Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°266205

Après l'annonce du gel de 180 millions de crédits Migac, la FHF réclame une gestion « qualitative et médicale » de l'offre de soins

La FHF, présidée par le député Jean Leonetti (UMP, Alpes-Maritimes), proteste, jeudi 17 juin 2010, contre le « gel brutal d'une partie des crédits d'aide à la contractualisation », une mesure décidée par le gouvernement et annoncée dans un courrier aux membres du comité d'alerte peu avant sa dernière réunion le 28 mai dernier (AEF n°267878). La FHF riposte à cette décision de geler en début d'exercice 180 millions d'euros de crédits, en exigeant des pouvoirs publics que la mesure de la pertinence des actes soit engagée sans délai. « La situation des finances publiques ne peut en effet justifier que soient sacrifiées les missions des hôpitaux publics, alors que la part de l'Ondam dévolue aux cliniques commerciales n'est pas touchée », proteste la FHF dans un communiqué. Elle refuse la « mise en réserve » d'une partie des crédits Migac qui conduirait, estime-t-elle, les hôpitaux publics à devenir « la seule variable d'ajustement du budget de la santé ». Ce gel est jugé « d'autant plus inéquitable que 'l'effort de maîtrise des volumes' évoqué par la circulaire budgétaire ne fait appel à aucun référentiel médical » (AEF n°267183).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 71 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Campagne tarifaire 2010 : les ARS invitées à respecter la cohérence entre la progression régionale des volumes et les prévisions nationales

Avec une hausse de +2,8 % en 2010, l'évolution de l'Ondam hospitalier « implique de la part des établissements de santé et des ARS la poursuite des efforts d'efficience et d'adaptation de l'offre de soins aux besoins régionaux » grâce aux « nouveaux dispositifs » de la loi HPST sur l'organisation interne et les coopérations. C'est par cette recommandation que débute la circulaire du 31 mai 2010 relative à la campagne tarifaire 2010 des établissements de santé qui est diffusée depuis le 1er juin 2010 aux directeurs généraux d'ARS. Pour la première fois, une circulaire budgétaire porte le visa de validation du CNP (Conseil national de pilotage) des ARS, instance créée en 2009 qui réunit les directeurs d'administrations centrales concernés par le dispositif des ARS, ainsi que les directeurs généraux des caisses nationales d'assurance maladie et le directeur de la CNSA. La circulaire proprement dite comporte neuf pages plus une quarantaine de pages d'annexes et de tableaux.

Lire la suiteLire la suite
L'Ondam 2010 « pourrait être strictement respecté » si les mesures correctrices compensent la dérive attendue de 600 millions d'euros

Jean-Philippe Cotis, Michel Didier et François Monier, les trois membres du comité d'alerte, estiment dans leur avis n°8 sur le respect de l'objectif national de dépenses d'assurance maladie, publié ce vendredi 28 mai 2010, que « le strict respect de l'objectif » 2010 (162,4 milliards d'euros) nécessiterait la réalisation d'un montant d'économies d'environ 600 millions d'euros. Ils précisent que les risques identifiés de dépassement portent « principalement » sur la réalisation des économies intégrées dans la construction de l'Ondam pour 2010 et sur l'activité des établissements de santé. Informés des mesures correctrices décidées dès maintenant par le gouvernement par un courrier que leur ont adressé Roselyne Bachelot, François Baroin, et Éric Woerth le 28 mai dernier, ils soulignent que « si les mesures annoncées sont effectivement mises en oeuvre avec le rendement indiqué, l'objectif pourrait être strictement respecté ».

Lire la suiteLire la suite
Contrôles T2A : la Cnamts déplore le peu de sanctions prononcées par les ARH et réclame une répartition claire des rôles avec les ARS

Frédéric van Roekeghem, directeur général de la Cnamts, s'est dit prêt lors de son audition ce jeudi 18 février 2010 par la Mecss sur « le fonctionnement de l'hôpital » à fournir ARH par ARH le montant des sanctions financières proposées à l'encontre des établissements sanitaires assujettis à la T2A ainsi que, sous couvert de confidentialité, les références des établissements et le montant des sanctions prononcées. Des sanctions peuvent être décidées par les directeurs d'ARH au vu des résultats des contrôles de la tarification effectués au sein des établissements par les médecins conseils de l'assurance maladie. Au cours de la campagne de contrôle 2008, qui s'est étirée jusqu'à la fin 2009, 41 établissements seulement ont été effectivement sanctionnés par les directeurs d'ARH (27 établissements publics et 14 établissements privés ex-OQN) pour un montant total de 20 millions d'euros, alors que l'assurance maladie avait proposé de sanctionner 127 établissements (78 publics et 49 privés).

Lire la suiteLire la suite
Taux de césariennes dans les cliniques privées: la FHP-MCO dénonce les propos de la FHF

"Nous soutenons fermement nos praticiens dont l'éthique et le professionnalisme ont été mis en cause par des propos diffamatoires", affirme, lundi 8 décembre 2008, la FHP-MCO (Fédération de l'hospitalisation privée - Médecine, chirurgie, obstétrique) en réaction à la parution dans le JDD du 7 décembre d'un article intitulé "Alerte aux césariennes inutiles" basé sur une étude réalisée par la FHF (Fédération hospitalière de France). Le JDD cite les conclusions de l'étude selon laquelle la pratique de la césarienne serait "un facteur de l'organisation des naissances" dans le secteur des cliniques et aurait pour objectif "d'optimiser les coûts de production".

Lire la suiteLire la suite