Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°268554

Roselyne Bachelot soutient la proposition de loi d'Yves Bur qui souhaite dispenser les infirmiers salariés de s'inscrire à l'Ordre

La ministre de la santé Roselyne Bachelot a annoncé, mercredi 19 mai 2010, à l'occasion des questions d'actualité à l'Assemblée nationale, qu'elle soutiendrait la proposition de loi du député Yves Bur (UMP, Bas-Rhin) qui propose de dispenser les infirmiers salariés de s'inscrire à l'ONI (AEF n°275205). Elle répondait ainsi à une question de ce même député, selon lequel « l'Ordre relance les hôpitaux, fait pression sur les infirmiers ». « Je ne laisserai pas exposer les employeurs d'infirmiers salariés au risque d'être poursuivis pour complicité d'exercice illégal de la profession d'infirmier », a-t-elle répondu. Roselyne Bachelot estime par ailleurs que « les instances disciplinaires fonctionnent bien » au sein des hôpitaux et tout comme le Haut conseil des professions paramédicales, installé en mai 2007, qui est saisi de tous les projets de textes réglementaires concernant ces professions. Elle souhaite donc que seuls les infirmiers libéraux « auxquels [l'Ordre] est très utile », soient obligés d'y adhérer.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 74 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Pierre Méhaignerie met en place une mission de médiation entre l'Ordre infirmier et l'intersyndicale qui appelle à son boycott

L'intersyndicale (CGT, CFTC, CFDT, SNICS-FSU, FO, UNSA Sud) mobilisée contre l'Ordre infirmier a été informée, mardi 11 mai 2010, de la constitution d'une mission de médiation mise en place par le président de la commission des Affaires sociales, Pierre Méhaignerie, suite au dépôt d'une proposition de loi par le député Yves Bur (UMP, Bas-Rhin) visant à « dispenser les infirmiers exerçant à titre salarié de s'inscrire à l'ordre » (AEF n°275205). Cette mission de médiation, menée par les députés Bérangère Poletti (UMP, Ardennes) et Richard Maillé (UMP, Bouches-du-Rhône), a déjà rencontré le 26 avril dernier l'ONI : « nous avons discuté pendant 2h30 d'une voie de conciliation avec les syndicats. Après avoir entendu tous les acteurs, les députés rendront compte de ces discussions à l'automne prochain », indique l'Ordre. Leur prochaine rencontre se fera donc avec les syndicats, puis « les directeurs d'hôpitaux, les infirmières scolaires, etc. », confie un collaborateur de Richard Maillé.

Lire la suiteLire la suite
53 000 professionnels ont adhéré à l'Ordre infirmier, qui maintient sa cotisation à 75 euros pour l'exercice 2010/2011

L'Ordre infirmier a annoncé, mardi 30 mars 2010, que 53 000 infirmiers et infirmières ont adhéré à l'Ordre en 2009 et payé la cotisation de 75 euros (37,5 euros pour les jeunes diplômés et les retraités). Un chiffre modeste par rapport aux 500 000 dossiers envoyés. Sa présidente, Dominique Le Boeuf, a indiqué que « 100 000 dossiers d'inscription sont revenus avec la mention 'n'habite pas à l'adresse indiquée' car le répertoire Adeli [auquel les infirmiers s'inscrivent et qui déclenche l'attribution de la CPS] comporte de nombreuses erreurs ». Dominique Le Boeuf rappelle que « d'autres ordres ont mis au moins un an pour obtenir l'exhaustivité de leur tableau ». Et elle attend la parution d'un décret « avant l'été » sur les modalités techniques d'inscription automatique au tableau de l'Ordre. Malgré des critiques fortes contre l'Ordre, notamment sur le montant de sa cotisation, son conseil a décidé ce même jour de maintenir le niveau de la cotisation pour l'exercice 2010/2011. « Il n'était pas question de l'augmenter aujourd'hui, indique la présidente de l'Ordre. Pourtant nous avons des besoins ».

Lire la suiteLire la suite
Cotisation à l'ONI: la présidente de l'Ordre infirmier auditionnée par la Commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale

La commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale a entendu, mardi 23 mars 2010, la présidente de l'ONI, Dominique Leboeuf, à la suite du dépôt d'une proposition de loi visant à dispenser les infirmiers salariés de cotiser à l'Ordre infirmier par six députés UMP, et à l'initiative d'Yves Bur (UMP, Bas-Rhin) (AEF n°275205). Cette proposition de loi a été renvoyée à la commission des Affaires sociales, mais n'est pas encore inscrite à l'ordre du jour de la commission, pas plus qu'à celui de l'Assemblée nationale. Dominique Leboeuf se félicite dans un communiqué d'avoir pu éclairer « la représentation nationale sur le contexte auquel l'Ordre fait face, ainsi que sur son fonctionnement et son action depuis quatorze mois d'existence ». Et elle estime avoir suscité « un grand intérêt » chez les députés. L'assistant parlementaire d'Yves Bur souligne toutefois que « la proposition de loi compte déjà 60 cosignataires».

Lire la suiteLire la suite
Cinq députés UMP bientôt co-dépositaires d'une proposition de loi visant à dispenser les infirmiers salariés d'adhérer à l'Ordre infirmier

Cinq députés appartenant au groupe UMP (Jacques Domergue, Céleste Lett, Dominique Tian et Éric Straumann) s'apprêtent, sous l'impulsion d'Yves Bur (UMP, Bas-Rhin), à co-déposer sur le bureau de l'Assemblée nationale une proposition de loi visant à dispenser les seuls infirmiers exerçant à titre salarié de s'inscrire à l'Ordre national des infirmiers, apprend-on vendredi 19 février 2010 auprès de l'assistant parlementaire du député alsacien. « La proposition de loi doit encore être enregistrée par le bureau de l'Assemblée nationale. Mais Yves Bur envisage dès avant le 'bon à tirer' de lancer un appel à ses collègues députés pour une co-signature du texte », précise à L'AEF l'assistant parlementaire d'Yves Bur. Le texte envisage de modifier trois des articles du Code de la santé publique relatifs à l'exercice de la profession infirmière.

Lire la suiteLire la suite