Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Requalification des quartiers anciens dégradés : signature du premier protocole d'accord à Bordeaux pour 19,1 millions d'euros

19,1 millions d'euros de subventions sur trois ans pour la réhabilitation ou la construction de 900 logements et la création d'espaces publics et de commerces de proximité dans le centre historique de Bordeaux. Tel est l'objet du protocole PNRQAD (Programme national de requalification des quartiers anciens dégradés) signé, jeudi 17 juin 2010, à Bordeaux, par Benoist Apparu, secrétaire d'État au Logement et à l'Urbanisme, Alain Juppé, maire (UMP) de Bordeaux, Dominique Braye, président de l'Anah (Agence nationale de l'habitat), et Gérard Hamel, président de l'Anru (Agence nationale de rénovation urbaine). La signature de cet accord se fait dans le cadre de la journée nationale d'échanges du PNLHI (Pôle national de lutte contre l'habitat indigne). Au total, le PNRQAD prévoit une enveloppe de 380 millions d'euros de subventions de l'État, de l'Anah et de l'Anru pour la requalification de 40 quartiers en trois ans (1) (AEF Habitat et Urbanisme n°280019).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 88 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
L'habitat insalubre observé en 2001 quasiment éradiqué dans la capitale, selon Bertrand Delanoë

« Il ne reste à Paris que trois immeubles insalubres sur les 1 030 identifiés en 2001 », se félicite Bertrand Delanoë, maire (PS) de Paris, mardi 15 juin 2010, à l'occasion de la livraison d'un immeuble de logements sociaux dans le 18e arrondissement (1) qui annonce la fin du programme de lutte contre l'habitat indigne débuté au début de la première mandature. L'élu salue le « travail considérable accompli avec 20 000 logements traités, 5 000 familles relogées et 1,2 milliard d'euros engagés » et insiste sur l'action de la ville en faveur de l'hébergement avec le rachat de 75 hôtels meublés. Il souligne également la mise en place de l'observatoire de prévention de la dégradation des immeubles anciens chargé de suivre et de prévenir le traitement des « trois ou quatre immeubles susceptibles de basculer dans l'insalubrité chaque année. »

Lire la suiteLire la suite
La communauté urbaine de Bordeaux lance un appel à candidature en vue de la réalisation de 50 000 logements d'ici 2025

« Comment faire pour produire rapidement 50 000 nouveaux logements autour des principaux corridors de déplacements aménagés par la collectivité ? » C'est la question à laquelle des « équipes pluridisciplinaires, constituées autour d'architectes, d'urbanistes ou de paysagistes urbanistes » sont invitées à répondre en vue d'élaborer des « stratégies urbaines opérationnelles » pour assister la CUB (Communauté urbaine de Bordeaux) dans la réalisation de 50 000 logements d'ici à 2025 ou 2030 (AEF Habitat et Urbanisme n°270851). La CUB présente, mercredi 2 juin 2010, au Palais de Tokyo, à Paris, un appel à candidature afin de retenir, début juillet, un maximum de cinq équipes qui participeront alors à un dialogue compétitif avec les services techniques de la communauté urbaine jusqu'au mois de décembre. « L'objectif étant que les premières opérations sortent de terre d'ici cinq ans parce qu'on entame une course de vitesse avec la troisième phase du tram qui doit arriver en 2013 », explique Vincent Feltesse, président (PS) de la CUB et maire de Blanquefort.

Lire la suiteLire la suite
Insalubrité : la proposition de loi visant à inciter les « marchands de sommeil » à faire des travaux légèrement modifiée

La proposition de loi du député Sébastien Huyghe (UMP, Nord) visant à « lutter contre les 'marchands de sommeil' » au moyen d'une astreinte financière pour inciter les propriétaires à réaliser les travaux dans les logements insalubres va être redéposée après avoir subi quelques modifications (AEF Habitat et Urbanisme n°275377). « Nous avons continué à travailler sur la proposition de loi », indique le parlementaire à AEF Habitat et Urbanisme, lundi 10 mai 2010. Principale modification par rapport au texte déposé le 24 février dernier, l'article 3 étend aux « logements en meublés » les dispositions proposées pour les autres logements, à savoir la possibilité, après un arrêté d'insalubrité, pour le maire ou le préfet, d'assortir les prescriptions de travaux « d'une astreinte comprise entre 50 et 500 euros par jour de retard ».

Lire la suiteLire la suite
Programme national de requalification des quartiers anciens dégradés : 380 millions d'euros alloués à 40 quartiers

« Nous voulons lutter contre l'habitat insalubre, les logements vacants et la déshérence commerciale dans les centre villes dégradés », déclare Benoist Apparu, le secrétaire d'État au Logement et à l'Urbanisme, mercredi 9 décembre 2009, à Paris. Il présente les 40 quartiers de centre-ville retenus dans le cadre du PNRQAD (Programme national de requalification des quartiers anciens dégradés) qui bénéficieront d'une enveloppe de 380 millions d'euros sur trois ans. Ce programme, qui a fait l'objet d'une communication en Conseil des ministres ce mercredi, « se traduira par trois types d'actions : réhabilitation de logements privés, construction de logements sociaux et aménagement de l'espace et de services publics », explique Benoist Apparu. Les périmètres définitifs des 40 quartiers retenus seront fixés par décret « avant la fin de l'année » pour que les conventions entre l'État et les communes soient signées « dès le premier semestre 2010 ». Les travaux pourraient débuter en 2010.

Lire la suiteLire la suite