Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°277347

Renault : amélioration globale des conditions de vie et de travail dans les établissements d'ingénierie (enquête Technologia)

« Une amélioration globale des conditions de vie et de travail, même si des points de vigilance demeurent. » Telle est la principale conclusion du pré-rapport sur l'enquête menée par le cabinet Technologia sur les risques psychosociaux dans les sites d'ingénierie français de Renault, présenté jeudi 21 janvier 2010 aux partenaires sociaux. Les résultats « confirment la bonne orientation des actions engagées », affirme Renault dans un communiqué. Ainsi, « le taux de personnes en situation de 'travail tendu' est en baisse de 3,5 points à 27,7 % ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 90 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Renault : le niveau de stress des salariés « se situe dans une moyenne basse » (enquête Stimulus)

« Le niveau de stress des salariés de Renault se situe dans une moyenne basse, sans décalage avec les enquêtes européennes et le panel Stimulus (constitué d'entreprises françaises de différents secteurs d'activité) », indique le groupe Renault dans un communiqué publié lundi 18 janvier 2010. En juin 2009, Renault a mandaté le cabinet-conseil indépendant Stimulus pour mener une enquête sur le niveau et les facteurs de stress de ses salariés (AEF n°297321). L'enquête, menée en juin et juillet 2009, sous la forme d'un questionnaire informatisé, a été proposée à « un panel de salariés, sélectionnés de manière aléatoire, dans quatre établissements représentatifs des grands métiers de Renault : le siège de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), les usines de Douai (Nord-Pas-de-Calais) et de Cléon (Seine-Maritime), et le magasin de pièces de rechange de Cergy-Villeroy (Val-d'Oise) ». Au total, 1 677 salariés ont répondu, soit un taux de participation de 60 %. L'entreprise doit ouvrir des négociations avec les organisations syndicales sur le stress avant la fin du mois.

Lire la suiteLire la suite
Suicide chez Renault : faute de mesures de prévention appropriées, la faute inexcusable de l'entreprise est reconnue par la justice (Tass)

Renault « avait ou aurait dû avoir conscience du risque auquel Monsieur D. était exposé du fait de son activité professionnelle ». « En cherchant, pour répondre aux difficultés rencontrées par son salarié, essentiellement des solutions en termes de mobilité professionnelle ou de délégation de compétence vers la médecine du travail, l'employeur n'a pas pris les mesures qui s'imposaient pour le protéger de celui-ci, tant sur le plan individuel que collectif, en l'absence de mesures appropriées pour détecter, au titre des risques psychosociaux, les facteurs de stress rencontrés par es salariés. » En conséquence, la société Renault a engagé sa responsabilité au titre de la faute inexcusable pour le suicide de ce salarié sur son lieu de travail, décide le Tass (tribunal des affaires de sécurité sociale) des Hauts-de-Seine dans un jugement du jeudi 17 décembre 2009.

Lire la suiteLire la suite
Renault : le « contrat social de crise » reconduit en 2010. Signature d'un accord sur l'emploi des seniors

La direction de Renault propose aux organisations syndicales du groupe de prolonger la mise en œuvre du « contrat social de crise » en 2010. L'objectif recherché reste « de préserver l'emploi et d'éviter les pertes de salaire liées à la sous-activité ». Pour l'heure, la direction table sur 45 jours d'inactivité en moyenne sur les sites industriels, soit un volume équivalent à celui constaté en 2009. Toutefois, les sites tertiaires, qui auront chômé 19 jours en 2009, ne devraient pas être concernés en 2010. La prorogation de l'accord est conditionnée à la signature des organisations syndicales, jeudi 17 décembre 2009.

Lire la suiteLire la suite
Renault : le suicide d'un salarié du Technocentre relance le débat sur les conditions de travail

Un salarié de 51 ans qui travaillait dans l'ingénierie au Technocentre de Renault à Guyancourt (Yvelines) s'est suicidé mercredi 7 octobre 2009 à son domicile, indique la direction de Renault jeudi 8 octobre 2009. Ce drame intervient deux ans après la vague de suicides qu'avait connue le site et le plan de prévention qui s'ensuivit, et alors que 24 salariés se sont suicidés à France Télécom depuis février 2008.

Lire la suiteLire la suite
Renault : la direction présente « une mosaïque de mesures » pour lutter contre le stress, deux ans après les suicides au Technocentre

Réforme de la fonction RH, retour aux « basiques du management », réduction des horaires d'ouverture, intervention de psychologues sur les sites… : deux ans après les trois suicides au Technocentre Renault de Guyancourt (Yvelines), « une mosaïque de mesures » a été mise en place pour « couvrir un très large spectre » de situations de stress, explique Bernard Ollivier, directeur des établissements d'ingénierie de Renault. Ces mesures s'appliquent plus particulièrement aux quelque 13 000 à 14 000 salariés des équipes d'ingénierie. Pour évaluer les progrès réalisés et les difficultés persistantes, le constructeur automobile vient de lancer une deuxième enquête avec le cabinet d'experts Technologia, et une autre avec le cabinet Stimulus, indique la direction mercredi 17 juin 2009.

Lire la suiteLire la suite