Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Saclay : « Il faut à mon avis se doter d'une gouvernance manoeuvrante qui permette de prendre des décisions efficaces » (Hervé Biausser)

« La vision du campus de Saclay [qui est] la mienne est très claire : le mot 'université' ne me fait pas peur, je l'ai dit et répété. Que Saclay soit à terme un grand projet universitaire, cela me paraît être la bonne solution. Mais il faut faire attention à ce que l'on met derrière le mot 'université'. Si c'est un projet à concevoir, qui correspondra à ce que nous voulons faire dans 20 ans, je dis oui. Et il ne s'agit pas de copier l'université américaine, mais bien d'inventer notre propre modèle », déclare Hervé Biausser, directeur de l'École centrale de Paris, dans une interview à AEF. Interrogé sur la gouvernance de cet ensemble universitaire, il répond : « Il faut à mon avis se doter d'une gouvernance manoeuvrante qui permette de prendre des décisions efficaces, et dans laquelle la vision sera certes élaborée par les acteurs du plateau, mais sera aussi largement inspirée par l'extérieur. Et pour cela, il ne faut pas poser les structures avant les projets. » Il présente aussi sa vision du quartier du Moulon, où Centrale déménagera en 2015.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Saclay : la convention entre l'État et l'ANR pour le « développement scientifique et technologique du plateau de Saclay »

Le « Journal officiel » publie mardi 7 décembre 2010 la convention entre l'État et l'ANR (Agence nationale de la recherche) portant sur le « développement scientifique et technologique du plateau de Saclay », dans le cadre du programme d'investissements d'avenir. Cette convention est valable pour dix ans. La loi de finances rectificative du 9 mars 2010 a ouvert un milliard d'euros de dotations consommables au sein du programme « pôles d'excellence » pour le développement du pôle de Saclay. La présente convention permet de « définir les modalités de gestion de la dotation consommable d'un milliard d'euros », de « décrire les modalités de fonctionnement et de décision du comité de pilotage unique » instauré pour cette action et pour celle de l'opération campus, et de « définir une procédure d'instruction et de validation des projets présentés permettant de converger vers un plan de financement soutenable pour l'ensemble des projets retenus et visant à créer un lieu fort et visible scientifiquement et technologiquement ».

Lire la suiteLire la suite