Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°268443

Raoul Briet fait dix propositions pour rendre plus robuste la construction de l'Ondam et prévenir tout risque de dépassement

« Le meilleur respect de l'Ondam est davantage lié à la robustesse de sa construction et à des mécanismes forts de prévention tout au long de l'année des risques de dépassement qu'à des mécanismes, nécessairement tardifs et au maniement très délicat, de correction des dépassements avérés ». Telle est l'idée qui sous-tend les dix propositions formulées par le rapport du groupe de travail de Raoul Briet sur le pilotage des dépenses d'assurance maladie. Ce rapport a été remis ce jeudi 20 mai 2010 au président de la République à l'occasion de la deuxième conférence sur le déficit, réunie sous l'égide de Nicolas Sarkozy. La première conférence au cours de laquelle avait été annoncée la création de cette mission avait été convoquée le 28 janvier dernier (AEF n°276897). Il révèle que la somme des dépassements de l'Ondam depuis 1997, date de la mise en place des LFSS, est de 19 milliards d'euros, soit plus que le déficit prévu pour 2010 (14,5 milliards).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Nicolas Sarkozy veut une règle constitutionnelle obligeant les gouvernements à s'engager sur une « trajectoire » de réduction des déficits

«Le redressement de nos finances publiques (…) sera concentré sur la dépense, il sera partagé entre l'État, les collectivités locales et la sécurité sociale. Il sera mis en oeuvre dans la durée, il sera inscrit dans notre loi fondamentale », assure jeudi 20 mai 2010 le président de la République Nicolas Sarkozy, à l'occasion de la deuxième conférence des déficits qui réunit ce jour à l'Élysée « les représentants des principaux acteurs de la dépense publique » (État, collectivités locales, sécurité sociale, l'ADF et l'ARF ayant toutefois décidé de boycotter la réunion) pour « discuter des conditions de rétablissement de l'équilibre des finances publiques ». Pour atteindre cet objectif, le président souhaite notamment « la mise en oeuvre d'une réforme constitutionnelle » pour obliger « chaque gouvernement issu des urnes à s'engager pour cinq ans sur une trajectoire de déficit » ainsi que « sur la date à laquelle l'équilibre des finances publiques est atteint ». Le président demande au Premier ministre d'engager, avec le ministre du Budget, « une concertation avec les partis politiques et les groupes politiques de l'Assemblée nationale et du Sénat dès la remise du rapport définitif du groupe de travail » de Michel Camdessus, ancien président du FMI, sur sur la mise en place d'une règle d'équilibre des finances publiques attendue « à l'été ».

Lire la suiteLire la suite
Pilotage des dépenses d'assurance maladie : Raoul Briet a achevé ses consultations et devrait rendre ses propositions fin avril-début mai

Raoul Briet chargé en février dernier par Éric Woerth, alors ministre des Comptes publics, de la Fonction publique et de la Réforme de l'État, de proposer « de nouveaux outils de suivi et de correction de l'évolution de la dépense d'assurance maladie » a achevé mardi 13 avril 2010 ses consultations en recevant les représentants des caisses d'assurance maladie, des syndicats médicaux, des industriels du médicament, des fédérations hospitalières et des complémentaires. Il a reçu ce jeudi 15 avril 2010 les parlementaires qui suivent les questions du financement de l'assurance maladie pour finaliser la rédaction des propositions du rapport. Raoul Briet devrait remettre officiellement des conclusions au gouvernement fin avril-début mai avec pour objectif de « construire un Ondam plus sincère et plus solide et de verrouiller le pilotage de l'assurance maladie ».

Lire la suiteLire la suite
Dépenses de maladie : Éric Woerth invite Raoul Briet à proposer des mécanismes de régulation fonctionnant « de façon quasi automatique »

Le ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique et de la réforme de l'État a reçu mercredi 3 février 2010 Raoul Briet, chargé de diriger un « groupe de travail sur le pilotage des dépenses d'assurance maladie » (AEF n°276897), pour lui préciser qu'il attendait de lui que « de nouveaux outils soient créés pour mieux suivre l'évolution de la dépense d'assurance maladie » ainsi que des mécanismes permettant « de freiner la dépense en cours d'année en cas de besoin » afin que l'Ondam voté chaque année par le Parlement soit strictement respecté. Si l'objectif de progression des dépenses d'assurance maladie avait été respecté chaque année, l'assurance maladie aurait économisé plus de 19 milliards d'euros, c'est-à-dire 5 milliards d'euros de plus que le déficit estimé en 2010, calcule le ministre qui insiste sur le fait qu' « améliorer le pilotage des dépenses d'assurance maladie constitue donc un enjeu majeur pour la maîtrise des déficits publics ». Il suggère donc l'adoption de mécanismes de régulation conjoncturelle fonctionnant de façon quasi-automatique.

Lire la suiteLire la suite
Nicolas Sarkozy veut réduire la dette y compris à travers le « démantèlement » et la « réduction » des niches sociales et fiscales

« Nos finances publiques ont été durement touchées par la récession (…). J'assume entièrement le choix qui a été fait de soutenir l'économie pendant la crise (…). Mais il nous faut à présent, comme tous les pays européens, préparer l'étape suivante, c'est-à-dire, le rétablissement de l'équilibre de nos comptes, la stabilisation puis la réduction de notre dette », déclare le président de la République Nicolas Sarkozy, ce jeudi 28 janvier 2010, à l'issue de la conférence des déficits réunissant à l'Élysée les responsables de l'État, de la sécurité sociale, et des collectivités locales. Cette première réunion en prépare une seconde, qui se tiendra en avril 2010, et qui doit aboutir à un « diagnostic partagé sur la situation de nos finances publiques » et à « des décisions extrêmement importantes pour contenir les déficits ». Afin d'établir ce diagnostic, le président de la République a lancé un rapport, trois groupes de travail, et une commission, qui vont travailler sur « l'ensemble des composantes de la dépense publique » et rendre leurs conclusions d'ici au mois d'avril.

Lire la suiteLire la suite