Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°267238

Dialogue social dans les TPE : la CFE-CGC « abasourdie » par les déclarations de Jean-François Copé visant à « démolir » le projet de loi

Bernard Valette, secrétaire national de la CFE-CGC en charge du dialogue social se dit « abasourdi que les parlementaires UMP se laissent avoir par le lobbying de la CGPME et du Medef pour 'démolir' la loi TPE ». Ce faisant, il réagit aux propos tenus par Jean-François Copé, président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, qui estimait le 1er juin 2010 que « la création de commissions paritaires territoriales à l'échelon régional pos[ait] un véritable problème ». « Cela pourrait donner le sentiment qu'est introduite, de manière indirecte, une présence syndicale dans les toutes petites entreprises au-delà de ce qui existe aujourd'hui », justifiait le député de Seine-et-Marne. Pour l'heure, le projet de loi doit être examiné en séance publique au Sénat, mardi 8 juin 2010, et n'est pas encore inscrit à l'ordre du jour de l'Assemblée nationale.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 71 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Dialogue social dans les TPE : Éric Woerth « défendra » le projet de loi face aux parlementaires (échos d'une table ronde de l'Ajis)

« La loi sur le dialogue social dans les TPE n'est que le prolongement de la loi du 20 août 2008 [sur la représentativité syndicale]. Ce serait aberrant de ne pas prendre en compte le vote des salariés des petites entreprises alors que les accords négociés les concernent », déclare Éric Woerth, vendredi 4 juin 2010, à l'occasion d'une table ronde organisée par l'Ajis (Association des journalistes de l'information sociale) dans le cadre des « Rencontres du social ». Le ministre du Travail s'exprimait aux côtés de représentants syndicaux et patronaux, réunis pour débattre de l'état du dialogue social en France. Alors que le projet de loi sur le dialogue social dans les TPE, examiné par le Sénat à partir du 8 juin 2010, divise les organisations syndicales et patronales, Éric Woerth estime que le texte « est, plus que juridiquement, démocratiquement nécessaire ».

Lire la suiteLire la suite
Dialogue social dans les TPE : l'UPA, la FNSEA et l'UNAPL défendent ensemble le projet de loi. La CGPME lance une pétition contre le texte

L'UPA (Union professionnelle artisanale), la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles) et l'UNAPL (Union nationale des professions libérales) demandent ensemble aux parlementaires de « voter favorablement [l]e projet de loi » sur le dialogue social dans les TPE, dans un courrier commun adressé le mercredi 2 juin 2010 aux députés et aux sénateurs. Les trois organisations patronale défendent le texte, qui permet, selon elles, de « tenir compte de la réalité de nos très petites entreprises et des modalités d'organisation actuelles du dialogue social dans nos secteurs d'activités ». Porté par les organisations syndicales (à l'exception de FO) et l'UPA, mais vivement critiqué par la CGPME et le Medef, le projet de loi complétant les dispositions relatives à la démocratie sociale issues de la loi du 20 août 2008 doit être examiné en première lecture par le Sénat mardi 8 juin 2010.

Lire la suiteLire la suite
Dialogue social dans les TPE : la CGT estime que « Jean-François Copé et les parlementaires UMP partent en guerre contre le syndicalisme »

« La mise en place de commissions paritaires régionales pour les salariés des TPE, qui ne disposent aujourd'hui d'aucune représentation collective, pourrait selon [Jean-François Copé, président du Groupe UMP à l'Assemblée nationale] 'donner le sentiment qu'est introduite, de manière indirecte, une présence syndicale dans les TPE'. Il annonce donc que son groupe va amender le projet de loi déposé au Parlement pour supprimer la référence à de telles commissions », déplore la CGT dans un communiqué, mercredi 2 juin 2010, en considérant que « Jean-François Copé et les parlementaires UMP partent en guerre contre le syndicalisme ». Le projet de loi complétant les dispositions relatives à la démocratie sociale issues de la loi du 20 août 2008 est actuellement au Sénat, où il doit être examiné première lecture en séance publique mardi 8 juin 2010, avant d'arriver à l'Assemblée nationale probablement à la fin du mois de juin. Pour l'heure, ce texte ne fait pas partie du programme de travail de l'Assemblée fixé jusqu'au 24 juin.

Lire la suiteLire la suite
Dialogue social dans les TPE : la CFDT s'inquiète d'une loi « vidée de son contenu » par les députés UMP

La CFDT estime que la loi sur le dialogue social dans les TPE risque d'être « vidée de son contenu », après les déclarations, mardi 1er juin 2010, des députés du groupe UMP exprimant leur opposition à la création des commissions paritaires territoriales, « volet important de cette loi », indique Laurent Berger, secrétaire national de la confédération dans un communiqué diffusé ce mardi. Il réagit aux propos de Jean-François Copé, président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, rapportés par la presse : selon le député « la création de commissions paritaires territoriales à l'échelon régional pose un véritable problème. Cela pourrait donner le sentiment qu'est introduite, de manière indirecte, une présence syndicale dans les toutes petites entreprises au-delà de ce qui existe aujourd'hui ». Il y a « une adhésion assez forte » de la majorité pour « ne pas retenir » cette disposition lors du passage du projet de loi à l'Assemblée, ajoute Jean-François Copé.

Lire la suiteLire la suite
Lire la suiteLire la suite