Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Un ménage sur cinq concerné par des problèmes d'humidité dans son logement en 2006 (ministère de l'Écologie)

« En 2006, 20 % des ménages de France métropolitaine signalaient des signes d'humidité dans leur logement. » C'est ce qu'indique une étude du CGDD (Commissariat général au développement durable) publiée sur le site du Meeddm (ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer) vendredi 10 septembre 2010 (1). Cette proportion est en baisse par rapport à la dernière enquête, datant de 2002, où 23,9 % des ménages étaient touchés. « Ce repli, qui concerne tous les types d'habitation, résulte de l'amélioration de la qualité des logements existants, de la construction neuve qui mécaniquement diminue la part des logements anciens et/ou vétustes, et d'une météo plus favorable lors de l'enquête de 2006 », souligne le CGDD. Pour autant, « l'humidité reste, de loin, le problème de qualité de l'habitat le plus fréquent », loin devant les problèmes d'infiltration d'eau (13 % des logements), ou d'évacuation des toilettes (5 % des logements) selon les chiffres de 2006.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 83 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La part des logements locatifs sociaux dans l'ensemble des résidences principales a baissé de 4,8 % en dix ans (ministère de l'Écologie)

La proportion de logements locatifs sociaux et des collectivités dans l'ensemble des résidences principales en France est passée de 16,5 % en 1999 à 15,7 % en 2009, soit une baisse, entamée en 2003, de 4,8 %. C'est ce que montrent notamment trois études sur le parc de logements français en 2009 réalisées par le CGDD (Commissariat général au développement durable) et mises en ligne sur le site du ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer, le 3 août 2010 (1). Sur la même période, la part du locatif privé dans l'ensemble des résidences principales est en légère hausse (+ 0,8 %) se situant à 24,4 % en 2009. Et « 57,9 % des ménages sont propriétaires de leur résidence principale en 2009, un chiffre en augmentation continue au cours des dix dernières années », ajoute le CGDD.

Lire la suiteLire la suite
L'augmentation des dépenses de logement dans le budget des ménages entretient le sentiment de déclassement social (Crédoc)

« Jamais les Français n'ont ressenti autant de difficultés liées au logement », estiment Régis Bigot et Sandra Hoibian, auteurs d'une étude du Crédoc (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie), publiée mardi 23 février 2010, qui montre que « la crise du logement entretient le sentiment de déclassement social ». En quinze ans, les prix des logements ont été multipliés par 2,5 contre seulement 1,6 pour les revenus. « Les loyers ayant eux aussi augmenté plus vite que le coût de la vie, le poids de l'ensemble des dépenses de logement dans le budget des ménages s'est fortement accentué. » Les auteurs constatent ainsi que « voir s'éloigner la perspective de devenir un jour propriétaire, habiter un logement trop étroit ou en mauvais état, ou avoir l'impression d'y consacrer une part trop importante de son budget, conduisent bien souvent à se sentir appartenir au bas de l'échelle sociale ».

Lire la suiteLire la suite
Un rapport remis au gouvernement préconise un plan de lutte contre la précarité énergétique qui touche plus de 3,4 millions de ménages

Mettre en place un plan national de lutte contre la précarité énergétique qui, sur dix ans, viserait en priorité les 425 000 ménages les plus exposés, pour un coût total estimé à 3,97 milliards dont 1,7 milliard pour l'État. C'est ce que préconise un rapport remis officiellement le 6 janvier 2010 à Valérie Létard, secrétaire d'État au Développement durable et Benoist Apparu, secrétaire d'État chargé du Logement et de l'Urbanisme. Il est issu des travaux d'un groupe de travail sur la précarité énergétique présidé par Philippe Pelletier, président du comité stratégique du Plan Bâtiment Grenelle, et a été rédigé par Alain de Quero, directeur de l'action territoriale de l'Anah (Agence nationale de l'habitat) et Bertrand Lapostolet, chargé de mission à la Fondation Abbé Pierre pour le logement des défavorisés. La liste des neuf propositions a été établie à partir des 80 contributions rédigées par les participants au groupe de travail, à savoir des fournisseurs d'énergie, des financeurs, des élus ainsi que des acteurs de la solidarité, du logement et de la maîtrise de l'énergie.

Lire la suiteLire la suite