Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°277422

Réforme des retraites : une phase de « concertation » s'engagera après le diagnostic financier que remettra le COR en avril 2010 (X. Darcos)

« Je souhaite d'abord ouvrir une phase de diagnostic afin de faire le point sur la situation financière des régimes de retraite à partir des données actualisées que le Conseil d'orientation des retraites devrait communiquer au mois d'avril prochain (…). Il me semble nécessaire ensuite que nous abordions une phase de concertation, au cours de laquelle l'ensemble des pistes devront être explorées, qu'il s'agisse de l'âge de la retraite, de la durée de cotisation et, bien sûr, comme l'a indiqué le Président de la République, celle de la pénibilité ». Ce sont les quelques éléments de « méthode » sur la mise en oeuvre de la réforme des retraites, livrés ce jeudi 21 janvier 2010 par le ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville, Xavier Darcos, à l'occasion de la présentation de ses vœux aux partenaires sociaux et au monde associatif. Parmi les dossiers à l'ordre du jour pour cette année, le ministre a notamment évoqué la réforme des retraites, un « débat (…) sur la question de la dépendance », la finalisation du projet de loi « santé au travail », un bilan à la fin du premier trimestre des avancées obtenues en matière d'emploi des seniors et l'amélioration de l'employabilité des personnes handicapées qui sera une des « priorités » pour 2010.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 69 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Retraite : 92 % des Français de 25 à 34 ans se disent « inquiets » du montant de la pension qui leur sera versée (étude Ipsos-UMR)

Les Français, et plus particulièrement les jeunes et les femmes, s'inquiètent de plus en plus du montant futur de leur retraite. D'après la dernière étude menée les 27 et 28 novembre 2009 de l'Observatoire des retraites, créé il y a quatre ans par l'institut Ipsos et l'UMR (Union mutualiste retraite) qui gère la complémentaire retraite Corem, plus de deux Français sur trois se disent toujours inquiets de leur niveau de vie à ce moment de leur vie (67 % ; stable depuis avril 2009). Leur inquiétude concernant le montant de leur retraite a progressé de 3 points par rapport à la dernière enquête publiée en avril et touche désormais 78 % des Français. Ce sujet inquiète 92 % des jeunes de 25 à 34 ans et 82 % des femmes (contre 74 % des hommes).

Lire la suiteLire la suite
Cinquième risque dépendance : « Plus on attendra et plus cette réforme sera coûteuse » (Bernard Spitz)

« Plus on attendra et plus cette réforme sera coûteuse ». En concluant ainsi les deuxièmes rencontres du Cora (Conseil d'orientation et de réflexion de l'assurance) sur la couverture du risque dépendance, aujourd'hui, vendredi 18 décembre 2009, le président de la FFSA, Bernard Spitz, a certes résumé un sentiment répandu mais les solutions consensuelles pour mener à bien cette réforme sur la prise en charge de la perte d'autonomie ne semblent pas encore avoir émergé pour la mettre à bien.

Lire la suiteLire la suite
Dépendance : les DRH défendent la « réponse collective » et les syndicats la « réponse individuelle » (Baromètre F.Info/Ocirp/Le Monde)

Les DRH sont nettement plus nombreux que les représentants des organisations syndicales à estimer que la dépendance « doit trouver une réponse collective » : 68% contre 45% chez les syndicats qui estiment majoritairement qu'elle doit au contraire trouver une réponse individuelle… Tel est l'un des enseignements les plus surprenants du deuxième Baromètre France Info/Ocirp/Le Monde sur la perte d'autonomie présenté hier, jeudi 3 novembre 2009 à l'occasion d'un colloque organisé par l'Ocirp sur ce thème à la maison de Radio France. Cette enquête qui comporte un volet « grand public » et un volet partenaires sociaux avec une comparaison entre les réponses des DRH et des organisations syndicales montre d'autre part que trois quart des Français estiment qu'il est de leur rôle de se prémunir individuellement contre ce risque. Plus de la moitié (52,5%) déclarent d'ailleurs être protégés financièrement en 2009 (contre 35,5% l'an dernier). Dans le même temps plus des trois quarts pensent qu'il est aussi du ressort de l'employeur de proposer à l'ensemble de ses collaborateurs un dispositif prévoyance dépendance (en progression sur un an) et une écrasante majorité (89,5%) pensent que l'État et les collectivités locales « doivent s'engager dans un financement de solidarité nationale durable pour les personnes âgées »

