Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

« Notre contrat de retour à l'équilibre est d'abord un accord de bonne gestion » (Patrice Barberousse, DG du CHU de Besançon)

« Notre contrat de retour à l'équilibre financier n'est pas un plan de redressement, c'est un accord de bonne gestion, un engagement équilibré entre le CHU et l'ARS », estime Patrice Barberousse, directeur général du CHU de Besançon, le vendredi 21 mai 2010. Au cours d'un entretien accordé à AEF, Patrice Barberousse revient sur la situation financière de l'établissement « qui connaît un déficit cumulé de 16 millions d'euros » et sur la perspective d'un retour à l'équilibre en 2013 au terme du Cref qui vise tant l'optimisation des recettes que la maîtrise des dépenses du CHU. Le CHU est un hôpital « dynamique » qui conduit actuellement des investissements lourds et simultanés, souligne son directeur, avec construction et réhabilitation de bâtiments ainsi que transfert de sites, « ce qui témoigne d'un projet ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
22 établissements hospitaliers lancent un emprunt obligataire de 167 millions d'euros pour diversifier leur financement

Dix-neuf CHRU et CHR ainsi que trois gros centres hospitaliers ont lancé un emprunt obligataire de 167 millions d'euros, après un premier emprunt du même type en 2009, annonce mercredi 27 avril la Conférence des directeurs généraux de CHRU. Pour la deuxième année consécutive (AEF n°299809), le groupement d'établissements hospitaliers a obtenu la note AAA (qualité de crédit la plus élevée) de la part de l'agence de notation Moody's Investors. Cette appréciation, combinée au succès de l'emprunt levé par le groupement en 2009, a permis de « placer ce nouvel emprunt obligataire au taux attractif de 3,69 % », précise la Conférence des directeurs généraux de CHRU. Le marché obligataire permet aux établissements de « diversifier le financement à long terme de nos investissements », explique Jean Debeaupuis, président de la Commission des affaires financières de la Conférence, indiquant que l'emprunt représente une « petite fraction des 2,5 milliards d'euros investis au total ». « C'est une optimisation de nos financements, et cela permet de ne pas dépendre uniquement des établissements bancaires », ajoute-t-il.

Lire la suiteLire la suite
Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille : « Je crains que le déficit ne se creuse » (Alain Tessier, directeur financier)

Le « projet médical adapté » de l'AP-HM (Assistance publique-Hôpitaux de Marseille), adopté par le conseil d'administration, vendredi 16 janvier 2009 (L'AEF n°306850), et visant « le retour à l'équilibre » financier d'ici 2013 par une diminution des investissements de 30 %, n'aura « pas d'impact sur le budget 2009, ni dans le sens d'une amélioration des recettes, ni dans celui d'une économie », déclare à l'AEF le directeur financier de l'AP-HM, Alain Tessier. « Les premiers effets se feront sentir à partir de 2010, avec l'ouverture du nouveau bâtiment en construction sur l'hôpital Nord, qui devrait avoir un impact sur l'activité, puis à partir de 2013 avec, sur l'hôpital de La Timone, le bâtiment médico-technique qui regroupera les services d'urgence et le rassemblement dans un bâtiment existant des activités de pédiatrie médicale et chirurgicale, de gynécologie-obstétrique et de néonatalogie, du centre de procréation médicale assistée et du centre IVG ».

Lire la suiteLire la suite