Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°271345

Grève à la SNCF : « un échec du syndicalisme traditionnel » (Hubert Landier)

Le mouvement de grève déclenché à la SNCF par la CGT cheminots et par SUD Rail « illustre bien les difficultés actuelles du syndicalisme dans les grandes entreprises issues du secteur public », selon Hubert Landier. « Ce qui pouvait marcher hier ne marche plus nécessairement aujourd'hui compte tenu à la fois de l'évolution du comportement des salariés et des modifications intervenues dans le management de l'entreprise », estime cet expert en relations sociales et management. « Face à ces changements, les syndicats peuvent apparaître comme étant divisés, certains d'entre eux étant enclins à la surenchère, et finalement peu en phase avec leurs mandants. Par ailleurs, les principes d'action qui fondaient naguère leur efficacité ne sont pas nécessairement adaptés à un contexte qui n'est plus celui dans lequel se sont formés certains dirigeants syndicaux. » Pourtant, selon Hubert landier, la direction de la SNCF « ne doit pas trop vite triompher. Le risque est, en effet, que plus personne ne puisse contrôler les mouvements d'humeur des cheminots, que la voie se trouve ainsi ouverte à des actions extrémistes et qu'il en résulte une anarchie porteuse de désordres et de violences. » « Dans l'intérêt de tous - les clients, les collectivités publiques, la direction et les agents eux-mêmes - l'action syndicale et les rapports collectifs de travail demandent donc à être profondément repensés ». Hubert Landier répond aux questions de l'AEF.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 92 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La SNCF « reste confrontée à des rigidités structurelles et réglementaires qui sont autant d'entraves au changement » (Cour des comptes)

« La SNCF est confrontée à une difficile adaptation de sa gestion aux objectifs de performance et de productivité qu'elle souhaite atteindre », constate la Cour des comptes, dans son rapport annuel 2010, rendu public mardi 9 février 2010. Dans un chapitre intitulé « La SNCF : réformes sociales et rigidités de gestion », la Cour souligne que « la productivité du travail s'est par ailleurs trop peu améliorée à la SNCF dans les cinq dernières années ». Ainsi, « en dépit d'avancées significatives pour faire évoluer tant son cadre réglementaire que son modèle social, la SNCF reste aujourd'hui soumise à des contraintes statutaires qui pèsent sur la productivité du travail, le régime de retraite des personnels et l'évolution des relations sociales au sein de l'entreprise ».

Lire la suiteLire la suite
SNCF : François Nogué, DGRH, écrit à la CGT pour réagir « vivement » à sa mise en cause de la qualité du dialogue social dans l'entreprise

Le taux de participation à la grève de ce jour, mercredi 3 février 2010, à la SNCF s'établit à 11 h 00 à 28,4 %, indique la direction de l'entreprise. Quatre fédérations syndicales (CGT, CFDT, Unsa et SUD-Rail), appelaient à cette grève pour dénoncer notamment les suppressions d'emplois prévues dans le budget 2010 de la SNCF (1 400 selon la direction, 3 700 selon les syndicats). « Le service garanti a été tenu conformément aux prévisions communiquées par tous les supports gratuits d'information mis à disposition par la SNCF », poursuit la direction. Selon elle, « les dispositifs mis en place à la suite de la loi sur » la continuité de service ont permis de réaliser : une meilleure prévisibilité du trafic, une meilleure efficacité dans l'affectation des personnels disponibles et une information précise aux voyageurs. » « Au surplus, dès que et partout où cela a été possible, des circulations supplémentaires ont pu être mises en place, notamment en région parisienne (105 % de circulations réalisées en pointe de matinée par rapport à celles annoncées hier). »

Lire la suiteLire la suite
« Syndicalistes contre AG : comment prévenir le chaos ». Une chronique d'Hubert Landier

Les syndicats auraient du souci à se faire pour leur avenir : selon une enquête diligentée par l'Institut de l'entreprise auprès d'une cinquantaine de dirigeants de grandes entreprises, « les organisations syndicales ne sont pas jugées capables de mener avec succès leur modernisation » dans les années à venir (AEF n°291054). Leur déclin serait donc jugé comme irréversible. « Plusieurs événements récents semblent bien donner raison aux dirigeants interrogés par l'Institut de l'entreprise », estime Hubert Landier dans sa chronique pour AEF. La mobilisation des salariés s'exprime de plus en plus fréquemment au travers d'assemblées générales lors desquelles le leadership est exercé par des personnalités souvent dépourvues de mandats ou non syndiquées, ceci au détriment des dirigeants régulièrement mandatés.

Lire la suiteLire la suite
Le syndicalisme, en perte d'influence, à la recherche d'un nouveau « modèle ». Une analyse d'Hubert Landier

« Le syndicalisme appartiendrait-il au passé ? » Malgré son caractère impertinent, voire provocateur, la question mérite au moins d'être posée, selon Hubert Landier. Dans une analyse pour l'AEF, cet expert en analyse du risque social, des stratégies syndicales et des relations sociales dans l'entreprise souligne que « l'influence des syndicats, dans de nombreuses entreprises, est en sensible régression, y compris dans des secteurs d'activité où les traditions paraissaient fermement établies. Cette perte d'influence est dissimulée par le rôle institutionnel prévu par la loi à l'intention des représentants du personnel, de telle sorte que les militants eux-mêmes ne s'en rendent pas toujours compte. Quand on interroge les salariés, en revanche, ils se disent très souvent sceptiques quant à l'utilité et à l'efficacité de l'action que mènent les syndicalistes en leur nom ».

Lire la suiteLire la suite

Ressources humaines

Aperçu de la dépêche Aperçu
Élections professionnelles à la SNCF : le dialogue social va devenir « plus exigeant » (François Nogué, DGRH)
Lire la suite

Ressources humaines

Aperçu de la dépêche Aperçu
La SNCF veut un "cadre social harmonisé" du transport ferroviaire avec une convention collective qui couvrirait l'ensemble des entreprises (François Nogué, DGRH)
Lire la suite