Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Des associations appellent à manifester le 13 mars 2010 pour un moratoire contre les expulsions locatives

Le RéSL (Réseau stop aux expulsions de logement) appelle à manifester « pour l'arrêt des expulsions », « pour la réalisation de logements sociaux » et « contre le logement cher » samedi 13 mars 2010, à deux jours de la fin de la trêve hivernale. Dans un manifeste, présenté jeudi 25 février 2010, le réseau exige un « moratoire sur les expulsions locatives », « le droit à un logement stable », « l'encadrement des loyers et des charges, la taxation de la spéculation immobilière », « l'application de la loi de réquisition », « le refus de la marchandisation du logement social et l'abrogation de la loi Boutin ». Des rassemblements sont prévus à Paris et dans une dizaine d'autres villes de France. « Depuis 2002, le nombre de jugements pour impayés de loyers a augmenté de 25 % », indique Jean-Baptiste Willaume, de la CSF (Confédération syndicale des familles), qui craint « une nouvelle hausse des expulsions ». En 2008, 134 402 jugements pour impayés ont été prononcés et 11 190 expulsions avec officier de police ont eu lieu, indiquent les associations.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 82 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Expulsion d'un squat à Bagnolet, le Dal demande un relogement immédiat et une enquête

Des personnes squattant un immeuble de Bagnolet (Seine-Saint-Denis) ont été expulsées, mercredi 10 février 2010, indique à AEF Habitat et Urbanisme l'entourage du maire (PC) de la commune, propriétaire de l'immeuble. Ils étaient une vingtaine selon la mairie, « essentiellement des hommes, et deux ou trois femmes ». Le Dal (Droit au logement) assure pour sa part qu'il y avait « 80 personnes, et quelques enfants », dénonçant une « expulsion en plein hiver » alors que l'immeuble est « en cours de destruction ». L'association organise un « rassemblement pacifique » jeudi 11 février 2010 devant le squat et demande « des mesures immédiates pour reloger les expulsés, si nécessaire par voie de réquisition », ainsi qu'une enquête et des sanctions envers « les responsables de cette destruction de biens injustifiée ».

Lire la suiteLire la suite
Rachat des logements vacants : Jeudi noir juge « ridicule et inutile » la proposition de Benoist Apparu

Le collectif Jeudi noir juge, mercredi 3 février 2010, la proposition de Benoist Apparu, secrétaire d'État au Logement et à l'Urbanisme, de racheter les logements vacants « ridicule et inutile » (AEF Habitat et Urbanisme n°276674). « Sans expropriation, rien ne pourra forcer un propriétaire spéculateur à vendre », indique le collectif, ajoutant que « s'il s'agit de préempter au moment de la vente, les collectivités peuvent déjà le faire ». Jeudi noir, dont une trentaine de militants occupent actuellement un hôtel particulier place des Vosges à Paris (4e arrondissement), revient également sur l'annonce du secrétaire d'État d'une baisse des subventions pour les Plus (Prêts locatifs à usage social) et les PLAI (Prêt locatif aidés d'intégration) en dehors des zones tendues (AEF Habitat et Urbanisme n°276484). « Quarante-huit heures après la remise du rapport alarmant de la Fondation Abbé Pierre, un tel cynisme est totalement scandaleux », commente le collectif.

Lire la suiteLire la suite
Jeudi Noir et d'autres associations adressent à l'Élysée une liste de 20 bâtiments vides à réquisitionner à Paris

Une quinzaine de représentants d'associations vient d'envoyer par courrier à l'Élysée une liste de 20 bâtiments parisiens vides à réquisitionner, après avoir été empêchés par les forces de l'ordre d'approcher de la présidence, mardi 22 décembre 2009. Les membres du Dal (Droit au logement), du collectif Jeudi Noir, du Copaf (Collectif pour l'avenir des foyers) et du CDSL (Comité des sans logis) demandent à Nicolas Sarkozy de « réquisitionner tous les bâtiments listés qui appartiennent au privé, à des banques ou à des compagnies d'assurance » mais aussi au public, comme l'hôpital Laennec, situé rue de Sèvres (7e arrondissement), explique à AEF Habitat et Urbanisme Julien Bayou, de Jeudi Noir. « Dans ces bâtiments, on peut loger un bon millier de personnes en hébergement, ou 400 à 500 personnes en logement pérenne », estime-t-il.

Lire la suiteLire la suite
Deuxième nuit solidaire pour le logement le 27 novembre 2009 pour dénoncer un « manque de volonté politique »

31 associations du collectif pour une nouvelle politique du logement (1) organisent la deuxième nuit solidaire pour le logement, vendredi 27 novembre 2009 dans plusieurs villes de France, pour dénoncer « un manque de volonté politique » face à l'ampleur de la crise du logement. « Notre sentiment, c'est que le Premier ministre et le gouvernement ne se préoccupent pas du problème du logement », dénonce Hervé de Ruggiero, directeur général de la Fnars, lors de la présentation du programme jeudi 26 novembre 2009. Les associations distinguent trois chantiers urgents : prévention, hébergement et logement et attendent « une réponse après-demain de la part du gouvernement ».

Lire la suiteLire la suite
Trêve hivernale : plus d'expulsion jusqu'au 15 mars 2010

La trêve hivernale a pris effet lundi 2 novembre 2009. Jusqu'au 15 mars 2010, aucune expulsion de locataire ne peut intervenir en France « à moins que le relogement des intéressés soit assuré dans des conditions suffisantes respectant l'unité et les besoins de la famille », conformément à l'article L 613-3 du code de la construction et de l'habitation. Ces dispositions ne sont toutefois pas applicables « lorsque les personnes dont l'expulsion a été ordonnée sont entrées dans les locaux par voie de fait ou lorsque ceux-ci sont situés dans un immeuble ayant fait l'objet d'un arrêté de péril ».

Lire la suiteLire la suite