Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Grand Paris : le Sénat adopte le titre 1er relatif au réseau de transport. La place d'Arc Express au coeur des débats

Les sénateurs ont adopté le titre 1er du projet de loi du Grand Paris intitulé « Élaboration et outils de mise en oeuvre du réseau de transport public du Grand Paris » vendredi 9 avril 2010. Ce titre comprend notamment l'article 3 relatif au débat public sur le réseau de transport dont l'alinéa 17 - qui prévoit l'arrêt de la consultation publique sur le projet Arc Express soutenu par le conseil régional (1) - a fait l'objet de longues discussions entre des parlementaires de la majorité et de l'opposition et Christian Blanc, le secrétaire d'État en charge du Développement de la région capitale. Philippe Dallier, (rattaché UMP, Seine-Saint-Denis), le groupe socialiste, le groupe CRC-SPG (Communiste, républicain et citoyen, Sénateurs du Parti de gauche) et le groupe Verts ont ainsi défendu, en vain, quatre amendements identiques (n° 75, 126, 29 et 241) visant à supprimer cet alinéa. Le ministre estime de son côté que l'alinéa 17 « accélère la réalisation d'Arc Express puisqu'il sera intégré à la double boucle qui sera mise en service en 2023 contre 2025 pour Arc Express ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 84 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Plus de 200 élus franciliens rassemblés pour manifester leur opposition au projet de Grand Paris (Conseil régional)

Plus de 200 élus franciliens (conseillers régionaux, députés, sénateurs, maires) se sont rassemblés, mercredi 8 avril 2010 dans la soirée, à l'invitation de Jean Paul Huchon afin de demander le retrait du projet de loi de Grand Paris, examiné au Sénat depuis le 6 avril. Déplorant que le gouvernement n'ait pas pris acte du résultat des élections régionales, le président du conseil régional d'Île-de-France dénonce un déni de démocratie. Il réclame une nouvelle fois le retrait du texte (AEF Habitat et Urbanisme n°272308), jugeant la version sortie de la commission spéciale du Sénat pire que le projet de loi élaboré par Christian Blanc. Dans la foulée, Jean-Paul Huchon invite les collectivités d'Île-de-France à adopter des délibérations récusant le projet, sur le modèle de ce qu'a fait la Mairie de Paris, pour manifester leur opposition. Il annonce également la création d'une « task force » pour « mener la bataille » après l'adoption du texte au Sénat et déclare ne pas exclure la remise en cause de certains partenariats avec l'État.

Lire la suiteLire la suite
La commission nationale du débat public valide le dossier Arc Express

La CNDP (Commission nationale du débat public) a validé, mercredi 7 avril 2010, le dossier de débat public sur Arc Express, le projet de métro en rocade autour de Paris présenté par le Stif (Syndicat des transports d'Île de France). Cette décision intervient alors qu'est débattu le projet de Grand Paris au Sénat (AEF Habitat et Urbanisme n°271781). À la suite de l'adoption d'un amendement déposé par Yves Pozzo di Borgo (UC, Paris) en commission spéciale (article 3, alinéa 17), le texte prévoit « l'arrêt de la consultation publique relative au projet du conseil régional d'Arc Express dès la publication de la loi sur le Grand Paris, ce projet étant déjà intégré au projet de loi du Grand Paris ». Pour Jean-Paul Huchon, qui souhaite que le débat commence « le plus vite possible », la décision de la CNDP est une excellente nouvelle. « Les Franciliens vont enfin pouvoir s'exprimer sur ce grand projet structurant de l'Île-de-France. Ce ne sera plus uniquement discuté en chambre, explique le président (PS) du Conseil régional et du Stif qui y voit le signe qu'Arc Express n'est pas enterré.

Lire la suiteLire la suite