Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

L'accès à l'emploi des jeunes diplômés des professions sociales est plus rapide et plus stable que celle des autres diplômés (Drees)

L'insertion professionnelle des nouveaux diplômés des professions sociales est « plus rapide et plus stable que celle des autres diplômés de niveau équivalent (…). Le temps moyen d'accès à un premier emploi est ainsi de 1,8 mois pour les formations sociales de niveau III (bac+2), contre 2,8 mois pour les formations non sociales de même niveau ». C'est le résultat d'une étude de la Drees (ministère de la Santé) publiée en juillet 2010 et élaborée à partir de l'enquête Génération 2004 du Céreq (AEF n°288907) (1). Le niveau III comprend les diplômes d'assistants de service social, d'éducateurs spécialisés, d'éducateurs de jeunes enfants et de conseillers en économie sociale familiale.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 83 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La professionnalisation des diplômes relève surtout « de l'initiative individuelle » (note du Céreq)

« La conception de diplômes professionnalisants émane de l'initiative individuelle ou de celle d'une petite équipe en dehors d'une stratégie d'ensemble clairement affirmée. Il en découle un manque de lisibilité de l'offre de formation, que ce soit au niveau de la licence ou du master, tant pour les étudiants que pour les milieux économiques » : c'est l'une des conclusions d'une note publiée par le Céreq en décembre 2009 sur le thème « Professionnalisation dans l'enseignement supérieur : quelles logiques territoriales ? ». Cette recherche repose sur une série d'enquêtes menées dans cinq régions (Aquitaine, Bretagne, Poitou-Charentes, Paca et Rhône-Alpes). Initiée par l'Unsa-Éducation, elle a reçu le concours de l'Ires.

Lire la suiteLire la suite
Comment les diplômés 2004 se sont insérés professionnellement (note du Cereq)

« Le diplôme n'a jamais eu autant de valeur qu'aujourd'hui », indique la note « emploi formation » n° 43 publiée fin octobre 2009 par le Céreq sur le thème « De l'enseignement supérieur à l'emploi : voies rapides et chemins de traverse ». Les auteurs de cette étude - Julien Calmand, Dominique Epiphane, Pierre Hallier - ont notamment cherché à savoir quelles ont été, de 2004 à 2007, les trajectoires d'insertion professionnelle des jeunes sortis de l'enseignement supérieur en 2004 (« génération 2004 »).

Lire la suiteLire la suite
Les jeunes diplômés ne sont plus épargnés par le déclassement, selon le Cas

« La particularité du déclassement contemporain est de ne plus épargner les diplômés », indique le volet « éducation » d'un document de travail du Cas (Centre d'analyse stratégique) sur « la mesure du déclassement » depuis une trentaine d'années, publié en juillet 2009. « Seuls ceux issus des grandes écoles semblent encore pouvoir tirer leur épingle du jeu, étant presque assurés d'occuper un emploi de cadre. La situation est plus contrastée pour les autres. »

Lire la suiteLire la suite
Étude du Céreq 2007: les conditions d'insertion professionnelle des docteurs se sont dégradées

Une embellie des conditions d'insertion professionnelle pour les "bac+5" et une détérioration pour les docteurs. Telles sont les deux principales tendances soulignées par l'étude "Génération 2004", menée par le Céreq au printemps 2007, auprès de 65 000 jeunes parmi les 705 000 sortis pour la première fois du système éducatif en 2004. Les premiers résultats de l'enquête, présentés hier, jeudi 21 février 2008, sont issus de l'exploitation d'un échantillon national de 35 000 individus sortis de tous les niveaux de formation, et de 30 000 autres interrogés pendant l'enquête dans le cadre "de demandes spécifiques de régions et de ministères". En attendant la publication d'une synthèse complète de l'étude en septembre 2008 sous le titre "Génération 2004", une analyse détaillée de l'insertion professionnelle des jeunes, trois ans après leur sortie de l'enseignement supérieur, paraîtra en juin 2008.

Lire la suiteLire la suite