Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

« L'ouest de La Réunion ne semble pas nécessiter la création d'un centre d'hébergement d'urgence de 30 à 40 places » (Apparu)

« Selon les données recueillies auprès du service 115 – la ligne téléphonique d'urgence pour les sans-abri –, l'ouest du département [de La Réunion] ne semble pas nécessiter la création d'un centre d'hébergement d'urgence de 30 à 40 places », indique Benoist Apparu, secrétaire d'État au Logement et à l'Urbanisme, mardi 23 février 2010, lors de la séance de questions orales au gouvernement à l'Assemblée nationale. En réponse à la députée Huguette Bello (GDR, La Réunion), qui veut se « battre pour qu'il y ait un vrai centre d'hébergement d'urgence dans l'ouest de la Réunion », il indique que le projet « a été revu » et qu'en lieu et place du centre d'hébergement d'urgence, une maison relais, financée sur crédits d'État, doit être construite.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 70 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Mal-logement : le gouvernement veut sortir de la gestion de l'urgence, avec comme priorité « le logement d'abord »

Créer un service public de l'hébergement et de l'accès au logement, et privilégier l'accès au logement ordinaire de droit commun y compris pour les personnes les plus vulnérables : tels sont les deux principes qui guident la stratégie d'ensemble du gouvernement pour la prise en charge des personnes sans-abri ou mal logées, présentée devant la presse mardi 10 novembre 2009 par Benoist Apparu, secrétaire d'État chargé du Logement et de l'Urbanisme. Cette stratégie qui fait également l'objet d'une communication en conseil des ministres, ce mardi, repose sur « 20 propositions », élaborées en partenariat avec les associations, sous le pilotage d'Alain Régnier, préfet délégué à la coordination de l'hébergement et de l'accès au logement des personnes sans abri ou mal logées et nouvellement nommé secrétaire général du comité interministériel pour le développement de l'offre de logement.

Lire la suiteLire la suite
Le détail des mesures du premier comité interministériel des DOM concernant le logement et l'habitat

« La production de logements sociaux reste très insuffisante outre-mer compte tenu des besoins. » Fort de ce constat, le premier CIOM (comité interministériel pour l'Outre-mer), réuni vendredi 6 novembre 2009 à l'Élysée, a arrêté une série de réformes pour relancer le logement social : « libérer du foncier en mettant à disposition gratuitement les terrains non utilisés de l'État si ceux-ci sont destinés à accueillir des logements sociaux ou des grands équipements publics », « assouplir les règles d'utilisation des aides, par exemple en autorisant les porteurs de projets à se substituer aux communes pour le financement de la surcharge foncière », « garantir le niveau des moyens budgétaires de l'État [LBU]sur cinq ans » et « accorder une priorité à la résorption de l'habitat insalubre et indigne ». Au total, 137 mesures - transversales ou spécifiques par territoires - ont été annoncées par le chef de l'État à l'issue du comité qui s'inscrit dans la continuité des États-généraux de l'Outre-mer de février dernier et des consultations qui s'en sont suivies.

Lire la suiteLire la suite
Outre-mer : la résorption de l'habitat indigne n'est « pas à la mesure des besoins et des enjeux » (Rapport)

« La résorption de l'habitat indigne n'est pas dans les DOM a la mesure des besoins et des enjeux, ni dans ses objectifs, ni dans ses modes opé ratoires, ni dans ses résultats » : tel est le constat de Serge Letchimy, député de Martinique (apparenté PS), maire de Fort-de-France, qui s'est penché sur les « quelque 50 000 logements insalubres abritant plus de 150 000 personnes » dans les DOM, dans un rapport publié à la Documentation Française en octobre 2009. Intitulé « l'habitat insalubre dans les départements et régions d'Outre-mer : un défi à relever », ce rapport a été remis le 13 octobre 2009 aux ministères de l'Intérieur, de la Santé, du Logement, et au secrétariat d'État à l'Outre-mer qui l'avaient commandé.

Lire la suiteLire la suite