Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Budget 2010 de la Picardie : lancement d'un « plan de maîtrise de l'énergie » dans les lycées

La région Picardie va lancer en 2010 un « plan de maîtrise de l'énergie dans les lycées », financé à hauteur de 100 millions d'euros sur huit ans. La collectivité territoriale, qui a adopté son budget primitif le 14 avril 2010, mise sur les énergies renouvelables, la sensibilisation des usagers et les constructions à basse consommation d'énergie. Elle espère récupérer progressivement cette mise de départ, en réduisant de 25 % au moins les dépenses de fonctionnement qui sont à sa charge dans les cinq prochaines années. La mise en place de ce plan de maîtrise de l'énergie est proposée aux lycées volontaires et implique la passation de nouveaux contrats de chauffage, d'une durée de huit ans. D'ores et déjà, 69 sites sur les 75 concernés se sont engagés dans la démarche.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Budget 2009: la Picardie poursuit son "plan Marshall" pour les lycées avec des crédits en hausse

Le conseil régional de Picardie prévoit de dépenser en 2009 157 millions d'euros, soit 13 millions d'euros de plus qu'en 2008 (L'AEF n°326964), pour ses lycées, dont 70 millions d'euros pour leur construction ou leur réhabilitation. Au terme du mandat, en 2010, ce sont près de 560 millions d'euros qui auront été mobilisés pour la remise à niveau de l'immobilier. Les élus qualifient ce programme d'investissement de "plan Marshall". La Région finance aussi le fonctionnement des établissements du secondaire pour un montant de 106 millions d'euros, dont 58 millions d'euros consacrés aux frais de personnel (les agents techniciens et ouvriers de service).

Lire la suiteLire la suite