Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°268156

Le Conseil d'orientation des retraites se penche sur l'impact des mesures prises pour favoriser l'emploi des seniors en France

La séance mensuelle du COR du mercredi 26 mai 2010 porte sur l'emploi des seniors : « évolutions récentes et bilan des accords ». C'est un sujet clé, sur lequel le COR n'a pas cessé de travailler depuis sa création en 2001. Cette question était au centre de la réforme Fillon de 2003 et avait fait l'objet d'une « relance » avec Gérard Larcher et son plan national d'action concerté en juin 2006. En dépit des efforts accomplis ces dix dernières années, les curseurs n'ont pas vraiment varié avec un taux d'activité des 55-64 ans qui dépasse 38 % contre un objectif fixé en 2000 à Stockholm de 50 %. Cette situation se rencontre aussi chez nos voisins allemands, la Belgique et l'Italie étant encore moins bien placées que la France. La loi de financement de la sécurité sociale de 2009 ayant créé de nouvelles obligations pour les entreprises, les derniers travaux du COR tentent d'apporter des informations sur l'impact des mesures prises alors que la question des seniors reste au centre des préoccupations des auteurs de la future réforme des retraites.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 85 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Les projets de réforme de retraite du gouvernement et du PS n'éclairent pas l'avenir. Une analyse de François Charpentier

Tout le monde affirme la main sur le coeur qu'il faut faire assaut de pédagogie sur la question des retraites. A juste titre et l'on pourrait penser que l'avalanche de documents d'orientations, rapports et autres notes d'information de la semaine écoulée a précisément pour objectif d'éclairer les Français sur une question qui les concerne au premier chef. Les uns comme cotisants. Les autres comme pensionnés. Or, ce n'est pas le cas : les dernières enquêtes d'opinion montrent que les Français se sentent moins bien informés sur leur retraite qu'il y a sept ans quand on discutait de la réforme Fillon. C'est tout de même un comble quand on sait que cette réforme a introduit un droit à l'information des assurés (article 10 de la loi du 21 août 2003). Mais surtout, les Français se sentent perdus dans la surabondance d'informations de ces derniers jours et désorientés entre le flou des propositions avancées par les uns et la volonté de dramatisation des autres. Le résultat le plus évident, note un responsable des ressources humaines, c'est qu'on sent « une crispation des Français sur leurs acquis », raidissement d'autant plus évident que les perspectives économiques ne laissent augurer aucune amélioration sur le front de l'emploi dans les prochains mois. Dans un tel contexte, les mesures d'âge sont particulièrement mal perçues. Il en va notamment ainsi pour le tabou de la retraite à 60 ans auxquels les Français paraissent plus attachés qu'on ne le pensait et peut-être même qu'ils ne l'étaient il y a seulement trois mois.

Lire la suiteLire la suite
Le Parti socialiste met sur la table 50 milliards d'euros pour répondre aux besoins de financement des retraites en 2025

A l'issue de son bureau national, ce mardi 18 mai, les dirigeants socialistes ont adopté à l'unanimité moins trois abstentions un document qui vise à répondre aux besoins de financement du système de retraite tels qu'ils ont été évalués par le Conseil d'orientation des retraites, soit 45 milliards d'euros en 2025. Le PS y ajoute 5 milliards pour financer la pénibilité, soit un total de 50 milliards d'euros. La première secrétaire, Martine Aubry, a opposé le sérieux et la précision des propositions du PS, préparées, a-t-elle précisé « à coup de nombreuses rencontres avec les syndicats et le concours d'économistes », au « caractère flou du document d'orientation » présenté dimanche par le gouvernement. Elle a, par ailleurs, dénoncé « le simulacre de concertation » menée par le ministre du Travail, Éric Woerth, qui a-t-elle poursuivi, « n'a rien de concret à proposer à ses interlocuteurs ».

Lire la suiteLire la suite
URGENT. Augmenter la durée d'activité « est la seule solution juste et efficace » pour réformer les retraites (document gouvernemental)

« Restaurer a confiance dans le système français de retraite », répondre au problème démographique car c'est la « véritable cause du déséquilibre » des régimes de retraite, « renforcer l'équité et la solidarité » des régimes et « assurer le succès de la réforme dans la durée » ; tels sont les quatre objectifs que le gouvernement s'assigne dans son « document d'orientation sur la réforme des retraites » comprenant 14 « engagements » qu'il a fait parvenir aux partenaires sociaux, dimanche 16 mai 2010. Dans ce cadre, il estime que « les difficultés de nos régimes de retraite sont le résultat d'un choc démographique – le vieillissement de la population – dont la crise n'a fait qu'accélérer les effets » et qu' « apporter une réponse principalement démographique à ce choc, en augmentant la durée d'activité, est la seule solution à la fois juste et efficace ». Pour l'heure, sur ce sujet, comme sur tous les autres, le gouvernement ne présente pas de mesures détaillées sur la réforme. À cet égard, Éric Woerth, ministre du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique, entame cette semaine une nouvelle série de rencontres bilatérales avec les partenaires sociaux pour poursuivre la concertation. Un document plus détaillé sera transmis aux partenaires sociaux à la mi-juin et le projet de loi devrait être présenté en Conseil des ministre au « début du mois de juillet » puis examiné au Parlement à partir du mois de septembre.

Lire la suiteLire la suite