Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°267325

Le RSA « activité » face à deux obstacles : la complexité des procédures et la barrière symbolique du « travailleur pauvre » (table ronde Ajis)

La peur du « déclassement » conduit certains bénéficiaires potentiels du RSA « activité » (Revenu de solidarité active), permettant de cumuler revenus du travail et allocation, à ne pas souscrire au dispositif. C'est ce qu'estiment Martin Hirsch, ancien haut commissaire aux Solidarités actives et Yves Ackermann (PS), président du groupe de travail Enfance-Famille à l'ADF (Assemblée des départements de France) et président du conseil général du Territoire de Belfort, à l'occasion d'une table ronde organisée par l'Ajis (Association des journalistes de l'information sociale) dans le cadre des « Rencontres du social », vendredi 4 juin 2010. « En un sens, le RSA a eu pour effet d'institutionnaliser le travailleur pauvre, et beaucoup refusent de rentrer dans cette catégorie », souligne Yves Ackermann. Les derniers chiffres du ministère des Solidarités actives font état d'une baisse du nombre de bénéficiaires du RSA « activité » (complément de revenu) en mars 2010 : il concerne 614 000 personnes, contre 626 000 en février. Au total, 1,758 million de foyers ont touché le RSA en mars 2010, dont 1,144 million perçoivent uniquement le RSA socle.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 77 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
François Fillon veut préserver le RSA et ne pas alourdir le coût du travail

« Nous ne toucherons pas au RSA (revenu de solidarité active) », affirme François Fillon dans un entretien accordé aux quotidiens de l'Est de la France, jeudi 3 juin 2010. Alors que le gouvernement a décidé de réduire de 10 % en trois ans les dépenses de fonctionnement et d'intervention de l'État, le Premier ministre indique que « toutes les dépenses d'intervention seront pas concernées ». En revanche, il confirme l'objectif de réduction des niches fiscales et sociales qui doit conduire à une économie de « cinq milliards d'euros d'avantages fiscaux en moins sur deux ans » : « Au cas par cas, certaines niches seront supprimées. Et il y aura un coût de rabot de 10 %. Avec des exceptions car ils ne faut pas alourdir le coût du travail. » Sans s'engager formellement à ne pas toucher aux allégements de charges dont bénéficient les entreprises, François Fillon considère que la France « ne peut pas décrocher par rapport à l'économie allemande » en termes de compétitivité.

Lire la suiteLire la suite
RSA : l'Uncass déplore des retards persistants dans le traitement des dossiers

« Les CCAS/CIAS (centres communaux et intercommunaux d'action sociale) sont confrontés à des échanges difficiles avec les conseils généraux, en proie à leurs propres difficultés budgétaires. [Ils] le regrettent d'autant plus au regard des relations partenariales et conventionnelles qui avaient prévalu jusqu'à présent dans le cadre de la gestion du RMI ». C'est ce que souligne l'Uncass (Union nationale des centres communaux d'actions sociale) dans un communiqué diffusé lundi 31 mai 2010. Ce communiqué dresse un premier bilan, fondé sur des retours du terrain, à la veille du premier anniversaire de la mise en place du RSA (revenu de solidarité active).

Lire la suiteLire la suite
Finances des départements : les propositions du rapport Jamet « ne règlent en rien les problèmes structurels » (ADF)

« Le véritable problème » pour les finances des départements « est bien celui du financement de l'APA (allocation personnelle d'autonomie), de la PCH (prestation de compensation du handicap) et du RSA (revenu de solidarité active », souligne l'ADF (Assemblée des départements de France) dans un communiqué publié vendredi 23 avril 2010, au lendemain de la remise du rapport de Pierre Jamet sur la situation financière des départements. « C'est l'ensemble des conseils généraux qui seront très rapidement confrontés à une situation financière dramatique. » Dans ce contexte, la proposition de mettre en œuvre « un financement exceptionnel, conjoncturel, pour quelques-uns […] ne règle en riel les problèmes structurels auxquels chaque département se heurte aujourd'hui ».

Lire la suiteLire la suite
Marc-Philippe Daubresse veut accélérer la montée en charge du RSA « activité ». 626 000 foyers concernés en février 2010

1,756 million de foyers ont perçu le RSA (Revenu de solidarité active) au mois de février 2010, soit une augmentation de 1,2 % par rapport au mois précédent, indique Marc-Philippe Daubresse, ministre de la Jeunesse et des Solidarités actives, dans un communiqué vendredi 16 avril 2010. Parmi ces bénéficiaires, 1,132 million ne touchent aucun revenu d'activité et perçoivent uniquement du « RSA socle » (ex-RMI), soit 11 000 foyers supplémentaires en février. Le RSA « activité », qui complète la faiblesse des revenus professionnels, concerne 626 000 foyers, soit plus des deux tiers (36 %) de l'ensemble des bénéficiaires (14 000 foyers supplémentaires par rapport à janvier). Parmi les allocataires de ce RSA « activité », 189 000 foyers cumulent à la fois RSA « socle » (ex-RMI) et RSA « activité », et 437 000 touchent uniquement du RSA « activité ». Lors de la création du dispositif au 1er juin 2009, Martin Hirsch, alors haut commissaire aux Solidarités actives, avait estimé à 1,5 ou 1,6 million le nombre de bénéficiaires potentiels du RSA « activité ».

Lire la suiteLire la suite
RSA : défaut d'information et complexité des dossiers font que 50 % des bénéficiaires potentiels ne sont pas couverts dans le Rhône

« Le haut commissariat aux solidarités actives a estimé entre 80 et 90 000 le nombre de bénéficiaires potentiels du RSA (revenu de solidarité active) dans le département du Rhône. 50 % de l'objectif a été atteint au mois de janvier 2010 », indique à l'AEF, Martine Montmasson, directrice du pôle intégration sociale du Conseil général du Rhône. « Ce chiffre s'explique notamment par un défaut d'information et par la complexité des dossiers », précise Anne-Camille Veydarier, directrice générale adjointe du pôle. « En outre, si le principe du RSA doit se traduire par une augmentation de revenu en cas de reprise d'activité, avec la baisse des droits connexes (aides au logement, fin de l'abonnement réduit pour les transports, etc.), les bénéficiaires potentiels ne s'y retrouvent pas forcément ». « Une campagne d'information doit être relancée notamment à destination des bailleurs sociaux pouvant héberger des travailleurs à temps partiel, ainsi qu'auprès des employeurs particuliers, via l'Urssaf », ajoute Martine Montmasson.

Lire la suiteLire la suite