Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°264586

Budget 2011-2013 : le gouvernement détaille ses objectifs de réduction des dépenses pour le travail et l'emploi

Un budget « responsable » et qui « fera date » car l'objectif du gouvernement est de « tourner le dos à l'augmentation des dépenses de l'État ». C'est en ces termes que François Baroin, ministre du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l'État, présente le projet de loi de finances pour 2011 à l'occasion du débat d'orientation budgétaire organisé à l'Assemblée nationale, mardi 6 juillet 2010. Le ministre détaillera à nouveau les projets gouvernementaux en matière de finances publiques devant les sénateurs, jeudi 8 juillet. De son côté, Christine Lagarde, ministre de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi, souligne que les deux orientations principales du budget de l'État seront de créer de la valeur et des emplois, tout en assurant la maîtrise des dépenses publiques et en préservant la compétitivité des entreprises. Pour Jérôme Cahuzac (PS, Lot-et-Garonne), président de la commission des Finances, le projet de budget s'inscrit clairement dans une politique de « rigueur ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 93 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
François Baroin annonce une baisse des emplois aidés en 2011 et des crédits du travail et de l'emploi en 2012-2013

« Ramener le déficit public de 8 % du PIB cette année à 6 % l'an prochain » : tel est l' « objectif intangible et absolu » que s'assigne François Baroin, ministre du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l'État, avant d'ouvrir le débat sur les orientations budgétaires de l'État, mardi 6 juillet 2010, à l'Assemblée nationale. Dans un entretien accordé aux « Échos » (6/7), le ministre annonce que « sur les 30 missions de l'État, près de la moitié va voir ses crédits baisser ». Ceci étant, « les crédits de la mission travail et emploi atteindront encore 10 milliards d'euros en 2012 et 9,1 milliards d'euros en 2013 ». Pour 2010, les crédits alloués à la mission « travail et emploi » en loi de finances initiale s'élèvent à 11,8 milliards d'euros auxquels s'ajoutent environ deux milliards d'euros inscrits dans la mission « plan de relance » pour financer le soutien exceptionnel à l'activité économique et à l'emploi. Voici le détail des premières mesures d'économie annoncées par François Baroin.

Lire la suiteLire la suite
RGPP : Nicolas Sarkozy annonce une nouvelle série de réformes et veut une réduction vigoureuse du train de vie de l'État

« Un programme de 100 simplifications de procédures et de 30 accélérations de démarches administratives sera mené à bien en trois ans », indique Nicolas Sarkozy dans un courrier adressé au Premier ministre, François Fillon, lundi 28 juin 2010. Le président de la République confirme la poursuite de la RGPP (révision générale des politiques publiques) sur la période 2011-2013 avec au programme une réduction de 10 % des dépenses d'intervention et de fonctionnement de l'État et « une rationalisation sans précédent des fonctions support » qui passera notamment par « un meilleur pilotage des systèmes d'information, la mutualisation de l'organisation des concours, de la formation des fonctionnaires et de la logistique des ministères ».

Lire la suiteLire la suite
Conférence sur le déficit : Nicolas Sarkozy demande un effort dans la durée à l'État, aux collectivités locales et à la Sécurité sociale

Diminution de 10 % des dépenses de fonctionnement et d'intervention de l'État en trois ans, 9 000 suppressions de postes au sein de ses opérateurs d'ici 2013, gel de sa dotation aux collectivités locales, suppression de cinq milliards d'euros de niches fiscales en 2011, baisse de 0,2 point de la progression des dépenses d'assurance maladie d'ici 2012 : telles sont les principales décisions annoncées par Nicolas Sarkozy lors de la deuxième « conférence sur le déficit » réunie à l'Élysée, jeudi 20 mai 2010. Le président de la République confirme, en outre, son intention de doter le pays d'une règle d'équilibre budgétaire qui s'appliquerait à l'ensemble des administrations publiques. L'instauration de cet outil contraignant nécessitera une modification de la Constitution. L'ARF (Association des régions de France) et l'ADF (Assemblée des départements de France) avaient annoncé la veille leur décision de boycotter la conférence pour protester contre les décisions du gouvernement.

Lire la suiteLire la suite
Dépenses de fonctionnement de l'État : François Fillon veut une réduction de 10 % en trois ans

« Les dépenses de l'État, hors charges d'intérêt de la dette et hors dépenses de pensions, seront gelées en valeur » au cours des trois prochaines années, indique François Fillon lors du séminaire gouvernemental consacré à la préparation du budget triennal pour la période 2011-2013, jeudi 6 mai 2010. Dans un communiqué, le Premier ministre confirme que, sur cette période, « la politique de non remplacement d'un départ à la retraite sur deux sera poursuivie dans la Fonction publique de l'État ». Le séminaire était organisé en présence de 19 ministres.

Lire la suiteLire la suite
Application de la RGPP aux opérateurs de l'État : François Fillon précise la feuille de route des ministres

« Renforcer la dimension stratégique de la tutelle » ministérielle et prévoir « des règles de gestion et de maîtrise des dépenses publiques comparables à celles de l'État » : tels sont les deux principaux objectifs poursuivis par le gouvernement, qui a décidé d'étendre aux opérateurs de l'État l'application des principes de gestion et d'économie mis en œuvre dans les administrations de l'État, depuis 2007, dans le cadre de la RGPP (révision générale des politiques publiques). Dans une circulaire datée du 26 mars 2010, François Fillon précise à l'ensemble des membres du gouvernement la méthode de « pilotage stratégique » qu'il souhaite voir retenue. Le Premier ministre appelle notamment les ministres et secrétaires d'État à renforcer l'évaluation de l'activité des opérateurs qui devront « maîtriser [leurs] dépenses de personnel et moderniser [leur] gestion des ressources humaines ».

Lire la suiteLire la suite