Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Police technique et scientifique : les compagnies d'assurance devraient verser six millions d'euros sur trois ans (Brice Hortefeux)

« En 2011, 12 millions d'euros seront consacrés à la PTS (police technique et scientifique), pour permettre de remplir l'objectif fixé : réaliser des prélèvements d'empreintes génétiques sur 100 % des cambriolages et des voitures volées retrouvées », annonce le ministre de l'Intérieur, lors de la visite d'un laboratoire de la PTS à Versailles, mardi 5 octobre 2010. « Dans la loi de finances 2010, ce sont, au total, près de 16 millions d'euros qui ont été et seront consacrés en 2010 à la modernisation de cette police », précise le ministère de l'Intérieur. Revenant sur la création d'un fonds de soutien à la PTS, prévue dans le projet de Loppsi ((AEF Sécurité globale n°267096 et n°260972), Brice Hortefeux demande « aux compagnies d'assurance de contribuer à la prise en charge des équipements de relevé et d'analyse d'empreintes à hauteur de six millions d'euros sur trois ans ». Le ministre, qui précise que « cette contribution prendra la forme d'un fonds qui viendra compléter les crédits que l'État consacre habituellement à la police technique et scientifique ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 79 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Loppsi : Le Sénat adopte les articles 5 à 11 quater, relatifs à l'utilisation des nouvelles technologies (chapitre III)

Le Sénat a adopté les articles 5, 6, 7, 8, 9bis, 10, 11, 11 bis,11 ter et 11 quater mercredi 8 septembre 2010. Ces articles font partie du chapitre III de la Loppsi, relatif à l'utilisation des nouvelles technologies. Ils encadrent le prélèvement et l'utilisation de données personnelles, notamment dans le cadre des enquêtes judiciaires. L'article 10, relatif aux fichiers de police judiciaire, crée un « fichier d'antécédents judiciaires », qui concerne toute personne mise en cause ou citée dans une enquête. L'article 11 ter doit, lui, favoriser l'exploitation et le rapprochement d'informations sur les modes opératoires par des logiciels de rapprochement judiciaire entre la police et la gendarmerie.

Lire la suiteLire la suite
Police technique et scientifique : « En 25 ans, les avancées ont été considérables » (Christian Lothion, DCPJ)

« En 1985, il était urgent de donner à la police des moyens nouveaux techniques face à la montée de la délinquance et de professionnaliser la police scientifique », souligne Christian Lothion, directeur central de la police judiciaire auquel la sous direction de la police technique et scientifique (SDPTS) est rattachée. « En 25 ans, les avancées ont été considérables grâce à des efforts RH importants et à la mise à disposition d'équipements sophistiqués », rappelle le DCPJ au cours d'une présentation en présence de la presse organisée le vendredi 11 juin 2010 à la SDPTS à Ecully .

Lire la suiteLire la suite
Projet de Loppsi : la commission des lois du Sénat créé un « fonds de soutien à la police technique et scientifique » (chapitre III)

La commission des lois du Sénat a adopté un amendement créant un « fonds de soutien à la police technique et scientifique », lors de l'examen du projet de Loppsi (Loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure), mercredi 2 juin 2010 (AEF Sécurité globale n°267102). Ce fonds est « chargé de contribuer au financement, dans la limite de ses ressources, de l'ensemble des opérations liées à l'alimentation et à l'utilisation du fichier automatisé des empreintes digitales et du fichier national automatisé des empreintes génétiques dans les enquêtes de flagrance, les enquêtes préliminaires ou les enquêtes sur commission rogatoire visant à rechercher les auteurs des infractions », précise le texte déposé par le rapporteur du projet de loi au Sénat, le sénateur (Saône-et-Loire -UMP) Jean-Patrick Courtois.

Lire la suiteLire la suite