Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°263476

La prise en charge des maladies rares devrait être améliorée par les mesures du plan soumis à Valérie Pécresse et Roselyne Bachelot

La mise en place d'un nouveau plan sur les maladies rares pour la période 2010-2014, annoncée par Nicolas Sarkozy en octobre 2008 au cours de la présidence française de l'UE, connaît, ce mercredi 21 juillet 2010, une nouvelle étape avec la remise par le professeur Gil Tchernia à Roselyne Bachelot, ministre de la Santé et des Sports, et à Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, de propositions qui « constitueront le socle d'élaboration du plan », précise un communiqué de quatre ministères (Travail, Solidarité et Fonction publique, Enseignement supérieur et Recherche, Santé et Sports, et Économie, Industrie et Emploi). Les mesures de ce second plan doivent permettre aux trois millions de personnes atteintes en France de l'une des 7 000 maladies rares recensées de « bénéficier d'une meilleure prise en charge médicale, sociale et humaine (...)». L'ambition est de « parachever une architecture stable capable d'inscrire dans la durée une politique sur les maladies rares à dimension nationale et européenne ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 94 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
PLFSS 2011 : l'Unocam chiffre à 1,2 milliard les « gains qualitatifs » possibles sur la prise en charge des ALD et des malades chroniques

« Le rôle d'acteurs des Ocam doit être renforcé et clarifié », réaffirme l'Unocam dans la note qu'elle a transmise à la mi-juin à Roselyne Bachelot, ministre de la Santé et des Sports, et à François Baroin, ministre des Comptes publics, de la Fonction publique et de la Réforme de l'État, et qui détaille les 3,5 milliards d'économies qu'elle juge possible de faire faire à l'assurance maladie obligatoire sur la période 2011-2013, dont 1,2 milliard au titre des ALD et maladies chroniques. L'Unocam se dit également « prête à étudier les pistes » permettant « d'améliorer l'articulation des responsabilités entre assurances maladie obligatoire et complémentaire, en particulier dans les domaines où la part financée par les organismes complémentaires est majoritaire (optique,dentaire, etc.) ». Par ailleurs, l'Unocam réclame dans le cadre du prochain PLFSS 2011 une clarification de la nature juridique et fiscale de la « contribution » payée par les organismes complémentaires et qui finance le Fonds CMU.

Lire la suiteLire la suite
PLFSS 2011 : le RSI propose de réserver le bénéfice du régime ALD aux seules pathologies longues et coûteuses

« Comme dans son rapport charges et produits de l'an dernier, [le RSI propose] de faire évoluer les modalités de prise en charge des ALD. En effet, la gestion dans le temps du dispositif, la modification des conditions d'entrée, l'extension de la prise en compte de certains facteurs de risque font qu'un nombre important de personnes en ALD ne sont pas en réalité exposées à des maladies 'longues et coûteuses' ». Telle est l'une des propositions phares du RSI extraite du « rapport 2010 au Parlement et aux ministres chargés de la sécurité sociale » établi par le régime des indépendants en application de l'article 39 de la loi du 13 août 2004 relative à l'assurance maladie. La partie 3 du rapport consacrée aux « propositions sur les dépenses pour l'année 2011 » envisage en effet de renforcer l'accompagnement des assurés atteints de maladies chroniques « en faisant évoluer la prise en charge et en leur proposant un accompagnement adapté à leur pathologie ». Deux axes sont envisagés : d'une part, réserver la prise en charge à 100 % aux seules prestations et produits en lien avec l'affection et d'autre part faire évoluer les modalités de prise en charge des ALD.

Lire la suiteLire la suite
Plan maladies rares 2010-2014 : la conférence nationale de santé souhaite un allègement des protocoles nationaux de diagnostic et de soins

La conférence nationale de santé, présidée par Christian Saout, également président du Ciss, a publié, mercredi 26 mai 2010, un avis sur le projet de plan national maladies rares 2010-2014, adopté par son bureau le 18 mai, dans lequel elle émet quatre souhaits ainsi qu'une réserve portant « sur les conditions d'une parfaite inter-ministérialité dans le pilotage du plan ». La conférence souhaite que la traçabilité des crédits du plan soit « mieux assurée », que la formation des professionnels de santé et des familles sur les maladies rares soit « développée », que la mobilisation sur l'accompagnement des maladies soit « renforcée ». Elle demande également à ce que le régime des PNDS (protocoles nationaux de diagnostic et de soins) soit « allégé afin de permettre de faire progresser encore des prises en charge de qualité et, le cas échéant, l'accès au régime des affectations de longue durée ».

Lire la suiteLire la suite
Maladies rares: 26% des patients atteints dans l'Union européenne se plaignent de difficultés d'accès aux services de santé

Un livre intitulé "The Voice of 12 000 patients" (12 000 patients s'expriment) a été lancé hier, mardi 3 mars, à Bruxelles par Eurordis (European Organisation for Rare Diseases) avec l'appui d'Androulla Vassiliou, commissaire européenne à la Santé dans le cadre de la célébration de la Journée européenne des maladies rares 2009. Ce livre, qui donne un aperçu inédit des avis des malades au regard du diagnostic, du traitement et de la prise en charge des maladies rares, conclut sur la nécessité d'améliorer et d'accélérer les procédures de diagnostic de ces maladies.

Lire la suiteLire la suite
Maladies rares: la Commission européenne adopte une communication et propose une stratégie communautaire

La Commission européenne a adopté mardi 11 novembre 2008 une communication et une proposition de recommandation du Conseil sur les maladies rares. Ces deux textes définissent "une stratégie communautaire globale destinée à aider les États membres en matière de diagnostic, de traitement et de soins pour les 36 millions de citoyens de l'UE souffrant de telles maladies". La Commission souligne qu'étant donné le nombre "restreint de patients concernés" et "la fragmentation des connaissances dans toute l'Union", les maladies rares constituent "un exemple particulièrement significatif de domaine où une intervention à l'échelle européenne est nécessaire et bénéfique".

Lire la suiteLire la suite
Nicolas Sarkozy confirme le lancement d'un nouveau plan "maladies rares" qui entrera en vigueur "au plus tard en 2010"

"Comme je m'y suis engagé, auprès de Laurence Tiennot-Herment, présidente de l'AFM, l'effort engagé dans le cadre du plan maladies rares sera poursuivi. Un nouveau plan sera élaboré en 2009 et entrera en vigueur au plus tard en 2010. Les principaux acquis du premier plan -je pense en particulier au financement des centres de référence- seront pérennisés". Tel est le message du président de la République, Nicolas Sarkozy, transmis aux participants du symposium sur l' "Europe et les maladies rares" organisé aujourd'hui vendredi 10 octobre 2008 à Paris, par l'Alliance maladies rares et l'AFM (association française contre les myopathies). Le président souhaite par ailleurs que "la communication de la Commission sur la prise en charge des 30 millions d'Européens affectés par une maladie rare soit une des priorités de la présidence française de l'Union européenne dans le domaine de la santé".

Lire la suiteLire la suite