Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°265505

Retraites : l'âge légal à 62 ans, l'âge du taux plein à 67 ans et l'échéance de 2018 ne seront pas remis en cause (François Fillon)

« L'intérêt général nous commande de ne pas transiger sur les principaux paramètres de la réforme : le passage de l'âge légal à 62 ans, le relèvement de 65 à 67 ans de l'âge de départ à taux plein et le calendrier fixé à 2018. Ces points là ne peuvent pas être remis en cause et ils ne le seront pas car nous savons bien que sans eux il n'y aucun moyen sérieux de sauvegarder nos régimes de retraite », assure le Premier ministre François Fillon, ce vendredi 25 juin 2010, au lendemain de la journée de mobilisation contre l'avant-projet de réforme des retraites présenté par le gouvernement en début de semaine. Selon les organisations syndicales, 2 millions de manifestants ont défilé hier dans les principales ville du pays. « La mobilisation doit nous conduire à redoubler nos efforts d'explication, à analyser les critiques et les propositions faites par les uns et les autres, mais (…) aucune mobilisation ne réglera le problème démographique que pose la question des retraites ». Le Premier ministre fait par ailleurs remarquer que de « tous les pays » en Europe ont engagé des réformes pour augmenter progressivement l'âge d'ouverture des droits à la retraite.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 91 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La mobilisation du 24 juin contre la réforme des retraites a réuni deux fois plus de monde que celle du 27 mai dernier

Pour une fois les syndicats et la police sont d'accord sinon sur les chiffres, du moins sur l'ampleur de la mobilisation : grosso modo il y avait aujourd'hui en France deux fois plus de manifestants que lors de la précédente mobilisation du 27 mai dernier : autour de 2 millions selon les organisations syndicales. Perceptible à Paris, cette progression l'était dans toutes les grandes villes de France : Lille, Marseille, Lyon, Limoges, Toulouse... Il est vrai que cette fois les décisions de réforme des retraites sont clairement annoncées et que l'unité syndicale est presque au rendez-vous, des représentants de la CGT-FO ayant rejoint le cortège des autres syndicats, notamment dans les grandes villes de province. Conséquence de cette forte mobilisation, le trafic est fortement perturbé sur le réseau ferré notamment pour les trains corails. Quant aux syndicats, ils n'imaginent pas que leur succès reste sans effet. Signe, par ailleurs que le débat sera aussi compliqué sur le plan politique, l'audition d'Éric Woerth, ministre du Travail par la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale s'est déroulé dans une ambiance que l'on peut qualifier « d'électrique » qui laisse présager de nouveaux échanges difficiles quand le projet de loi adopté au conseil des ministres du 13 juillet repassera devant la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale entre le 20 et le 23 juillet.

Lire la suiteLire la suite
Alignement des retraites du secteur public sur le secteur privé : difficile à régler, cette question reste très largement posée

Le renforcement de l'équité du système de retraite figure au second rang des préoccupations des pouvoirs publics, si l'on en juge par l'exposé des motifs rendu public pendant le dernier week-end. Selon ce document trois éléments participent de cet objectif. D'abord, l'alignement entre 2011 et 2021 du taux de cotisation acquitté par les fonctionnaires (7,85 % aujourd'hui) sur celui qui s'applique aux salariés du secteur privé (10,55 %) ; ensuite, la fermeture à partir de 2012 du dispositif de départ anticipé sans condition d'âge pour les parents de trois enfants. « Cette fermeture respectera les droits acquis », précise l'exposé des motifs qui poursuit : « les fonctionnaires parents d'au moins trois enfants au 1er janvier 2012 pourront continuer de bénéficier de ce dispositif sous réserve de remplir la condition de durée de service de 15 ans à cette date » ; enfin, le minimum garanti applicable dans la fonction publique sera soumis à la même condition de durée d'activité que le minimum de pension applicable aux salariés du secteur privé.

Lire la suiteLire la suite
Avant-projet de loi retraites : les dates de passage du texte devant les conseils supérieurs des fonctions publiques

L'avant-projet de loi portant réforme des retraites, présenté en conseil des ministres le 13 juillet 2010, a été communiqué ce week-end pour consultation aux caisses de sécurité sociale et aux organismes consultatifs des fonctions publiques, soit une quinzaine d'instances au total. Il sera examiné par le CSFPT le 30 juin 2010, par le CSFPH le 1er juillet et par le CSFPE le 6 juillet. Le conseil d'administration de l'Acoss se prononcera sur le texte le 5 juillet et celui de la Cnav le 7 juillet.

Lire la suiteLire la suite
Réforme des retraites : « rien ne serait pire que d'augmenter le niveau des cotisations » estime Jérôme Dubus (Medef IDF)

« Rien ne serait pire que d'augmenter le niveau des cotisations comme ce qui semble se dessiner aujourd'hui avec le débat sur le bouclier fiscal. Cela reviendrait à se contenter d'une réforme comptable qui nuirait à la compétitivité des entreprises et accessoirement au pouvoir d'achat des salariés ». C'est ce qu'estime Jérôme Dubus, délégué général du Medef Île-de-France, à l'occasion d'un déjeuner débat organisé ce mercredi 7 avril 2010 à Paris sur le thème « réforme des retraites : les attentes des chefs d'entreprise ? », avec notamment la participation Jean-Louis Coulon, directeur général du groupe Réunica et Éric Verhaeghe, directeur des affaires sociales de la FFSA, ainsi que plusieurs chefs d'entreprise. Jérôme Dubus suggère de s'inspirer du système de retraite néerlandais « où 50 % est assuré par la répartition et 50 % par la capitalisation. Cela fonctionne parfaitement », assure-t-il.

Lire la suiteLire la suite