Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°266965

Le 9e baromètre BNP Paribas Altedia confirme l'intérêt des salariés pour les dispositifs d'épargne retraite

Alors que le ministre du Travail, Éric Woerth, a confirmé, mardi 8 juin 2010, que la question de l'épargne retraite ne serait pas traitée dans le cadre d'une réforme qui vise à consolider la répartition, les dirigeants de « BNP Paribas épargne et retraite d'entreprises » et d'Altedia, filiale du groupe Adecco, ont présenté les résultats de la 9e édition de leur baromètre annuel. L'intérêt de cet outil, souligne Vincent Cornet, directeur général adjoint d'Altedia, est de confronter le point de vue de 201 employeurs d'entreprises de plus de 50 salariés et de 400 salariés sur les questions relatives à l'épargne retraite, ainsi que sur le sujet d'actualité de la réforme des retraites. Cette étude révèle que l'intérêt pour les différents dispositifs d'épargne retraite ne se dément pas. Dans ces conditions, pour les représentants de BNP Paribas et d'Altedia, cette question devrait être abordée, à la suite de la réforme des retraites, soit dans le PLF, soit dans le PLFSS.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 88 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Le second rapport Attali n'apporte pas de solution opérationnelle pour traiter la question des retraites

La « Commission pour la libération de la croissance française », présidée par Jacques Attali a remis à Nicolas Sarkozy son second rapport intitulé : « Quelle croissance pour la France entre 2010 et 2020 ? ». Deux ans après la publication de son précédent rapport, cette « mise à jour » dans la perspective de la sortie de crise est d'autant plus opportune que « la crise économique et financière mondiale aggrave les problèmes fondamentaux identifiés par la Commission il y a deux ans ». Au point, souligne la Commission que « sans nouvelles politiques pour stimuler l'innovation, l'emploi et équilibrer les finances publiques, notre société se trouvera dans une impasse économique, financière et sociale ». Pour autant, le rapporteur affiche « une ambition réaliste pour 2020 : une croissance publique maîtrisées et une société plus solidaire ». Une perspective qui se fonde sur un certain nombre d'atouts : une démographie qui « se distingue de celle de ses partenaires européens par sa vitalité », un pays qui reste « attractif et demeure la troisième destination en matière d'investissements directs étrangers », « un pays dynamique avec ses grands groupes internationaux et ses créateurs d'entreprises », « un pays créatif avec notamment ses chercheurs reconnus au niveau international ».

Lire la suiteLire la suite
« Il y a une marge considérable de progrès à faire » dans le domaine de l'information sur la retraite, estime Éric Woerth

« Il y a une marge considérable de progrès à faire » dans le domaine de l'information sur la retraite, estime le ministre du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique, Éric Woerth aujourd'hui, lundi 7 juin 2010 à l'occasion d'un déplacement dans un centre de la Cnav du 15e arrondissement de Paris. Il revient sur les mesures déjà annoncées dans le « document d'orientation sur la réforme des retraites » publié le 17 mai 2010 (AEF n°268856). L' « engagement n°5 » inscrit dans ce document prévoit en effet « de nouvelles mesures pour permettre aux Français de connaître plus tôt dans leur carrière leurs droits à retraite et d'utiliser les dispositifs permettant d'améliorer leurs futures pensions », ainsi que des mesures de « simplification » à l'égard des « poly-pensionnés » (les Français relèvent en moyenne de 2,3 régimes de retraite différents). « Aujourd'hui, rappelle le ministre, on fait un point [sur ses droits à pension] vers 55 ans. Je pense qu'il faut faire un point avant. Le gouvernement propose qu'on fasse un point précis vers 40-45 ans à un moment où l'on peut encore agir sur ses paramètres de retraite. (…) On doit beaucoup améliorer la transparence du système. Ce sera l'un des points de la réforme. »

Lire la suiteLire la suite
Les entretiens de la Faider (fédération d'associations de défense des épargnants) : faut-il et comment relancer l'épargne retraite ?

La Faider (Fédération des associations indépendantes de défense des épargnants pour la retraite) a consacré ses entretiens annuels le 26 mai à Bercy au thème « Les vérités sur l'épargne retraite ». Ce fut l'occasion pour cette fédération de préciser sa plate-forme revendicative en dix propositions au moment où le gouvernement semble peu désireux d'aller sur ce terrain miné. De fait, officiellement, il consolide la répartition. Pas question par conséquent d'employer des mots qui fâchent et de parler d'« épargne retraite ». La préférence est donnée aux débats sur l'allongement de la durée de cotisation, le relèvement de l'âge de la retraite et la recherche de recettes nouvelles. Mais, les partis politiques comme les organisations professionnelles et syndicales savent que ni les mesures d'âge qui seront prises ni les recettes supplémentaires ne suffiront pour vaincre l'Himalaya des besoins de financement qui tourneront autour de 100 milliards d'euros en 2050. Preuve d'ailleurs que le sujet pourrait venir en discussion à l'automne - si ce n'est dans le projet de loi de réforme des retraites, peut-être dans le projet de loi de finances pour 2011 - le sénateur Philippe Marini présente une nouvelle liste d'aménagements qu'il juge souhaitables.

Lire la suiteLire la suite
L'Union mutualiste retraite plaide pour la mise en place d'un système universel par points, par répartition, géré paritairement

L'UMR est la première à se jeter franchement à l'eau. Cet organisme créé en 2002 pour prendre le relais du Cref (Complément retraite de la Mutualité), qui gère actuellement Corem, un régime par points ouvert à tous les mutualistes et Corem Co un régime collectif proposé aux entreprises, soit un réseau de 460 points de vente en France, 383 000 sociétaires et 7,4 milliards d'euros d'actifs sous gestion, a posé son diagnostic sur le système de retraite français : ce système « de plus en plus complexe, de moins en moins lisible, qui ne garantit pas l'équité » est « menacé à terme ». Il faut donc le réformer en profondeur. Ce sont les modalités de cette réforme, son calendrier et les principes à mettre en oeuvre qui sont présentées par l'UMR qui s'estime bien placée pour prendre sa place dans le débat en cours et formuler des propositions qui rejoignent finalement celles qui pourraient être formulées par la CFDT à l'issue de son congrès de Tours du 7 au 11 juin prochain.

Lire la suiteLire la suite