Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Saclay : sur la gouvernance, « aller trop vite serait le meilleur moyen d'aller nulle part » (Jean-Yves Mérindol, ENS Cachan)

A Saclay, « il n'y aura pas de miracle d'ici décembre, ni même d'ici 2012. Les pouvoirs publics ne doivent pas s'attendre à ce que les acteurs de Saclay sachent en deux ans modifier fondamentalement des constructions nouées à la Révolution, puis sous Napoléon, Jules Ferry et pendant les Trente Glorieuses ! », estime Jean-Yves Mérindol, directeur de l'ENS Cachan, dans une interview à AEF. « Les évolutions de gouvernance commune passeront par plusieurs étapes. (…) Aller trop vite serait le meilleur moyen d'aller nulle part. Pour maintenir la confiance dans ce projet, il faut que le jeu d'options reste ouvert : ce n'est pas une faiblesse, c'est une nécessité. La dynamique internationale nous forcera ensuite à considérer les options les plus ambitieuses. » Jean-Yves Mérindol revient également sur l'identité du normalien, son statut, les caractéristiques propres de l'ENS Cachan, la préparation à l'agrégation et la future ENS de Rennes.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi