Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Bourgogne : le déploiement des systèmes d'information s'organise au profit des secteurs de la santé et du médico-social

Le GCS (groupement de coopération sanitaire) E-santé Bourgogne, créé en juin 2009 pour coordonner le déploiement des systèmes d'information auprès des professionnels de la santé, établit une stratégie en cohérence avec les besoins exprimés par les acteurs sanitaires et sociaux de la région. Soutenu par l'Asip, dans le cadre de ses appels à projets, son programme Émergence prévoit dans ce but la définition d'un cadre de gouvernance élargi. C'est ce qui fait, pour partie, l'originalité de l'organisation retenue en Bourgogne, indique à AEF Gilles Martin, le directeur technique du GCS, lundi 20 décembre 2010 lors de l'inauguration des locaux, à Chalon-sur-Saône. « Nous souhaitons associer à nos travaux l'ARS, le préfet, le conseil régional, les quatre conseils généraux, les fédérations hospitalières privées et publiques et, bien sûr, les adhérents du GCS de façon à définir ensemble un projet à vocation régionale », dit-il. La gouvernance ainsi conçue, avec notamment les départements aujourd'hui acteurs majeurs de l'offre médico-sociale, doit permettre au GCS de ne pas cantonner sa mission à l'organisation des systèmes d'information hospitaliers mais de « s'ouvrir demain aux établissements médico-sociaux et aux professionnels de santé exerçant en libéral », selon le souhait exprimé par Cécile Courrèges, la directrice de l'ARS en Bourgogne.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
DMP : région expérimentatrice depuis 2006, l'Aquitaine affiche 18 000 dossiers créés et alimentés

« D'ici la fin de l'année, nous allons organiser une campagne de communication dans les médias lorsque nous aurons atteint un flux suffisant d'utilisateurs du DMP, soit entre 40 000 et 50 000, et quand le DMP se sera bien installé dans un gros établissement comme le CHU par exemple. J'espère que dans six mois, tout Aquitain aura entendu parler du DMP, soit par sa caisse primaire d'assurance maladie, soit par la presse », indique à AEF Noëlle Saint-Upéry, la directrice de Télésanté Aquitaine (1), l'opérateur régional chargé de la diffusion de ce dossier médical personnel. Testé en Aquitaine depuis 2006, ce dossier informatisé y concerne aujourd'hui 10 établissements de soins, un laboratoire d'analyses, deux cabinets de radiologie, 325 professionnels de santé (médecins, kinésithérapeutes, pharmaciens, infirmières…) et 18 000 patients, alors que la région compte une centaine d'établissements et entre 5 000 et 6 000 libéraux.

Lire la suiteLire la suite