Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

« Le futur institut 'Mines-Télécom' aura le statut de grand établissement » (Pascal Faure, Cgiet)

« Il ne s'agit pas d'une fusion des écoles, mais bien d'un regroupement au sein d'une même entité. Les écoles conserveront leur identité et leurs implantations en régions. Elles seront cependant davantage coordonnées au niveau du groupe afin d'accroître la synergie. Il n'y a pas de grand soir en préparation, et les deux marques 'Mines' et 'Télécom' seront conservées ! », indique Pascal Faure, vice-président du Cgiet (conseil général de l'industrie, de l'énergie et des technologies) au ministère de l'Economie, de l'Industrie et de l'Emploi, organe qui exerce la tutelle sur les écoles des mines et les écoles des télécommunications. « Le futur institut 'Mines-Télécom' - la question du nom n'est pas du tout tranchée - aura le statut de grand établissement (…), ce qui laisse une certaine souplesse au niveau d'une part de la gouvernance et, d'autre part, de la gestion budgétaire et comptable », annonce-t-il dans une interview à AEF, dans laquelle il explique aussi comment ce futur institut s'articulera avec le PRES ParisTech, et quel regard il porte sur la construction du campus de Saclay.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi