en service de deux EPR à Flamanville et à Penly, ils « permettront de faire face à tous les aléas qui peuvent influer, d'ici 2020, sur le parc de production ou sur l'évolution de la demande ».

Lire la suiteLire la suite