Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Hauts-de-Seine : Patrick Devedjian « réserve » une subvention de 750 000 euros à Paris-X pour un Institut du numérique à « concrétiser »

Le conseil général des Hauts-de-Seine, présidé par Patrick Devedjian, a voté vendredi 12 mars 2010 une subvention de 750 000 euros à l'université Paris-Ouest Nanterre La Défense, pour la création d'un « Institut du numérique ». Dans une interview à AEF, Patrick Devedjian estime qu'il faut maintenant « que le projet se précise et se concrétise » pour que cette somme soit réellement versée. « Pour l'instant, je n'ai vu aucun document d'aucune sorte, et le ministère de l'Enseignement supérieur n'est pas plus informé de la création de cet institut », souligne-t-il. Il indique aussi que le conseil général a voté sept millions d'euros de subvention pour 2010 au bénéfice du PULV (Pôle universitaire Léonard-de-Vinci), soit « deux millions de moins que ce que demandait Charles Pasqua ». « Dès la création du PULV, le principe était clair : l'université devait progressivement atteindre l'autonomie financière et trouver d'autres sources de financement. On en est encore loin », estime Patrick Devedjian.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Dauphine : Joëlle Ceccaldi-Raynaud (Epad) souhaite rencontrer Valérie Pécresse au sujet de l'avenir de l'université à La Défense

« Dauphine compte depuis cette année 500 étudiants à La Défense, au sein du pôle Léonard-de-Vinci, et elle a exprimé sa volonté de se délocaliser ici en entier. J'y suis favorable, et je suis en train d'examiner toutes les possibilités immobilières qui pourraient être adaptées, c'est-à-dire pas trop loin de la zone centrale et du Cnit. Je dois contacter Valérie Pécresse en ce sens la semaine prochaine, pour évoquer avec elle l'avenir de Dauphine à La Défense », déclare à AEF Joëlle Ceccaldi-Raynaud, présidente de l'Epad, en marge de l'inauguration du campus de l'Ieseg sous la Grande Arche, jeudi 4 février 2010. « J'ai notamment pris contact avec le président d'Unibail [société de gestion d'immobilier] pour savoir s'il y aurait des mètres carrés disponibles pour Dauphine dans certaines futures tours, comme la Tour Signal ou la Tour Phare. Il faut de toutes façons concevoir ce projet dans le cadre d'une construction nouvelle. Mais cela prendra du temps. »

Lire la suiteLire la suite
Paris-X regrette la décision du conseil général des Hauts-de-Seine de suspendre sa subvention annuelle

L'université Paris Ouest Nanterre La Défense (Paris-X) regrette la décision du conseil général des Hauts-de-Seine de suspendre sa subvention annuelle (AEF n°279487), « alors que les projets de l'université répondaient justement aux souhaits et aux besoins du département qui l'accueille », indique-t-elle dans un communiqué du 29 janvier 2010. L'université indique avoir évoqué dans un courrier adressé le 18 novembre 2009 au président du conseil général, « des projets de développement susceptibles d'intéresser les élus du département ». « Il s'agissait notamment de développer à La Défense des formations de haut niveau dans les domaines de l'économie, de la finance, de la gestion et du développement durable », précise l'université. « Ces propositions, qui répondaient pourtant aux attentes formulées par Patrick Devedjian et par son prédécesseur, le président de la République, lors de déclarations publiques au cours de l'année 2009, n'ont rencontré aucun écho de la part du président du Conseil général », affirme la présidence de l'université.

Lire la suiteLire la suite

Enseignement supérieur

Aperçu de la dépêche Aperçu
Charles Pasqua : « Je trouve les dirigeants des grandes écoles un peu trop refermés sur eux-mêmes »
Lire la suite
Le CA de Paris-Ouest (Nanterre) rejette son projet de budget 2010, amputé de 900 000 euros issus du conseil général

Le conseil d'administration de l'université Paris-Ouest Nanterre-la-Défense (Paris-X) a rejeté son projet de budget 2010, lundi 14 décembre 2009, par 13 voix contre, 10 abstentions et une voix pour, selon l'Unef. Dans une motion, le CA dit « prendre acte de l'insuffisance globale des moyens dont l'université de Nanterre dispose aujourd'hui (personnels administratifs, personnels enseignants, locaux, moyens financiers) pour accomplir sa mission de service public » et demande à Valérie Pécresse « de revoir le budget 2010 afin de garantir une réelle augmentation des moyens à destination des établissements d'enseignement supérieur ».

Lire la suiteLire la suite

Enseignement supérieur

Aperçu de la dépêche Aperçu
L'université Paris-Ouest (Paris-X) déplore « un très important déficit de locaux »
Lire la suite
« Pôle universitaire de Gennevilliers » : inauguration par Valérie Pécresse et Patrick Devedjian

Patrick Devedjian, président du conseil général des Hauts-de-Seine, a remis les clés du « pôle universitaire de Gennevilliers » à Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, mercredi 14 octobre 2009. Ces bâtiments universitaires, d'une superficie de 8 000 m2, sont situés dans le parc technologique des Barbanniers, terrain cédé par la mairie de Gennevilliers. Ils sont destinés à accueillir notamment, début novembre, l'antenne d'Antony de l'IUFM de Versailles rattachée à l'université de Cergy-Pontoise (les formations des PE pour cette première année, soit 250 étudiants) ainsi que deux départements de l'IUT de l'université Paris-Ouest Nanterre-La Défense (soit 50 étudiants la première année). La capacité d'accueil maximale du site s'élève à 900 étudiants.

Lire la suiteLire la suite