Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Royaume-Uni : quelques milliers d'étudiants manifestent pour la deuxième fois contre l'augmentation des frais d'inscription

Quelques milliers d'étudiants – 20 000 selon le « Guardian » – manifestent pour la deuxième fois contre l'augmentation des frais d'inscription et les coupes budgétaires, au Royaume-Uni, mercredi 24 novembre 2010. La BBC recense « plusieurs milliers de manifestants à Londres, 3 000 à Manchester, 3 000 à Brighton, 3 000 à Liverpool, 2 000 à Bristol, quelques centaines à Oxford, plus de 200 à Cambridge ». Dans certaines villes, des « lycéens ont rejoint les manifestants ». Toujours selon la BBC, des étudiants « occupent » plusieurs universités dont la University College London. Une première manifestation avait eu lieu le 10 novembre et avait rassemblé 25 000 manifestants selon la police, 50 000 selon les organisateurs. La manifestation avait été qualifiée de « violente », notamment avec des échauffourées entre police et manifestants suite à l'introduction de ces derniers au siège du parti conservateur qui a conduit à l'arrestation de 50 personnes.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 84 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Royaume-Uni : une réforme réduit le budget « enseignement supérieur » de 40 % et déplafonne les frais d'inscription des universités

Le budget « enseignement supérieur » au Royaume-Uni sera « réduit de 40 % », passant de « 7,1 milliards de livres (8,1 milliards d'euros) à 4,2 milliards de livres (4,8 milliards d'euros) en 2014 », annonce George Osborne, ministre des Finances britannique, énonçant le détail des coupes budgétaires publiques prévues pour « rééquilibrer le budget et réduire la dette nationale d'ici 2014-2015 », le 20 octobre 2010. Le gouvernement indique son intention de « maintenir son soutien dans certains domaines d'enseignement », jugés « prioritaires », tels que les sciences, la technologie, l'ingénierie, les mathématique et la médecine. Les sciences humaines et sociales pourraient être les plus touchées par les coupes budgétaires. Le budget « recherche » est quant à lui gelé à 4,6 milliards de livres (5,2 milliards d'euros) pendant quatre ans (AEF n°256361).

Lire la suiteLire la suite
Royaume-Uni : débats autour de la proposition de remplacer les frais d'inscription par une taxe imposée aux diplômés

L'idée de remplacer les frais d'inscription par une taxe imposée aux diplômés, défendue par Vince Cable, le libéral-démocrate nommé secrétaire d'État au Commerce, à l'Innovation et aux Compétences en mai 2010, a été rejetée par le gouvernement de coalition au Royaume-Uni, rapporte la BBC dans un article du 21 juillet 2010. Dans un discours du 15 juillet à la London south bank university, il avait proposé que les étudiants « remboursent leurs frais d'inscription, une fois embauchés, par le biais d'une taxe (graduate tax), qui serait fonction de leur salaire ». Le secrétaire d'État souligne « l'injustice » du système actuel qui veut qu' « un professeur des écoles ou un travailleur social, paye le même montant qu'un chirurgien ou un avocat ». Selon son scénario, les diplômés touchant de bas salaires paieraient moins que les diplômés bien rémunérés.

Lire la suiteLire la suite