Lire la suiteLire la suite
Prise en charge de la dépendance : le CAS préconise d'investir dès aujourd'hui dans la promotion des gérontechnologies

Les gérontechnologies ou « technologies pour l'autonomie » (robots, détecteurs de chute, déambulateurs « intelligents », piluliers électroniques, etc.) peuvent constituer une « solution sérieuse » et complémentaire à l'intervention humaine dans la prise en charge de la dépendance, « pour peu que leur usage soit intégré aux pratiques concrètes de travail, et pensé localement et avec l'ensemble des parties concernées ». C'est ce que conclut la dernière note de veille du CAS consacrée au sujet et publiée ce jeudi 3 décembre 2009. L'emploi de gérontechnologies « en complément d'autres éléments de réponse – par exemple le recours à la main-d'œuvre étrangère » supposerait néanmoins « d'investir dès aujourd'hui dans sa promotion afin d'être en mesure de répondre au défi de la perte d'autonomie, majeur en 2025 », date à laquelle le nombre de personnes en perte d'autonomie devrait s'élever à 1,4 million (contre 1,1 million aujourd'hui). « À cet horizon, ces technologies, qui pourraient parfois paraître encore un peu décalées, seront sans doute bien insérées dans l'ensemble de notre environnement quotidien », note le Centre d'analyse stratégique.

Lire la suiteLire la suite
Dépendance : moindre augmentation du nombre de bénéficiaires de l'APA (+2,1 %) entre juin 2008 et juin 2009 (Drees)

Au 30 juin 2009, le nombre de bénéficiaires de l'APA s'établissait à 1 117 000 personnes, en augmentation de +2,1 % sur un an (contre +4,4 % de juin 2007 à juin 2008 et +6,8 % de juin 2006 à juin 2007). Si la croissance du nombre d'allocataires ralentit, le taux d'acceptation des premières demandes d'APA reste stable : « trois premières demandes sur quatre d'APA à domicile sont acceptées et neuf sur dix pour l'APA en établissement ». Six bénéficiaires de l'APA sur dix vivent à domicile contre quatre sur dix en établissement. La part des bénéficiaires vivant en établissement est en légère augmentation (39 % contre 38 % en juin 2008). Enfin, la part des personnes modérément dépendantes (relevant du GIR 4) reste stable par rapport à décembre 2008 : 45 %. Il s'agit surtout de personnes vivant à domicile (57 % contre 24 % de GIR 4 chez les résidants d'établissements).

Lire la suiteLire la suite
La dépendance, première préoccupation liée à la vieillesse selon le baromètre AG2R La Mondiale, qui ajuste la déclaration santé de son offre

Alors que 55 % des personnes âgées de 18 à 65 ans interrogées en octobre 2009 dans le cadre du deuxième baromètre santé AG2R La Mondiale se disent préoccupées par « le fait de tomber gravement malade pouvant conduire à un état de dépendance », le groupe de prévoyance AG2R La Mondiale annonce, jeudi 5 novembre 2009, une simplification de la procédure de souscription aux contrats d'assurance dépendance de la gamme Safir Plus, lancée il y a 26 ans. « Une fois sur deux, les personnes intéressées par un tel contrat ne donnent pas suite en raison des formalités médicales jugées complexes », constate Jean-François Ropeleswki, directeur santé. D'où la décision prise de limiter, à partir du 1er décembre prochain, pour les souscripteurs de 70 ans ou moins, la « déclaration de santé » à une seule question. Cette unique question sera de savoir si le souscripteur potentiel bénéficie ou non du remboursement à 100 % de ses dépenses de santé ou s'il en a fait la demande.

Lire la suiteLire la suite