Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°254634

Médecine de proximité : Élisabeth Hubert propose de traiter l'urgence démographique et pose les bases d'une « réforme structurelle »

Le rapport de la mission Hubert sur la médecine de proximité, remis vendredi 26 novembre 2010 au président de la République, trace les contours d'une réforme de la médecine de proximité pour les 10 prochaines années. La présidente de la Fnehad préconise d'une part des mesures structurelles de moyen et long terme, dont une diversification des modes de rémunération et une évolution du cadre d'exercice, et d'autre part des mesures conjoncturelles pour enrayer la désertification médicale de certains territoires, notamment des aides à l'installation. Elle ne préconise aucune forme de coercition, car à ses yeux, les mesures incitatives mises en oeuvre jusqu'ici ont été « trop éparses, mal ciblées et peu connues pour qu'il en soit déduit un échec ». « Agir en faveur de la médecine ambulatoire », c'est pour Élisabeth Hubert, « montrer aux médecins généralistes qu'ils ne sont pas les mal aimés de notre système de santé et que les mesures contraignantes adoptées dans la loi HPST n'ont été qu'un ‘incident de parcours' ». C'est aussi « en finir avec un sous-financement chronique de cette activité ». Ce rapport se présente comme « un tout » à mettre en oeuvre dans toute sa cohérence : « Si on ne prend qu'une seule mesure, on se plantera ! Et si les actes ne sont pas au rendez-vous très vite, la désertification médicale continuera », a-t-elle prévenu à la sortie de l'Élysée.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 93 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Atlas de la démographie médicale : 8,6 % des nouveaux inscrits choisissent l'exercice libéral, dont « la chute se poursuit »

Le Cnom a présenté, mardi 23 novembre 2010, la nouvelle édition de son Atlas de la démographie médicale, réalisé à partir des chiffres du tableau de l'Ordre au 1er janvier 2010. « La chute de l'exercice libéral se poursuit », retient Michel Legmann, le président du conseil de l'Ordre. Les 90 201 médecins libéraux en exercice (-1 % entre les 1er janvier 2009 et 2010) ont une moyenne d'âge de 53 ans. Et le désintérêt des jeunes médecins pour l'exercice libéral se confirme : seuls 8,6 % des 5259 nouveaux inscrits en 2009 ont choisi ce mode d'exercice exclusif, contre 10 % l'année précédente (AEF n°271309) et environ 50 % dans les années 1980. « On ne retrouve pas à la sortie des études le nombre de médecins que l'on pouvait espérer, note Michel Legmann. Ce désintérêt concerne toutes les spécialités. Seuls 4,4 % des radiologues, qui ont pourtant une spécialité réputée lucrative, s'installent en libéral ». De même, toutes les régions sont touchées. Si la densité médicale est plus importante en Île-de-France, en Alsace et en Paca, elle est cependant en baisse en 2009 dans ces 3 régions et il existe de fortes disparités régionales. « Paris va manquer de généralistes, retient Michel Legmann. Et depuis trois ans, aucun ophtalmologiste ne s'est installé » dans la capitale.

Lire la suiteLire la suite
Mission sur la médecine de proximité : les premières propositions d'Élisabeth Hubert pour « dédramatiser l'exercice libéral »

« Je ne crois pas à la fin du système libéral. Il faut dédramatiser un mode d'exercice qui est devenu source de réticences et d'inquiétudes. Mais les causes en sont conjoncturelles », a déclaré Élisabeth Hubert aux Échos conférences, jeudi 18 novembre 2010. La présidente de la Fnehad a présenté à cette occasion les grandes lignes de son rapport sur la médecine de proximité, réalisé après une mission de concertation débutée le 16 avril dernier et qui l'a amené à multiplier les rencontres et les visites de terrain. Elle présentera et diffusera ce rapport « dans les prochains jours » aux côtés du président de République. « Ce sera un élément important de la feuille de route du nouveau ministère de la Santé », a estimé la présidente de la Fnehad. Ce rapport comporte trois volets : un premier sur la formation médicale, un deuxième sur la coopération entre professionnels de santé et un troisième sur les nouveaux modes de rémunération.

Lire la suiteLire la suite
Médecine de proximité : premières pistes d'Élisabeth Hubert sur la formation, la pluridisciplinarité et les nouveaux modes de rémunération

Trois mois après le début de la mission de concertation sur la médecine de proximité que lui a confiée Nicolas Sarkozy, Élisabeth Hubert est en mesure de formuler quelques pistes qui figureront certainement dans le rapport qu'elle doit remettre au Président de la République au début du mois d'octobre prochain. Elle les a dessinées, mardi 20 juillet 2010, en marge d'un déplacement dans deux départements de la région parisienne : à Pierrefitte-sur-Seine (Seine-St-Denis) dans un centre de santé et à Villiers-le-Bel (Val d'Oise) où elle a rencontré les promoteurs d'un projet de maison de santé pluridisciplinaire. L'ancienne ministre de la Santé qui a déjà procédé à une soixantaine d'auditions et une petite dizaine de déplacements encourage les professionnels de santé à lui transmettre leurs propositions « car mon rapport sera tourné vers la prospective plutôt que d'être un diagnostic fondé sur des constats ». « Mon rapport ne sera pas satisfaisant en ce sens où il ne préconisera pas de modèles » d'exercice de la médecine de proximité, prévient-elle. Elle déclare en revanche qu'un projet « ne doit pas être porté uniquement par une collectivité territoriale sans une implication profonde des professionnels de santé. Tout comme je n'encouragerais pas un projet où la coopération entre professionnels ne serait pas envisagée de manière précoce ».

Lire la suiteLire la suite
« Je cherche des propositions concrètes pour rebâtir la médecine de proximité » (Élisabeth Hubert). Échos d'un débat à Lille

« Mon rapport ne sera pas une litanie de voeux pieux mais contiendra un ensemble de propositions concrètes, opérationnelles, et si possible acceptables, pour rebâtir les possibilités et les voies d'une médecine de proximité », indique Élisabeth Hubert, chargée par le président de la République d'une mission de concertation sur la médecine de proximité, lors d'une soirée de débat organisée par l'ARS Nord-Pas-de-Calais, lundi 14 juin 2010, à Lesquin, près de Lille. « Je ne veux pas rendre un rapport dans lequel on pourra faire son marché en prenant une mesure ici ou là, en ne faisant que les choses les plus faciles », précise aussi l'ancienne ministre de la Santé publique et de l'Assurance maladie d'Alain Juppé.

Lire la suiteLire la suite
Démographie médicale : « Les maisons de santé constituent-elles le seul modèle ? » (Élisabeth Hubert, mission sur la médecine de proximité)

« Les maisons de santé constituent-elles le seul modèle » dans des zones géographiques où la démographie médicale est déficitaire ? s'interroge le docteur Élisabeth Hubert, chargée par le président de la République d'une mission de concertation sur la médecine de proximité , lors d'une conférence de presse en marge d'un déplacement à Avignon et Marseille, mardi 8 juin 2010. « Comment finance-t-on les maisons de santé ? », poursuit-elle, évoquant sa visite à la maison médicale d'Avignon, quelques heures plus tôt. « On voit bien qu'il est difficile de chercher du financement, c'est de l'ordre du parcours du combattant », souligne-t-elle. La ministre de la Santé Roselyne Bachelot a confirmé, jeudi 20 mai 2010, la création de 250 maisons de santé pluridisciplinaires, « financées et mises en place d'ici 2012 » pour contribuer à garantir un « égal accès de tous à des soins de qualité » (AEF n°268382).

Lire la suiteLire la suite
Lire la suiteLire la suite