Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Le CDHSS précise son projet d'alliance des sciences humaines et sociales

La proposition de créer une alliance des sciences humaines et sociales « n'était pas présentée comme la seule possibilité, et elle n'était pas non plus dirigée contre telle ou telle partie du système de recherche français au profit d'une autre. » Le CDHSS (Conseil pour le développement des humanités et des sciences sociales) revient en ces termes sur la vive réaction qu'avait suscitée son premier rapport d'étape auprès de Bruno Laurioux, à l'époque directeur de l'INSHS (Institut national des sciences humaines et sociales) du CNRS (AEF n°277558). Dans son second rapport d'étape, remis à Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, le 10 mars 2010 et mis en ligne jeudi 25 mars 2010 (AEF n°272189), il explique qu' « un entretien approfondi » avec Bruno Laurioux, qui s'est déroulé le 1er mars, « a permis de préciser le projet et a révélé de réelles convergences de vues ». Pour le CDHSS, « que les malentendus soient dissipés est d'autant plus important que la Conférence des présidents d'université a marqué (…) son intérêt pour le projet d'alliance » (AEF n°277403).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 87 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Grand emprunt : le CDHSS prône « la création d'une fondation d'appui aux sciences humaines et sociales »

Le CDHSS (Conseil pour le développement des humanités et des sciences sociales) prône « la création d'une fondation d'appui aux sciences humaines et sociales » qui « aurait d'abord pour vocation de recueillir certains des financements du grand emprunt » (AEF n°279711). Cette proposition figure dans le second « rapport d'étape » du conseil, remis à Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche le 10 mars 2010 et mis en ligne jeudi 25 mars 2010 (AEF n°272189). Cette fondation pourrait notamment prendre en charge les projets d'équipements scientifiques que le CDHSS souhaite voir financés par une partie des fonds de l'emprunt national. « La modernisation et la mise aux normes internationales des bibliothèques dédiées aux sciences de l'homme et de la société » figurent au premier rang des priorités. La fondation permettrait aussi de « rendre accessible à tous les sites universitaires des abonnements électroniques internationaux ». Enfin, elle pourrait « servir de base à une plateforme de valorisation des sciences humaines et sociale » où serait encouragée leur interaction « avec les sciences de la vie et de la matière ». Sans oublier « l'usage social des SHS et leur contribution à la croissance économique ».

Lire la suiteLire la suite
Le CDHSS plaide pour une « évaluation multidimensionnelle » des sciences humaines et sociales

Plaidant pour une « évaluation multidimensionnelle », le CDHSS (Conseil pour le développement des humanités et des sciences sociales) retient de ses travaux en cours cinq « éléments provisoires de conclusion » sur la question de l'évaluation en sciences humaines et sociales. Il expose ces « jalons d'une réflexion sur l'évaluation » dans le second « rapport d'étape » remis le 10 mars 2010 à Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et mis en ligne jeudi 25 mars 2010 (AEF n°277907). Le conseil s'appuie sur les « bonnes pratiques » de l'évaluation, qui consistent en premier lieu à « respecter la disjonction de la décision politique et du jugement scientifique ». Il faut ensuite « impliquer les chercheurs et les enseignants-chercheurs dans la conception des modalités d'évaluation », par exemple « par un processus de consultation ». Enfin, il lui paraît nécessaire de « produire une définition explicite des critères et des indicateurs et introduire, si nécessaire, une pondération de ceux-ci ».

Lire la suiteLire la suite
SHS : le récent rapport remis à Valérie Pécresse est « instruit entièrement à charge contre le CNRS » (conseil scientifique de l'INSHS)

Le rapport d'étape du CDSHS (Conseil pour le développement des humanités et des sciences sociales), remis récemment à Valérie Pécresse (AEF n°277907), pourrait « aggraver le préoccupant état d'inquiétude et le sentiment de crise permanente que le rapport constate et déplore à juste titre au sein de la communauté [des sciences humaines et sociales] ». C'est ce qu'écrivent le bureau du conseil scientifique et les présidents de section de l'INSHS (Institut des sciences humaines et sociales) du CNRS dans une déclaration conjointe, samedi 30 janvier 2010. Ils déplorent que « la proposition d'une nouvelle alliance a été lancée sur la place publique, de manière sensationnelle, en la présence et avec les encouragements verbaux de la ministre, sans avoir fait l'objet d'aucune consultation préalable ».

Lire la suiteLire la suite
CNRS : l'Institut des SHS doit être redéfini, selon un rapport pointant des pratiques « opaques », remis à Valérie Pécresse

Le champ et les modalités d'intervention de l'INSHS (Institut des sciences humaines et sociales) du CNRS doivent être redéfinis, « compte tenu du nouveau contexte institutionnel ». C'est l'avis du CDHSS (Conseil pour le développement des humanités et des sciences sociales) dans le rapport d'étape qu'il a remis à Valérie Pécresse, jeudi 14 janvier 2010 (AEF n°277907). Intitulé « pour des sciences humaines et sociales au coeur des universités », ce document pointe notamment une « relation fortement asymétrique » entre le CNRS et les universités. Le CDSHS décrit : « Chaque université 'négocie' avec l'organisme et plus précisément avec la direction des partenariats (la DPA) qui joue un rôle d'intermédiaire. Le CNRS définit de manière unilatérale les critères d'association des unités afin que leurs activités s'inscrivent dans la politique scientifique de l'organisme et de ses instituts. »

Lire la suiteLire la suite