Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°276114

L'intersyndicale souhaite l' « ouverture de vraies négociations » après le sommet social du 15 février 2010

La « situation sociale tendue […] exige une réorientation des politiques publiques pour réduire les inégalités et renforcer les dispositifs solidaires. Elle nécessite que le patronat assume ses responsabilités sociales et change d'attitude. Lors du sommet social [destiné à définir l'Agenda social 2010 à l'Élysée] le 15 février, les organisations syndicales exprimeront leurs exigences d'ouverture de vraies négociations sur ces sujets et d'un véritable dialogue social ». C'est ce qu'indique un communiqué commun de six organisations syndicales (CFDT, CFE-CGC, CGT, FSU, Solidaires et Unsa) mis au point, lundi 8 février 2010, au cours d'une réunion intersyndicale au siège de la CGT à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Comme prévu, FO n'a pas pris part à cette réunion. La CFTC s'est fait représenter par un « observateur » et doit consulter ses instances pour se prononcer sur le communiqué commun. « Il n'était pas absurde que l'on se donne un cadre général avant le sommet social du 15 février », souligne Jean Grosset (Unsa), se félicitant ainsi de la poursuite des réunions intersyndicales. Plus généralement, Nadine Prigent (CGT) se déclare « tout à fait satisfaite de cette réunion », estimant qu' « il faut un contexte unitaire pour un rassemblement efficace ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 83 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Une intersyndicale sera organisée « avant le 15 février 2010 », pour préparer la réunion d'agenda social (Bernard Thibault)

« L'intersyndicale aura lieu avant le 15 février » 2010, en vue de « préparer la réunion d'agenda social » prévue ce jour entre les partenaires sociaux et le président de la République, indique Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT, à l'occasion d'une conférence de presse, mercredi 27 janvier 2010. Cette réunion, qui pourrait avoir lieu dans la semaine du 8 au 13 février, devrait rassembler « la quasi totalité des organisations de salariés », ajoute-t-il. Pour l'instant six organisations « ont confirmé », sur le principe, leur participation à l'exception de la CFE-CGC et de FO. « Ce qui ne veut en aucun cas dire qu'elles ne participeront pas », veut croire Nadine Prigent, membre du bureau confédéral en charge des relations avec les autres organisations syndicales. Cette intersyndicale n'est par ailleurs « pas incompatible avec la demande de travaux bilatéraux formulées par certaines organisations », comme FO, ajoute Bernard Thibault.

Lire la suiteLire la suite
L'intersyndicale insiste sur « l'unité » mais ne parvient pas à définir des modalités d'actions communes

Sept organisations syndicales (CFDT,CFE-CGC, CFTC, CGT, FSU, Unsa et Union syndicale Solidaires) se sont retrouvées, lundi 28 septembre 2009, au siège de l'Unsa, à Bagnolet, pour réaffirmer que « l'unité syndicale doit être recherchée à tous les niveaux ». Ce faisant, les sept organisations laissent la porte ouverte à FO, absente pour la deuxième fois consécutive de ces réunions intersyndicales. FO ne souhaite pas, en effet, s'associer à l'appel à la « mobilisation » du 7 octobre 2009, pour ne pas réduire la journée mondiale pour le travail décent initiée à cette date par la CSI (Confédération syndicale internationale), à des revendications nationales. Pour l'après 7 octobre, « la question des modalités d'actions reste ouverte ; c'est un débat qui va continuer entre nous », déclare Annick Coupé, porte-parole de l'Union syndicale Solidaires. Les organisations ont d'ores et déjà prévu de se retrouver « courant octobre » pour essayer d'avancer sur le sujet.

Lire la suiteLire la suite