Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°265488

La sécurité sociale « à la française » fait encore rêver à l'étranger. Une analyse de François Charpentier

Du 10 au 14 juin, à Hong Kong s'est réunie une conférence internationale sur le développement social et le travail social. Pour la première fois, trois organisations non gouvernementales étaient parties prenantes à cette conférence bi-annuelle : l'Association internationale des écoles de travail social, le Conseil international d'action sociale et la Fédération internationale des travailleurs sociaux. Ces trois organismes, nés à Paris en 1928, représentent en réalité des millions de travailleurs sociaux et d'enseignants du travail social. A titre d'exemple, Christian Rollet, président depuis 2006 du Conseil international d'action sociale (ICSW), rappelle que la Chine vient de mettre au point un programme pour créer… 3 millions de postes de travailleurs sociaux. Pour autant, le travail social ne s'inscrit pas dans un modèle de développement unique et clairement formaté. En France, par exemple, la formation ne se fait pas dans un cadre universitaire, la profession est rigoureusement compartimentée et peu intégrée dans les échanges internationaux où tout ce qui se dit ou s'écrit passe par l'anglais...

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 47 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
L'Association internationale de la sécurité sociale inaugure un nouveau bureau de liaison au Maroc

L'Association internationale de la sécurité sociale a inauguré hier, jeudi 15 avril 2010 un nouveau bureau de liaison à Casablanca (Maroc) pour « renforcer la sécurité sociale dans la région de l'Afrique du Nord ». La création de bureau de liaison hébergé par la Caisse nationale de sécurité sociale marocaine (membre de l'AISS depuis 1962), constitue pour l'association « une nouvelle étape » dans la stratégie qu'elle mène pour « renforcer l'échange de compétences techniques et d'expériences managériales et répondre aux besoins et priorités des organisations de sécurité sociale au niveau sous-régional ». Ce bureau collaborera non seulement avec le Maroc, mais aussi avec les organisations membres de l'AISS en Algérie, en Mauritanie et en Tunisie. « Les institutions de sécurité sociale d'Afrique du Nord ont des intérêts communs et sont confrontées aux mêmes préoccupations, dont l'augmentation des migrations du travail, le développement des économies informelles, l'avenir de la couverture de santé, les stratégies de gouvernance et d'investissement » a souligné le secrétaire général de l'AISS, Hans-Horst Konkolewsky.

Lire la suiteLire la suite
Pour assurer leur pérennité, les systèmes de sécurité sociale européens devront innover, souligne un rapport de l'AISS

En dépit de différences institutionnelles notables entre les différents systèmes de sécurité sociale européens, tous doivent relever quatre grands défis communs : la demande de davantage de choix personnels et d'améliorations de la qualité des services et des prestations, l'impact de la mondialisation, le vieillissement de la population (parallèlement à la baisse de la fécondité) et enfin les retombées économiques, budgétaires et sociales de la crise économique. C'est ce que souligne un rapport de l'AISS, le troisième d'une série de quatre rapports régionaux sur les développements et tendances des systèmes de sécurité sociale dans le monde. Or, ces défis « nécessitent des améliorations relatives à la performance administrative et la gouvernance », particulièrement « les demandes de choix en matière de prestations et de services » et pour l'AISS, « l'innovation est un levier essentiel d'amélioration des performances ».

Lire la suiteLire la suite
La lutte contre la pauvreté et l'exclusion est une préoccupation européenne. Une analyse de François Charpentier

La dernière édition de « France, portrait social » de l'Insee nous l'apprend : la France compte 8 millions de pauvres. Sont comptabilisées dans cette catégorie les personnes dont le niveau de vie est inférieur à 60 % du niveau de vie médian. Le niveau de vie médian des pauvres est ainsi de 743 euros par mois. Une autre fiche nous apprend aussi que sur 598 milliards d'euros de dépenses de protection sociale, seulement 8,5 milliards vont directement au poste pauvreté-exclusion sociale. Même si l'on peut supposer qu'une partie des dépenses vieillesse-survie, santé, famille, emploi et logement va aussi aux pauvres, on ne peut que s'interroger sur la redistribution opérée. Une redistribution très imparfaite si l'on en croit le rapport annuel 2008 du Secours catholique, cité par la CGT dans un communiqué du 13 novembre 2009, qui pointe notamment une recrudescence de la pauvreté chez les femmes et les plus de 50 ans.

Lire la suiteLire la suite
Il y a consensus pour dire que la lutte contre la pauvreté doit partir du « territoire » (Un colloque du GIP SPSI/CFADS)

Les 9 et 10 novembre 2009 les experts ont débattu à Paris sur le thème « développement social et lutte contre la pauvreté » dans le cadre d'un colloque organisé par le GIP SPSI (Groupement d'intérêt public santé et protection sociale) et le CFADS (Comité français pour l'action et le développement social). De ces échanges extrêmement nourris, il ressort l'impression d'un profond décalage entre la manière dont les pouvoirs publics abordent la question de la pauvreté et de la précarité - les deux phénomènes se recoupent souvent selon les experts entendus - et la réalité vécue sur le terrain. Tous les intervenants ont donc insisté sur l'importance du développement social local par opposition aux décisions tombées du sommet qui ne s'appliquent finalement qu'à des situations visibles et mesurables alors que la pauvreté la plus forte relève souvent de l'invisible et du non-dit.

Lire la suiteLire la suite