Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Premier bilan de l'initiative francophone de formation à distance des maîtres (Ifadem)

« Cela peut paraître paradoxal, mais nous estimons à l'AUF que la formation des maîtres, qui concerne le premier degré, relève de l'enseignement supérieur, ce qui explique notre investissement dans le projet Ifadem », estime Bernard Cerquiglini, recteur de l'AUF, vendredi 25 juin 2010. Il s'exprimait avant la présentation officielle, lundi 28 juin aux chefs d'État francophones, de l'évaluation externe du dispositif Ifadem, réalisée pour le compte de l'AUF et de l'OIF par la société Atema conseil. Lancée en 2007, Ifadem est une commande des chefs d'État et de gouvernement francophones lors du Sommet francophone de Bucarest en 2006. L'expérimentation, initialement prévue dans quatre pays, a été menée à son terme au Burundi, au Bénin, mais n'a pu être conduite à Madagascar et Haïti. Initialement axé sur « les technologies éducatives », le projet a été réorienté vers une amélioration des compétences des instituteurs dans le domaine de l'enseignement du français, de la pédagogie (gestion d'un « groupe classe important », prise de parole …) et vers une initiation aux TIC.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à découvrir