Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Assouplissement de la carte scolaire : les établissements « moyens » menacés de « déstabilisation », selon une enquête du SNPDEN

« La grande majorité des établissements ne semblent pas ou peu concernés par l'assouplissement de la carte scolaire mais 10 % des établissements sont dans une situation extrêmement inquiétante », déclare à AEF Philippe Tournier, secrétaire général du SNPDEN-Unsa, commentant une enquête sur l'assouplissement de la carte scolaire rendue publique jeudi 6 mai 2010 par le syndicat (AEF n°276868). « Comme on pouvait s'y attendre, on trouve dans cette catégorie certains des établissements de RAR et de ZEP, mais aussi, de manière plus surprenante, des collèges moyens situés dans des villes moyennes, en proie à la concurrence. Des phénomènes préoccupants qui pourraient s'amplifier sont en train de s'installer et c'est maintenant qu'il faut agir ! », avertit le syndicaliste. « C'est la première enquête de cette ampleur sur la carte scolaire. Le ministère de l'Éducation nationale nous a fait savoir que notre étude l'intéressait. Peut-être notre enquête poussera-t-elle la Dgesco à sortir son propre travail ? », ajoute-t-il (AEF n°276700).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Fin du collège unique, carte scolaire, socle commun: le SNPDEN pointe les incohérences de la politique éducative

Le socle commun serait-il enterré? s'inquiète le SNPDEN-Unsa, syndicat des personnels de direction, à l'occasion de sa conférence de rentrée, aujourd'hui mardi 11 septembre 2007. Le SNPDEN s'étonne en effet de l'absence totale de référence au socle, une des mesures phare de la loi Fillon d'avril 2005, dans la "lettre aux éducateurs" du président de la République, Nicolas Sarkozy (L'AEF du 04/09/2007, 464054, 464053 et 464045). Le secrétaire général, Philippe Guittet, souligne les incohérences des dernières annonces ministérielles et présidentielles. Comment supprimer le collège unique, tout en maintenant le socle commun? Que deviennent les dispositifs de remédiation, les nouveaux modes d'évaluation, qui accompagnent la mise en place du socle? Le SNPDEN s'inquiète également des "barrages" à l'entrée en 6ème et en seconde, évoqués dans la lettre de Nicolas Sarkozy. "Que faire des élèves qui ne passeraient pas ces 'barrages', si dans le même temps on supprime le redoublement?", s'interroge le syndicat. "Ne pas aborder ces questions-là, c'est ne pas traiter de manière véritablement sérieuse la question des missions des enseignants", souligne Philippe Guittet, à la veille de l'installation de la commission pour la revalorisation du métier enseignant (L'AEF du 29/08/2007, 464257).

Lire la suiteLire la suite