Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Bisphénol A : le Canada est le premier pays du monde à le classer comme « substance toxique »

Le Canada a publié, mercredi 13 octobre 2010, un décret officiel portant inscription du bisphénol A « à l'annexe 1 de la loi canadienne sur la protection de l'environnement ». Ce décret signifie la classification du bisphénol A comme substance toxique et fait du Canada le premier pays au monde à le classer ainsi. Le pays avait été le premier à interdire les biberons pour bébés en plastique contenant du BPA en 2009, suivi par la France peu après (L'AEF n°265705).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 84 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Bisphénol A : « aucune nouvelle preuve n'amène à reconsidérer la dose journalière tolérable » (Efsa)

« Aucune nouvelle preuve n'amène à reconsidérer la DJT (dose journalière tolérable) existante pour le Bisphénol A », fixée par l'Efsa à 0,05 mg/kg de poids corporels dans son avis scientifique de 2006 et reconfirmée en 2008. C'est ce qui ressort d'un examen « détaillé et exhaustif », par les scientifiques du groupe CEF (1) de l'Efsa (Autorité européenne de sécurité des aliments), de « la littérature scientifique récente et d'études sur la toxicité du BPA (bisphénol A) ». « Les données actuellement disponibles n'apportent pas d'éléments probants concernant une toxicité neurocomportementale du BPA », ajoute l'Efsa, le 30 septembre 2010.

Lire la suiteLire la suite
Grenelle II : les principales mesures relatives à la santé environnementale

Les premier et deuxième chapitres du titre V (risques, santé, déchets) de la loi Grenelle II portent sur « l'exposition à des nuisances lumineuses ou sonores » et sur les « autres expositions comportant un risque pour la santé ». Le Parlement légifère ainsi sur l'air intérieur et extérieur, les ondes électromagnétiques ou encore les nanoparticules.

Lire la suiteLire la suite
Bisphénol A : les députés votent la suspension de la commercialisation des biberons

Les députés ont adopté, mercredi 23 juin 2010, la proposition de loi tendant à suspendre la commercialisation de biberons produits à base de Bisphénol A, jusqu'à l'adoption par l'Afssa (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) d'un avis motivé autorisant à nouveau ces opérations. Le texte précise que le gouvernement présentera au parlement, au plus tard le 1er janvier 2011, un texte indiquant les mesures déjà prises et celles envisagées pour diminuer l'exposition humaine aux produits qualifiés de perturbateurs endocriniens (L'AEF n°266006 ).

Lire la suiteLire la suite
Bisphénol A : le gouvernement propose aux députés de prendre une décision en « janvier 2011 »

« Le gouvernement s'engage à revenir devant votre assemblée, en janvier 2011, pour vous rendre compte du résultat de l'ensemble [des] travaux [des agences de sécurité sanitaire] et décider, avec l'ensemble de la représentation nationale, sur la base des éléments dont nous disposerons, de l'opportunité de faire évoluer la réglementation de ce produit », déclare aux députés Valérie Létard, secrétaire d'État au Développement durable, jeudi 17 juin 2010. Elle s'exprime à l'occasion de l'examen en séance publique de la proposition de loi tendant à suspendre la commercialisation de biberons produits à base de bisphénol A. Elle a fait appliquer l'alinéa 3 de l'article 44 de la Constitution, et demandé à l'Assemblée nationale de se prononcer par un seul vote sur le texte adopté par la commission, à l'exclusion de tout amendement, alors que certains députés souhaitaient proposer une interdiction de la substance dans les biberons. Les explications de vote et le vote par scrutin public auront lieu mercredi 23 juin.

Lire la suiteLire la suite