Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°267091

La Capeb s'inquiète d'une éventuelle remise en cause de la TVA à 5,5 % et lance une campagne contre le statut de l'auto-entrepreneur

« La confiance des artisans est mise à mal par les intentions d'une réduction du champ d'application de la TVA à taux minoré. Les annonces, qualifiant sans discernement cette mesure de 'niche fiscale', jettent le trouble sur le secteur, déjà fragilisé par la crise et au pire moment pour les entreprises. » C'est ce qu'indique Patrick Liébus, président de la Capeb (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment) dans un communiqué diffusé mardi 8 juin 2010, faisant référence aux annonces de François Fillon, jeudi 3 juin 2010. Le Premier ministre a alors déclaré vouloir donner « un coup de rabot » de probablement 10 % aux « niches fiscales ». L'objectif de réduction des niches fiscales et sociales doit conduire à une économie de « cinq milliards d'euros d'avantages fiscaux en moins de deux ans » (AEF n°267496).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 81 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
François Fillon veut préserver le RSA et ne pas alourdir le coût du travail

« Nous ne toucherons pas au RSA (revenu de solidarité active) », affirme François Fillon dans un entretien accordé aux quotidiens de l'Est de la France, jeudi 3 juin 2010. Alors que le gouvernement a décidé de réduire de 10 % en trois ans les dépenses de fonctionnement et d'intervention de l'État, le Premier ministre indique que « toutes les dépenses d'intervention seront pas concernées ». En revanche, il confirme l'objectif de réduction des niches fiscales et sociales qui doit conduire à une économie de « cinq milliards d'euros d'avantages fiscaux en moins sur deux ans » : « Au cas par cas, certaines niches seront supprimées. Et il y aura un coût de rabot de 10 %. Avec des exceptions car ils ne faut pas alourdir le coût du travail. » Sans s'engager formellement à ne pas toucher aux allégements de charges dont bénéficient les entreprises, François Fillon considère que la France « ne peut pas décrocher par rapport à l'économie allemande » en termes de compétitivité.

Lire la suiteLire la suite
La forte augmentation du nombre d'auto-entrepreneurs depuis le début 2010 va relancer la polémique avec le RSI et la CNAVPL

Selon l'Acoss, 453 000 personnes en France ont opté pour le statut d'auto-entrepreneurs actifs au 30 avril dernier. Pour l'année 2009, cela correspond à 80 000 nouvelles immatriculations par trimestre (on compte 5 500 radiations trimestrielles). Le mouvement s'est amplifié avec l'élargissement des populations éligibles à ce nouveau statut au 1er janvier 2010. Le dispositif prévoyant un report de déclaration et de paiement au-delà des 90 jours suivant la création de l'entreprise, on ne compte en fait actuellement que 338 000 auto entrepreneurs, dont 121 000 ont déclaré avoir généré un chiffre d'affaires positif au 1er trimestre 2010. C'est naturellement beaucoup plus qu'au premier trimestre correspondant de 2009 : 16 500 cotisants avaient effectivement fait une déclaration. Cette envolée du nombre des auto-entrepreneurs est une préoccupation pour les dirigeants des régimes sociaux, ceux du RSI s'alarmant déjà dans leur livre blanc des conséquences de ces « stratégies individuelles » sur les rentrées de cotisation.

Lire la suiteLire la suite
Immatriculation au registre des métiers des auto-entrepreneurs exerçant à titre principal une activité artisanale à partir du 1er avril 2010

L'article 67 de la loi n° 2009-1674 du 30 décembre 2009 de finances rectificative pour 2009, inséré à l'initiative du gouvernement, prévoit que les auto-entrepreneurs, qui exercent une activité artisanale à titre principal, sont inscrits au répertoire des métiers. Cet article s'applique aux entreprises créées à compter du 1er avril 2010. La loi est publiée au Journal officiel du 31 décembre 2009 amputée des dispositions déclarés non conformes à la Constitution par le Conseil constitutionnel, dont son article 98 qui fixait la date d'adhésion de Pôle emploi au régime d'assurance chômage (décision n° 2009-600 DC du 29 décembre 2009) (AEF n°278716) (AEF n°278800).

Lire la suiteLire la suite
Toute création d'entreprise dans le champ de l'artisanat sera soumise au contrôle de la qualification de l'entrepreneur

Un décret prévu pour mise en application en avril 2010 confirmera la nécessité d'attester de sa qualification pour tout créateur d'entreprise souhaitant exercer un métier soumis à qualification : c'est ce que confirme Hervé Novelli, secrétaire d'État au Commerce, à l'Artisanat, aux Petites et Moyennes entreprises, au Tourisme, aux Services et à la Consommation, lors de l'assemblée générale de l'APCM (Assemblée permanente des chambres de métiers), mercredi 9 décembre 2009. Hervé Novelli a également évoqué la définition du périmètre de l'EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limité) dont toute création passera par une déclaration au répertoire des métiers, les ajustements apportés au régime de l'auto-entrepreneur que les chambres de métiers critiquent en raison de la mise en concurrence de ces nouveaux acteurs avec les activités traditionnelles de l'artisanat, le renforcement du CFE (Centre de formalités des entreprises).

Lire la suiteLire la suite
182 000 personnes ont choisi le statut d'auto-entrepreneur en six mois (Hervé Novelli)

182 000 inscriptions au statut d'auto-entrepreneur ont été validées au 15 juillet 2009, soit six mois après sa création, annonce le secrétaire d'État en charge des PME, Hervé Novelli, mardi 21 juillet 2009, à l'occasion d'un premier bilan de ce statut, créé par la loi du 4 août 2008 portant modernisation de l'économie. Parmi ces auto-entrepreneurs, 165 000 sont de nouveaux créateurs d'entreprise, et 17 000 sont des micro-entrepreneurs ayant opté pour le nouveau statut avant le 31 mars 2009.

Lire la suiteLire la suite