Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Les politiques d'excellence de la France sont plus territoriales et politiques que celles de l'Allemagne (Christine Musselin à Sciences Po)

« Les politiques de l'excellence de la France sont différentes de celles de l'Allemagne. Le pilotage des instruments est plus politique qu'en Allemagne. Pour le grand emprunt, les appels sont gérés par le CGI (commissariat général aux investissements), placé auprès du Premier ministre - et non du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - et dans lequel on retrouve beaucoup d'inspecteurs des finances avec des universitaires », remarque Christine Musselin, directrice du CSO (Centre de sociologie des organisations, UMR Sciences Po-CNRS). Elle intervenait lors de la conférence « Bonjour excellence ! Les réformes de l'enseignement supérieur français et allemand en miroir », première du cycle franco-allemand organisé par Sciences Po et la fondation Brigitte-Sauzay, en mémoire de la conseillère pour les relations franco-allemandes auprès de l'ancien chancelier allemand Gerhard Schröder, jeudi 25 novembre 2010.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Espagne : 14 universités sélectionnées dans le cadre d'une opération comparable au plan campus français

« Les autorités espagnoles s'engagent avec le plan Campus de Excelencia Internacional sur une voie similaire à celle de l'opération Campus en France : doter un nombre limité d'établissements de moyens financiers supplémentaires sur la base d'un projet d'établissement ambitieux. Mais les moyens en question sont bien moindres qu'en France puisqu'il s'agit pour chaque projet retenu de quelques dizaines de millions d'euros », rapporte Guy Molénat, attaché scientifique à l'ambassade de France en Espagne dans un article publié sur les bulletins électroniques de l'Adit. Au terme du premier appel d'offres en 2009, 18 projets avaient été sélectionnés. Cette année, « ce ne sont pas moins de 22 candidatures qui ont été présélectionnées sur un total de 49 projets déposés par 64 universités dont toutes les universités publiques et la moitié des universités privées. Ces propositions visent toutes au regroupement, à la spécialisation et à l'internationalisation, notamment transfrontalière (Portugal, Pyrénées, Méditerranée) et avec l'Amérique latine », indique Guy Molénat.

Lire la suiteLire la suite
URGENT. Classement du CHE : dix-huit universités françaises sont dans le « groupe d'excellence »

Dix-huit universités françaises sont représentées dans le « groupe d'excellence » du classement du CHE (Centrum für Hochschulentwicklung), le Centre allemand pour le développement de l'enseignement supérieur, qui compare des universités européennes, dans 19 pays, dans sept disciplines. Ce classement est mis en ligne mercredi 27 octobre 2010, et sera publié le 28 octobre dans le journal allemand « Die Zeit ». Onze universités françaises sont « excellentes » dans au moins une des quatre disciplines des sciences dures (biologie, chimie, physique et mathématiques) et huit dans au moins une des trois de SHS (psychologie, économie et sciences politiques) (Paris-Descartes étant présente en sciences dures et en SHS). Sachant que cette année, les résultats n'ont été mis à jour que pour les sciences dures ; ceux des SHS datent du classement 2009 (1) (AEF n°287116). « Lorsque l'établissement obtient de bons résultats pour un critère, il obtient une étoile. Le classement du CHE ne détermine pas de rang pour les établissements comme le font les autres », rappelle le centre allemand.

Lire la suiteLire la suite