Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°256403

L'AFG regrette la politique d'alourdissement de la fiscalité sur l'épargne longue nécessaire aux retraites et à l'économie

Au cours d'une conférence de presse, ce jeudi 4 novembre 2010, Paul-Henri de La Porte du Theil, président de l'AFG-Association française de la gestion financière et Pierre Bollon, délégué général se félicitent des mesures visant à renforcer le Perco adoptées dans le cadre de la loi portant réforme des retraites en attente de promulgation. Pour autant, ils déplorent que les pouvoirs publics poursuivent sur la voie d'un « alourdissement progressif » de la fiscalité de l'épargne. Ils promettent de faire des propositions au printemps prochain visant à « rendre les prélèvements inversement proportionnels à la durée de détention de l'épargne afin de favoriser les placements longs, utiles aux salariés pour préparer leur retraite et aux entreprises pour financer leur développement ». « Or, ajoutent-ils, le système français ne suit malheureusement pas du tout cette logique et s'en éloignerait même encore plus si l'augmentation de 4 à 6 % du forfait social sur l'épargne salariale et les retraites supplémentaires était appliquée de façon indifférenciée. Il conviendrait, au contraire, de moduler son taux en fonction de la durée de l'épargne ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 75 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Épargne retraite : les lobbies ont engagé une dure bataille au Parlement pour faire avancer la retraite en capitalisation

Officiellement, le projet de loi sur la réforme des retraites vise à préserver la répartition. C'est le leitmotiv de l'Élysée. Pourtant, comme en 2003 avec le titre V de la loi du 21 août, on va beaucoup parler dans les prochaines heures d'épargne retraite, donc de retraite en capitalisation sur les bancs de l'Assemblée nationale. Ce n'était pas tout à fait prévu. Pour ne pas froisser les syndicats, il semblait que les pouvoirs publics traiteraient de cette question dans le cadre du PLFSS ou du Budget pour 2011 sous l'angle de la fiscalité. L'Élysée a manifestement changé d'avis et Éric Woerth a d'ailleurs confirmé que le gouvernement était prêt à accepter les amendements de sa majorité sur ce thème. Pour autant, la bataille s'annonce sérieuse comme le prouve le sort réservé aux amendements déjà adoptés en juillet par la commission des Affaires sociales et les correctifs apportés aujourd'hui par cette même commission.

Lire la suiteLire la suite
L'AFG préconise l'octroi d'une prime d'État de 300 euros annuels pour inciter les jeunes à souscrire un plan d'épargne retraite

L'association française de gestion financière (AFG), organisation professionnelle de la gestion pour compte de tiers, qui réunit tous les teneurs de compte de l'épargne salariale, formule dans « La lettre du club de l'épargne salariale » (avril 2010) des propositions pour développer l'épargne retraite . La date choisie par Laure Delahousse, directrice « gestion spécialisée et épargne retraite » à l'AFG pour dévoiler les propositions portées par cette organisation ne doit rien au hasard. En plein débat sur la réforme des retraites, même si la question de l'épargne retraite n'est officiellement pas à l'ordre du jour, les promoteurs de cette formule veulent prendre date en vue d'une réforme ultérieure qu'ils pressentent inévitable compte tenu des défis à relever par le système en répartition. Ils savent en tout cas pouvoir compter sur les organisations patronales, sur une CFDT qui n'est pas a priori opposée à des formes de capitalisation intelligentes, et sur des syndicats réformistes CFTC et CFE-CGC qui accepteront de discuter, mais une fois seulement les mécanismes de la répartition consolidée, ce qui devrait être l'objet de la réforme de 2010. Point fort des propositions de l'AFG, l'octroi d'une aide d'État aux jeunes pour les inciter à entrer le plus vite possible dans un dispositif d'épargne retraite.

Lire la suiteLire la suite
L'épargne salariale a repris sa croissance en 2009 en dépit d'une conjoncture difficile

Selon les chiffres publiés ce vendredi par l'AFG, 2009 a été une bonne année pour l'épargne salariale qui a vu ses encours sous gestion progresser de +13 %. Ils atteignent 84,8 milliards d'euros, soit un niveau proche de celui atteint en 2007 : 87,6 milliards d'euros. Dans le contexte du débat sur les retraites, mais sans qu'on sache encore si le gouvernement mettra sur la table le dossier de l'épargne retraite, comme il l'avait fait en 2003 avec la réforme Fillon (titre V de la loi du 21 août 2003), c'est une bonne nouvelle qui tranche avec les informations en provenance des fonds de pension. La durée de placement à moyen et long terme – en particulier celle du Perco – montre, en effet, que ces dispositifs constituent un excellent supplément aux régimes de retraite de base et complémentaires. L'étude de l'AFG montre par ailleurs que l'augmentation de l'encours sous gestion s'accompagne d'un accroissement du nombre de bénéficiaires (12 millions, soit + 300 000) et du nombre d'entreprises équipées (230 000 soit +9 %).

Lire la suiteLire la suite
à découvrir
Sur un an, les salaires reculent de plus de 2 % en euros constants en raison de l’inflation (Dares)

Ce n’est pas un hasard si le pouvoir d’achat a été au cœur des débats de la campagne présidentielle, et continue de figurer parmi les priorités des Français. Certes, selon des données publiées par la Dares le 13 mai 2022, l’indice du SMB (salaire mensuel de base) de l’ensemble des salariés a progressé de 2,3 % entre fin mars 2021 et fin mars 2022, et l’indice du SHBOE (salaire horaire de base des ouvriers et employés) de 2,5 %. Mais ces augmentations sont loin de compenser l’inflation, qui sur la même période s’élève à 4,6 %. Ainsi, "sur un an et en euros constants, le SHBOE diminue de 2,1 % et le SMB de 2,3 %".

Par catégorie professionnelle, le salaire mensuel de base recule, en euros constants :

  • de 2 % pour les employés ;
  • de 2,2 % pour les ouvriers ;
  • de 2,7 % pour les professions intermédiaires et les cadres.

Lire la suiteLire la suite

Enseignement supérieur

Aperçu de la dépêche Aperçu
Cour des comptes : la note sur les universités "dit tout haut ce que certains pensaient tout bas" (E. Roux à l’ADGS)
Lire la suite

RSE et Gouvernance

Aperçu de la dépêche Aperçu
Sodexo accompagne Paris 2024 pour assurer une "offre de restauration bas carbone" (Georgina Grenon)
Lire la suite